Le prix Nobel de physique récompense un cosmologiste et deux astrophysiciens

08 octobre 2019 à 12h59
0
Prix Nobel de physique 2019
© Nobel Prize

Cette année, le prix Nobel de physique a été scindé en deux. Cela permet d'honorer à la fois le cosmologiste américain James Peebles, pour ses travaux sur la compréhension de l'Univers, et les deux astrophysiciens suisses Michel Mayor et Didier Queloz, pour leur découverte de la première exoplanète.

Cette semaine marque le coup d'envoi de la remise des prix Nobel 2019. Après celui de médecine attribué hier, c'est la physique qui était à l'honneur aujourd'hui. Et cette année, ce sont les sciences spatiales qui ont été particulièrement mises en lumière.

Mieux comprendre l'histoire de l'Univers

Notons tout d'abord que le prix Nobel de physique 2019 a été divisé en deux, la dotation de 9 millions de couronnes suédoises (environ 828 000 euros) devant donc être partagée. La première moitié revient à un chercheur américain (né au Canada) et l'autre à deux scientifiques suisses.

Le premier lauréat, James Peebles, a été récompensé pour ses « découvertes théoriques en cosmologie physique », c'est-à-dire ses recherches concernant l'origine, la formation et l'évolution de l'Univers. L'Académie royale des sciences de Suède a ainsi souhaité saluer l'ensemble de la carrière du chercheur, qui a notamment permis de modéliser le phénomène du Big Bang.

La première exoplanète d'une longue série

Quant à eux, Michel Mayor et Didier Queloz ont été honorés pour leur découverte, en 1995, de la première exoplanète, autrement dit de la première planète tournant autour d'une étoile autre que le Soleil. Baptisé 51 Pegasi b, l'astre orbite en effet autour de l'étoile quasi homonyme, 51 Pegasi, au sein de la constellation de Pégase, à 50 années-lumière de la Terre.

Cette découverte a ouvert la voie à de nombreuses autres, puisque depuis, plus de 4 000 exoplanètes ont été identifiées. Ce domaine de recherche permet d'en apprendre davantage sur notre propre planète, mais également d'étudier si certains astres sont susceptibles d'abriter la vie.

La remise des prix Nobel se poursuit dans les prochains jours, à commencer par celui de chimie qui sera annoncé demain.



Source : The Guardian
Modifié le 08/10/2019 à 13h21
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top