Le sismomètre français d'InSight enregistre des tremblements de terre sur Mars

Matthieu Legouge Contributeur
25 avril 2019 à 10h42
0
Coupe SEIS Insight
SEIS

SEIS, le sismomètre français qui a été déployé par InSight sur le sol martien, vient d'enregistrer son premier et très attendu « tremblement de Mars ». Une première qui inaugure sans conteste un domaine à ses balbutiements : la sismologie martienne !

Nous vous en parlions déjà il y a tout juste un mois, SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) avait alors enregistré des microséismes qui ont pour le moment été annoncés comme résultant des répercussions des vents martiens à la surface de la planète rouge. Ces mêmes vents avaient d'ailleurs déjà été détectés par SEIS en décembre alors même qu'InSight ne l'avait pas encore déposé au sol.

Un tremblement provenant des entrailles de Mars ?


Cette fois-ci le tremblement de terre (ou de Mars, pour ceux qui préfèrent) enregistré par SEIS le 6 avril est le premier à sembler provenir des entrailles de la planète rouge ! Les ondes détectées sont toutefois assez faibles, puisqu'elles correspondraient à un séisme de magnitude 2 ou 2,5 sur Terre, et seraient par conséquent pratiquement imperceptibles depuis sa surface.

La sonde Viking 2 sur le site martien d’Utopia Planitia
La sonde Viking 2 sur le site martien d'Utopia Planitia

Les scientifiques responsables du projet étaient très impatients d'enfin capturer ce moment où Mars tremblerait. Il leur aura fallu attendre 128 jours après l'arrivée de la sonde sur la planète pour enfin entendre quelque chose de substantiel. Bruce Banerdt, chercheur au JPL et responsable de la mission, explique qu'il s'agit ici d'un événement d'envergure : « Jusqu'à présent, nous avons recueilli des bruits de fond, mais ce premier évènement inaugure officiellement un nouveau domaine : la sismologie martienne ! » et d'ajouter : « Je poursuis ce tremblement de Mars depuis environ 30 ans ».

Son origine reste inconnue à ce jour


De trop faible magnitude, les causes de ce tremblement n'ont à ce jour pas encore été déterminées avec exactitude et n'ont donc pas donné d'indice aux chercheurs de la NASA sur la géodésie, la structure interne de la planète rouge. En réalité, il est également encore possible qu'une simple chute de météorite ait pu provoquer ce tremblement. Les investigations en cours devraient nous en apprendre plus au fil des semaines, d'autant que d'autres événements pourraient bien survenir prochainement.

Malgré tout, la durée étrangement longue du tremblement (près de 10 minutes) laisse penser aux chercheurs que les fameux « marsquakes » ressemblent davantage à l'activité sismique enregistrée sur la Lune par les missions Apollo, plutôt qu'aux incessants grondements de la Terre provenant en majeure partie de la tectonique des plaques.


En attendant, le JPL propose, via sa chaine YouTube, un enregistrement où l'on peut entendre dans un premier temps des extraits de bruits du vent martien, puis du tremblement détecté ce 6 avril, et enfin, des bruits résultants du déplacement d'InSight.

Le sismomètre SEIS sous son bouclier de protection éolien et thermique
Le sismomètre SEIS sous son bouclier de protection éolien et thermique
Modifié le 25/04/2019 à 12h13
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top