L'ESA signe le contrat de lancement du satellite Euclid pour 2022

Eric Bottlaender
Expert espace
09 janvier 2020 à 09h11
0
Euclid
Différentes vues du télescope Euclid

Le 7 janvier, Arianespace a révélé que l'agence spatiale européenne s'était engagée à faire décoller le télescope Euclid depuis la Guyane. Il sera sous la coiffe d'une fusée Soyouz ou Ariane 62.

Scruter les galaxies

Actuellement en cours de préparation, la mission Euclid de l'ESA aura pour objectif de mesurer l'expansion de l'Univers et de sa structure. Pour ce faire, il observera les galaxies par spectroscopie (leur mouvement induisant une variation de fréquence de la lumière qui nous parvient) et grâce à des effets de lentilles gravitationnelles (la lumière étant déformée par des objets célestes de très fortes masses).

« Euclid scrutera la nature de notre Univers, mettra en évidence son côté sombre (la matière noire et l'énergie noire) et profitera des grands progrès réalisés en astrophysique au cours des dernières décennies, ce qui a récemment été reconnu par le prix Nobel de Physique 2019 », a affirmé Günther Hasinger, directeur de la branche Science et Exploration de l'ESA.

De Thales à l'espace

Euclid est un télescope spécialisé, composé d'instruments très précis, actuellement en cours de fabrication avant de rejoindre les locaux de Thales Alenia Space pour leur assemblage final... Et donc le Centre Spatial Guyanais en 2022 pour un décollage prévu au mois de juin.

1 000 scientifiques

Il s'agira d'envoyer Euclid sur une trajectoire très éloignée de la surface terrestre, à environ 1,5 million de kilomètres de distance. Placé sur une orbite dite « halo » autour du point de Lagrange Terre-Soleil L2, le télescope pourra alors observer l'Univers.

Mais encore faut-il arriver jusque-là... Même si ce n'est pas une grande surprise, l'ESA a donc sélectionné Arianespace pour le service de lancement. Selon les disponibilités, Euclid (qui pèsera environ 2,16 tonnes) pourra décoller grâce à Soyouz ou à Ariane 62, un choix qui sera annoncé l'année prochaine.

Près de 1 000 scientifiques, issus d'une centaine de centres de recherche, forment le Consortium Euclid qui conçoit les instruments et participera à la collecte des données scientifiques. Ce groupement réunit des chercheurs de 13 nations européennes : l'Autriche, le Danemark, la France, la Finlande, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, l'Espagne, la Suisse, le Portugal, la Roumanie et le Royaume Uni, en plus d'une équipe de scientifiques affiliés à la NASA.

Source : Arianespace
Modifié le 09/01/2020 à 09h11
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top