Yutu-2, le rover chinois, découvre de nouveaux minéraux sur la Lune

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
20 mai 2019 à 13h21
2
Yutu-2
© CNSA

Yutu-2, le premier rover à avoir arpenté la face cachée de la Lune dans le cadre de la mission Chang'e 4, vient peut-être de livrer de précieux indices à propos de la composition du manteau lunaire.

Le 3 janvier dernier, l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), a réalisé une grande première en faisant atterrir son engin Chang'e 4 sur la face cachée de la Lune, plus exactement au sein du cratère Von Kármán situé dans le bassin de Aitken.

Une découverte surprenante

Outre la véritable prouesse réalisée ici par la CNSA, cette mission ambitionne également de remplir plusieurs objectifs scientifiques notamment grâce à son astromobile autonome Yutu-2. Les premiers résultats provenant de l'exploration du rover et de ses analyses du sol lunaire viennent d'être publiés dans la revue scientifique Nature.

La zone d'atterrissage de la mission a justement été choisie pour son grand potentiel de découvertes. Le cratère de Von Kármán est en effet l'une des plus grandes empreintes d'impacts connues dans le système solaire à l'heure actuelle, les chances de découvrir quelque chose de nouveau étaient donc nombreuses.

Durant son exploration, Yutu-2 aurait découvert deux minéraux : du pyroxène à faible teneur en calcium, ainsi que de l'olivine, deux matériaux qui proviendraient du manteau lunaire. Une découverte surprenante selon la CNSA, puisqu'il s'agit de matériaux différents de ceux identifiés sur la face visible de la Lune par Yutu premier du nom. Ces nouvelles données pourraient nous en apprendre plus sur la formation et l'évolution de la Lune, mais aussi de la Terre.

Des éléments ramenés en surface par une chute d'astéroïdes

Les scientifiques estiment que les différentes couches de la croûte et du manteau lunaire pourraient être bien distinctes. Selon eux, un ancien océan magmatique aurait en effet pu se refroidir et se solidifier, une ancienne chute d'astéroïdes aurait alors pu ramener des minéraux profondément enfouis dans le sous-sol lunaire, ce qui expliquerait pourquoi Yutu-2 a pu retrouver ces deux éléments au sein de ce cratère.

Si ces données sont encore controversées au sein de la communauté scientifique, certains estimant que le spectromètre de Yutu-2 aurait en fait pu détecter du verre volcanique, la mission de Yutu-2 devrait se poursuivre afin d'en apprendre un peu plus sur la géologie de notre satellite naturel.

Les missions Chang'e 5 et Chang'e 6 dont les lancements respectifs sont planifiés pour 2019 et 2020, devraient permettre aux chercheurs d'étudier plus en détail la composition du sol lunaire puisqu'il s'agira cette fois-ci de ramener des échantillons sur Terre !

Source : Engadget.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
leulapin
Impressionnante montée en puissance technologique de la chine, respect!
ares-team
Les USA vont surement bientôt interdir à la Lune de recevoir des technologies Chinoise sur son sol.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Minecraft devient le jeu le plus vendu au monde !
Google souhaite créer une initiative open source pour la conception de puce électroniques
Les nouveaux Arduino arrivent, plus puissants et plus abordables
🔥 La Nintendo Switch au plus bas prix chez Amazon !
L'assistant Nissan ProPILOT 2.0 autorise la conduite sans les mains sur autoroute
Une joint-venture d'EDF propose de gagner de l'argent grâce à la batterie de sa voiture électrique
Pas que Google : Intel, Qualcomm et d'autres entreprises arrêtent de travailler avec Huawei
Zotac annonce un mini PC mû par du Xeon et des GPU NVIDIA Quadro
Westworld : le trailer de la saison 3 est sorti, et Aaron Paul en est la vedette
Microsoft investit dans 7 projets d’IA pour les personnes en situation de handicap
Haut de page