Le télescope Webb pourrait nous aider à détecter des biosignatures sur des planètes proches

08 janvier 2020 à 16h03
0
NASA James Webb Telescope
Le James Webb Telescope lors de son assemblage, en août 2019 © NASA/Chris Gunn

Le télescope orbital James Webb, qui se présente comme le télescope le plus cher du monde, doit remplacer Hubble et fournir aux astronomes des images inédites de l'Univers. Mais des chercheurs de la NASA estiment que l'appareil pourrait aussi avoir une autre utilité : repérer des planètes riches en oxygène non loin du système solaire.

Ce repérage aiderait ainsi les scientifiques à identifier des planètes susceptibles d'accueillir la vie. À l'inverse, un tel usage pourrait participer à considérer des planètes comme inhabitables, notamment si leurs océans ont disparu.

« Une méthode prometteuse »

Sur Terre, la présence d'oxygène est ce que l'on appelle une biosignature. En d'autres termes, elle est révélatrice de la présence de la vie, puisque l'oxygène est générée par la photosynthèse de plantes, d'algues et de cyanobactéries. Aussi, les chercheurs de l'Universities Space Research Association (USRA) pensent pouvoir utiliser cette biosignature pour partir à la recherche de la vie ou, du moins, de planètes susceptibles de l'abriter.

D'après une étude publiée dans Nature, ces chercheurs auraient identifié une « signature » que les molécules d'oxygène émettent lorsqu'elles entrent en collision. Une signature que le télescope James Webb serait capable de détecter dans l'atmosphère des exoplanètes observées.

Thomas Fauchez, chercheur à l'USRA et auteur principal de l'étude, déclare ainsi : « Avant nos travaux, nous pensions que l'oxygène, à des niveaux similaires à ceux de la Terre, était indétectable avec Webb. Cependant nous avons identifié une méthode prometteuse pour détecter sa présence dans les systèmes planétaires à proximité ». Il ajoute : « Cette signature laissée par l'oxygène est connue depuis le début des années 80 d'après les études atmosphériques de la Terre, mais elle n'a jamais été étudiée pour la recherche sur les exoplanètes ».

Un indice de la vie

Les chercheurs de l'USRA ont mis au point un modèle informatique simulant la signature laissée par l'oxygène sur une catégorie d'étoiles appelé « naines M », soit le type d'étoiles le plus courant dans l'univers. Ces étoiles, qui sont à la fois plus petites et plus actives que notre Soleil, génèrent une lumière ultraviolette de grande intensité. Schématiquement, lorsqu'une planète passe devant son étoile, l'oxygène présent dans son atmosphère fait varier les couleurs de cette lumière, trahissant ainsi la présence du gaz. Ce sont ces variations que James Webb devra repérer.

Le site Space Daily rappelle que la présence d'oxygène sur une planète n'est cependant pas une preuve irréfutable de la présence de vie à sa surface. Il souligne : « Si l'exoplanète est trop proche de son étoile ou reçoit trop de lumière stellaire, l'atmosphère s'échauffe et se charge en vapeur d'eau, grâce aux océans qui s'évaporent. Cette eau peut ensuite se décomposer, par le fort rayonnement ultraviolet, en hydrogène atomique et en oxygène. Avec le temps, ce processus peut entraîner la perte d'océans entiers, tout en créant une atmosphère d'oxygène épaisse ».

À noter, en outre, que le télescope James Webb ne pourra repérer efficacement de l'oxygène que dans des systèmes situés non loin du système solaire.

Source : Space Daily
Modifié le 08/01/2020 à 16h03
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top