Ariane 6 : voici le déroulé pas à pas d'une campagne lancement complète

12 août 2019 à 10h23
0
Ariane 6 lancement.png
© CNES

Le CNES a présenté une animation dans laquelle il décrit le déroulement d'une campagne de lancement d'Ariane 6, dont le premier décollage est attendu pour 2020.

Chaque mois écoulé nous rapproche un peu plus des grands débuts d'Ariane 6. Dans le planning, vous pouvez cocher une première date : celle de l'inauguration du très important segment sol de la fusée, qui aura lieu le 12 décembre 2019. Le premier lancement, lui, est prévu pour 2020. En attendant, l'oiseau fait son nid et le portique mobile a effectué son premier essai de roulage à la fin du mois de juillet. Découvrons de A à Z comment se déroule une étape complète de lancement d'Ariane 6.


Un assemblage morceau par morceau

Dans un premier temps, l'étage supérieur de la fusée, qui offre le complément de vitesse nécessaire à la satellisation des charges utiles, fait son entrée dans le bâtiment d'assemblage du lanceur. Sa manipulation doit évidemment être extrêmement minutieuse, puisqu'il embarque les réservoirs d'oxygène et d'hydrogène liquides, pour un total de 30 tonnes.

Ariane 6 étape supérieur.png
L'étage supérieur d'Ariane 6, ici allongé à l'horizontal (Illustration © CNES)

Puis c'est au tour de l'étage principal de faire son entrée dans le bâtiment, fort de son moteur Vulcain 2.1, qui aidera Ariane 6 dans ses dix premières minutes de vol, jusqu'à ce que l'engin atteigne 160 kilomètres d'altitude. Une fois les deux assemblés, les voilà prêts à être transférés vers la zone de lancement et le portique mobile, où les autres pièces y seront scellées.

Ariane 6 corps central.png
Le corps central de la fusée rejoint le portique mobile(Illustration © CNES)

Les boosters et la coiffe arriveront en dernier

Ce sont ensuite les deux boosters P120C, dotés chacun de 140 tonnes de poudre et d'une poussée de 800 tonnes au décollage (pour la version A62), qui font leur apparition. Après leur installation, la coiffe, et les charges utiles qu'elle protège, font leur arrivée. Notons que la coiffe sera ici plus grande (20 mètres) que celle d'Ariane 5 (17 mètres).

Ariane 6 assemblée.png
Assemblée, voici à quoi Ariane 6 ressemblera (Illustration © CNES)

Une fois Ariane 6 assemblée, le portique mobile reculera de plusieurs centaines de mètres, pour laisser décoller la fusée.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top