Curiosity a recueilli un échantillon d'argile pour mieux comprendre le sol de Mars

16 avril 2019 à 07h28
0
Curiosity

L'astromobile Curiosity a réussi à forer un trou dans une zone stratégique de la planète Mars, recueillant des échantillons qui n'ont pu être formés qu'en présence d'eau, dans le cadre de sa mission Mars Science Laboratory.

Le rover Curiosity, en mission sur Mars depuis 2012, nous offre régulièrement des clichés impressionnants des paysages qu'il parvient à capturer sur la planète rouge. Près de sept années après son départ, le robot de la NASA continue à nous apporter des informations afin de tenter d'en savoir plus sur ce qui caractérise cette planète : son sol, son atmosphère, etc. Récemment, le rover a ainsi foré un trou dans le sol du mont Sharp, un cratère argileux sur lequel il s'était rendu pour des prélèvements, quittant la zone du cratère de Gale, où il avait initialement atterri.

Des molécules formées en présence d'eau

Cette zone du mont Sharp a été choisie en raison de la connaissance de minéraux argileux en son sol, qui sont réputés pour renfermer des molécules organiques et se former dans l'eau. Ceci sous-entend donc la présence passée du précieux liquide à cet endroit-là. Rappelons qu'en 2013, Curiosity apportait la preuve directe qu'un ancien lac d'eau douce avait autrefois existé sur la surface de la planète.

Ces nouveaux échantillons recueillis par le rover devraient donc permettre d'en apprendre davantage sur la présence d'eau sur Mars, et le rôle que cette dernière aurait dans la formation des sols de type argileux. Ils aideront également les scientifiques à préparer la venue des prochaines missions sur la planète. Ceci ne permet cependant toujours pas de conclure à quoi que ce soit quant à la possibilité ou non d'une quelconque forme de vie sur Mars.

Mars-InSightLander-ArtistConcept

Un forage de 5 mètres de profondeur

En parallèle, d'autres opérations menées par le lander InSight, atterri en novembre 2018 pour étudier la structure interne de Mars, vont continuer. Ce dernier devrait également creuser dans le sol pour atteindre une profondeur de 5 mètres grâce à une sorte de marteau géant, et ainsi mesurer la conductivité thermique du sol. Après un premier échec dû à un obstacle rencontré lors de l'opération, un deuxième essai de forage doit être lancé, à la suite de l'analyse d'une réplique exacte de la sonde utilisée par les équipes d'ingénieurs.

L'exploration de la planète rouge n'en est qu'à ses débuts : dans moins d'un an, le rover Mars 2020 de la NASA, copie perfectionnée de Curiosity, décollera pour Mars, pour un atterrissage in situ prévu en mars 2021. L'Agence spatiale américaine projette même d'y envoyer des hommes, et ce d'ici 25 ans.

Modifié le 16/04/2019 à 11h03
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top