Les lacs de méthane liquide de Titan auraient été formés par des explosions souterraines

Benoît Théry Contributeur
16 septembre 2019 à 11h47
0
Lacs Titan
Vue d'artiste d'un lac à la surface de Titan. © NASA/JPL-Caltech

Pendant les 13 années durant lesquelles elle a observé Saturne et ses lunes, la sonde spatiale Cassini s'est régulièrement approchée de la plus massive d'entre elles : Titan.

Aujourd'hui, les scientifiques tentent d'expliquer la formation des lacs de méthane liquide que l'on peut y trouver. Une hypothèse veut que des explosions soient à l'origine de ces lacs.

Explosions d'azote

Sur Terre, le cycle de l'eau est bien connu. Les astronomes pensent que les lacs de Titan sont basés sur un principe semblable (mais pas identique), avec du méthane liquide en lieu et place de l'eau. En revanche, la formation de ces lacs reste un mystère.

Une équipe de chercheurs a publié une étude dans Nature Geosciences émettant l'hypothèse selon laquelle ces lacs auraient été créés par des explosions d'azote contenu sous la surface de Titan. Elle précise : « Nous trouvons que la morphologie des bassins à bords surélevés est semblable à celle des cratères issus de la rencontre magma-eau sur Terre, et pensons donc que ces bassins proviennent d'explosions à proximité de la surface ».


L'étude établit également un lien avec le réchauffement relatif de la lune : « Pendant le dernier demi-milliard ou milliard d'années sur Titan, le méthane dans l'atmosphère a agi comme un gaz à effet de serre, réchauffant relativement la lune - celle-ci restant froide pour les standards terrestres (la température descend jusqu'à -180°C sur Titan). Les scientifiques ont longtemps pensé que la lune a traversé des époques de refroidissement et de réchauffement, au fur et à mesure que le méthane était épuisé et réapprovisionné par la chimie solaire. Pendant les périodes plus froides, l'azote dominant l'atmosphère, il a plu et a traversé la croûte, s'accumulant dans des bassins sous la surface ».

Nouvelle mission pour 2026

L'étude le souligne : cette hypothèse des explosions azotées concerne essentiellement les bassins dont les bords sont nets et édentés. Les Anglo-saxons parlent de « SED  » (pour Sharp Edged Depression). Ce sont les poches d'azote liquide qui, en explosant, auraient formé ces bords, qui se démarquent par des formes soit irrégulières, soit circulaires. Ce sont ces formes qui incitent les chercheurs à écarter l'hypothèse de cratères d'impacts.


Si elle est confirmée, cette hypothèse de la formation des lacs de méthane liquide aidera à la compréhension de Titan. La NASA a déjà prévu une nouvelle mission, baptisée Dragonfly, à destination de la plus grande lune de Saturne. La mission doit débuter en 2026, avec une arrivée prévue sur Titan en 2034.

Source : Extreme Tech
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top