Des astronomes dénoncent l'impact désastreux des satellites Starlink pour l'observation spatiale

09 février 2020 à 10h04
0
Starlink Artiste 1

L'entreprise aérospatiale prévoit d'envoyer 42 000 satellites en orbite autour de la Terre.

Face à la surenchère des projets de lancement, trois astronomes appellent à saisir la justice.


Les satellites de SpaceX prêts à coloniser l'espace

42 000 satellites en orbite autour de la Terre : c'est l'objectif que s'est fixé SpaceX. Si 240 satellites ont déjà été lancés, la compagnie d'Elon Musk prévoit d'envoyer la bagatelle de appareils 12 000 supplémentaires dans les neuf prochaines années. L'entreprise aérospatiale attend encore une autorisation pour les 30 000 restants.

SpaceX n'est pas la seule entreprise à vouloir coloniser l'espace avec ses satellites. Sans régulation de la part du FCC (la Commission fédérale des communications américaine), des entreprises comme Amazon ou OneWeb se lancent dans des projets similaires (3 200 pour Amazon, 5 260 pour OneWeb). Leur but commun : profiter de la baisse des prix sur le marché de l'aérospatial pour multiplier les offres de connexion Internet.

Fin janvier, trois astronomes italiens ont décidé d'alerter la communauté scientifique sur les conséquences du projet Starlink.

Des satellites plus lumineux que les étoiles

D'une part, une telle quantité de satellites perturberait fortement la trajectoire des satellites d'observation. D'autre part, les satellites de SpaceX seront brillants. Conséquences : ils rendraient le ciel plus lumineux, et affecteraient considérablement l'observation spatiale.

« Il n'existe que 172 étoiles dans l'ensemble du ciel qui excéderaient la brillance attendue des satellites Starlink », expliquent les astronomes dans un article paru sur le site de l'université de Cornell.

Dernière conséquence, et non des moindres : la mise en orbite de milliers de satellites augmenterait considérablement le nombre de débris dans l'espace. À terme, ils représenteraient une menace pour les astronautes ou les satellites de longue durée.

Parmi les mesures proposées, les scientifiques appellent la communauté internationale à se mobiliser en attaquant l'État américain en justice. « Il est essentiel qu'un gouvernement, comme le Chili, l'Italie ou la France, poursuive les États-Unis devant la Cour internationale de justice », affirment-ils.

Source : Usbek & Rica
Modifié le 10/02/2020 à 09h06
72
25
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top