Cerberus Fossae devient la première zone sismique active confirmée sur Mars

Eric Bottlaender
Expert espace
17 décembre 2019 à 09h13
0
Cerberus Fossae Mars
La zone Cerberus Fossae photographiée par la sonde Mars Express

Le sismomètre de précision SEIS, actuellement posé sur la surface de Mars, détecte environ deux séismes chaque jour. Les plus importants ont été localisés sous Cerberus Fossae, à 1 600 km de SEIS.

Place aux « Marsquakes »

Lors de la conférence AGU (American Geophysical Union) le 12 décembre à San Francisco, les scientifiques ont donné quelques précisions sur les résultats de la mission InSight, posée sur la surface de Mars depuis le 26 novembre 2018. L'instrument au cœur des discussions est SEIS, le sismomètre dont le CNES a supervisé le développement.

En effet, depuis son déploiement, suivi d'une phase de calibration, SEIS fonctionne de mieux en mieux pour détecter les plus légers « tremblements de Mars », 322 ayant été recensés à ce jour. Une tâche extrêmement difficile car ces séismes sont pour la plupart si faibles qu'ils pourraient se fondre dans le bruit de mesure : le vent, les craquements dus au changements de températures et les autres opérations de l'atterrisseur, qui doivent être filtrés par les équipes sur Terre.

Des résultats attendus

Deux séismes d'une magnitude significative, appelée « Qualité A » par les scientifiques, ont fournis suffisamment de données pour être localisés, a expliqué le responsable scientifique de la mission Bruce Banerdt (aucune référence à Marvel). « Ils sont tous deux issus de la même zone, une région appelée Cerberus Fossae (...). Il y a de récentes coulées de lave dans cette zone. Il y a de récentes inondations dans cette région, et des failles importantes. Donc c'est une région que nous avions mise de côté pour la surveiller, dès que nous avons commencé à enregistrer des événements ».

Peu de surprise donc, mais une première zone active détectée à plus de 1 600 km de distance de plateforme et de ses instruments.

Vivement la suite des données

La sismologie martienne en est encore à ses prémices, et de nombreux résultats inattendus sont au rendez-vous. Par exemple il y a moins d'événements de magnitude importante que prévus, mais plus de petits séismes... De quoi changer les modèles de l'intérieur de Mars ? Pas encore. « Cela nous dit que Mars distribue son énergie d'une façon différente entre différents types de séismes... Ou alors que nous avons encore du travail à faire pour mieux identifier les tremblements de Mars » !

L'instrument allemand HP3 a lui aussi fait l'objet de conférences à l'AGU, mais ces dernières concernent son sauvetage : après neuf mois de déploiement et beaucoup de péripéties, la tête de forage n'a pas encore réussi à s'enfoncer correctement dans le sol de Mars.

Source : EOS
Modifié le 17/12/2019 à 09h13
0
1

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top