À la surface de Mars, le rover Curiosity réussit un forage sur une zone frontière géologique

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
12 février 2020 à 15h21
0
Forage Curiosity
Le résultat du forage de Curiosity sur le site Hutton

Sur les pentes du mont Sharp, le grand rover Curiosity est sur le point de quitter une ancienne zone lacustre et de monter sur un plateau sculpté par les vents.

Les équipes en ont profité pour réaliser un nouveau forage.

Petite visite sur Mars

Plus de huit ans après son départ de la Terre, Curiosity continue son chemin sur les pentes du mont Sharp, impressionnant massif situé au centre du cratère de Gale. Malgré son âge honorable, le laboratoire martien sur roues poursuit ses mesures : son parcours l'amène toujours plus haut et le fait traverser différentes zones géologiques, les équipes scientifiques le dirigeant vers les objectifs les plus intéressants sur son chemin. Après la traversée, en 2019, d'une petite vallée nommée Glen Terridon et l'étude de deux « collines » (Central et Western Butte) qui ont beaucoup intéressé les géologues, le robot se trouve à la frontière d'une zone très différente, nommée Greenheugh Pediment.

Un pédiment, en géologie, se réfère à une zone fronton dont une partie a été emportée par les eaux. Et c'est, selon les scientifiques, ce qui est probablement arrivé il y a quelques milliards d'années dans le cratère de Gale : Curiosity va bientôt mettre les roues dans une région qui n'a pas été modelée par de l'eau, mais par les vents et la formation initiale du cratère de Gale.


Des p'tits trous...

Reste qu'avant de franchir cette pente jusqu'à Greenheugh Pediment, il est intéressant de s'arrêter au pied des éboulis et d'étudier le terrain. C'est précisément ce que fait Curiosity ces jours-ci, en forant le 24e trou de la mission sur le site « Hutton », nom donné en référence à un géologue écossais du 18e siècle qui a justement aidé à définir ces zones géologiques.

Le robot de la NASA est équipé d'une perceuse amovible et d'un foret de 1,6 cm de diamètre qui fait des trous entre 2 et 3 cm de profondeur. Une campagne de forage prend du temps (entre trois et quatre semaines) car c'est une véritable aubaine : les poussières sorties du trou sont photographiées sous tous les angles, avant que l'on tire dessus au laser pour analyser leur composition. Si c'est possible quelques minuscules grains sont également transférés à l'intérieur du robot pour être analysés encore plus finement.

Pas de place dans l'agenda

Le challenge, sur le site Hutton, résidait dans le fait que le robot se trouve sur une pente inclinée, ce qui n'a finalement pas empêché l'opération de réussir. L'observation et l'analyse du forage continuent, et les équipes (qui envoient une fois par jour une véritable liste de tâches au robot depuis le laboratoire JPL) font travailler les autres instruments pour constituer des mosaïques du paysage, des images d'autres roches à proximité, etc. Le programme est chargé !

Source : NASA
Modifié le 12/02/2020 à 15h21
15
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top