Le rover chinois Yutu-2 a découvert une substance similaire à un gel sur la Lune

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
03 septembre 2019 à 10h22
9
Yutu-2
Yutu-2 © CNSA

Yutu-2, le rover chinois explorant la face cachée de la Lune depuis janvier 2019, vient une nouvelle fois de faire une surprenante découverte.

Une découverte surprise pour Yutu-2

Le rover chinois lancé dans le cadre de la mission Chang'e 4 a du pain sur la planche depuis qu'il arpente la surface lunaire, plus précisément la région du cratère de Von Kármán. Après l'étonnante découverte de minéraux différents de ceux identifiés sur la face visible de la Lune, Yutu-2 a permis la découverte surprise d'une substance qui, pour l'heure, n'a pas été identifiée de manière claire.

Tout s'est déroulé lors du 8e jour lunaire, à partir du 25 juillet. Rappelons ici qu'un jour lunaire équivaut environ à 29,5 jours sur Terre. Le rover s'apprêtait alors à entrer dans son « mode veille » sensé le protéger des températures extrêmes et des radiations. Une « sieste » qui a finalement été reculée a plus tard lorsque l'un des chercheurs a remarqué un matériau d'une couleur étrange sur les images capturées par le rover.

Étonnée par ces visuels, l'équipe décide de commander le rover pour aller étudier de plus près ce matériau inconnu à l'aide de son spectromètre et de sa caméra infrarouge. À l'heure actuelle, l'agence spatiale chinoise (CNSA) n'a pas encore dévoilé la nature de cette substance, ni même les images au cœur de cette mission surprise. Mais rassurez-vous, si l'on en croit le journaliste Andrew Jones de Space.com, le CNSA ne tente pas ici de dissimuler les preuves de la présence d'extra-terrestres sur la face cachée de la Lune.

Une substance qui reste inconnue pour le moment

Le journaliste explique en effet que cette substance, décrite comme similaire à un gel, pourrait être du verre fondu, résultat d'un ancien impact de météorites dans cette zone, soit un phénomène que l'on retrouve aussi sur Terre et qui est appelé « impactite ».

Cette étonnante découverte fait écho à celle d'Harrison Schmitt en 1972. L'astronaute et géologue américain avait en effet retrouvé d'étranges traces orangées sur le sol lunaire lors de la mission Apollo 17. Quelque temps plus tard, les chercheurs avaient conclu qu'il s'agissait sans doute de traces provenant d'une éruption volcanique datant d'il y a plus de trois milliards d'années !

En attendant d'avoir des nouvelles de cette substance colorée, Yutu-2 devrait continuer sa route vers l'ouest jusqu'au 5 septembre, date à laquelle il sera mis hors tension afin d'être protégé contre les affres de la nuit lunaire.

Source : Cnet
Modifié le 03/09/2019 à 10h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

iPhone 11 : un premier benchmark pour le successeur de l’iPhone XR
Tesla lance ses propres assurances auto et cherche à casser les prix
🔥 Smartphone OnePlus 6T 128 Go au meilleur prix chez Amazon
Firefox 69 est sorti : quelles sont les nouvelles fonctionnalités ?
Le Samsung A90 5G est officiel, et a tout d’un smartphone haut de gamme
Kia dévoile ses deux dernières hybrides rechargeables : Ceed Sportswagon et XCeed
Harry Potter Wizards Unite : un nouveau tracking offline pour relancer le jeu ?
Le hack de l'iPhone aurait aussi ciblé les Ouïghours et les OS Windows et Android
Attention : la dernière mise à jour Windows 10 provoque une surcharge du CPU pour certains PC
Aigle Azur, la deuxième compagnie aérienne française, dépose le bilan
Haut de page