Le sismomètre français de la sonde InSight enregistre des micro-séismes sur Mars

Matthieu Legouge Contributeur
25 mars 2019 à 07h57
0
Coupe SEIS Insight_cropped_537x438
Vue d'artiste sur l'instrument SEIS - Seismic Experiment for Interior Structure

InSight, le robot scientifique qui a rejoint Mars en novembre dernier, a notamment pour objectif d'étudier la structure interne de la planète rouge ainsi que de recenser et identifier les activités sismiques martiennes grâce à son sismomètre de conception française : SEIS.

Avec l'atterrissage réussi d'InSight en novembre dernier, c'est une nouvelle page de l'exploration martienne qui s'est ouverte pour les scientifiques, maintenant en mesure d'étudier la géodésie (sa structure interne, son activité sismique, etc.) de notre voisine rocheuse de la même façon qu'ils peuvent le faire sur Terre.

Une première pour l'exploration de Mars


Malgré les difficultés de la foreuse HP3, qui n'a pour le moment réussi qu'à atteindre une profondeur de 35 cm sur les 5 mètres attendus, le sismomètre SEIS - Seismic Experiment for Interior Structure - a quant à lui déjà permis une belle avancée scientifique. L'instrument français a en effet commencé à détecter plusieurs micro-séismes, une première historique dans l'histoire de l'exploration de la planète rouillée.

Bien qu'il ne s'agisse pas de tremblement de terre (ou plutôt de tremblement de Mars) à proprement parler, ces mesures montrent clairement que l'évaluation de l'activité sismique de Mars a de beaux jours devant elle grâce à SEIS et que l'instrument est prêt pour des détections plus importantes telles que celles résultant d'un séisme tectonique.

Pour le moment, les géologues ignorent encore la cause exacte des micro-séismes détectés par SEIS. En règle générale, sur Terre, ce genre de phénomène est continu et déclenché par le mouvement des océans. Sur Mars, pas d'océan : les scientifiques estiment qu'ils seraient probablement dus aux ondes de pression basses fréquences résultant des vents martiens se répercutant sur la surface de la planète.

SEIS attend son premier vrai tremblement de Mars


La détection de micro-séisme n'est bien entendu pas anodine. Ce type de phénomène permettrait en effet de collecter des informations précieuses afin d'en savoir plus sur les caractéristiques internes et le sous-sol martien.

Néanmoins, les scientifiques attendent maintenant avec impatience le premier vrai tremblement de Mars. Les estimations actuelles s'attendent à environ un séisme par mois, mais il est fort probable que les tremblements de Mars ne soient pas réguliers, mais surviennent plutôt de manière rassemblées et peu espacées les uns des autres.

L'attente risque d'être longue pour ces scientifiques qui étudieront pour la toute première fois un véritable tremblement sur une autre planète que la Terre !

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Renault présente des résultats en baisse au S1... sauf sur l'électrique, en plein boom
scroll top