🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

La Commission européenne s'inquiète du nombre de satellites en orbite autour de la Terre

12 août 2019 à 08h52
22
01F4000008536122-photo-commission-europ-enne.jpg

La Commission européenne s'apprête à aborder, d'ici l'automne, un domaine jusque là inexploré : celui des satellites en orbite autour de la planète.

La Commission européenne doit se pencher dans quelques mois sur ce sujet, d'un genre nouveau, afin que la gestion du trafic spatial ne dépende pas uniquement de l'encadrement imposé par les États-Unis.

La gouvernance spatiale : un dossier délicat pour la Commission européenne

Les projets de constellations de satellites se font de plus nombreux et posent de nouveaux enjeux, en particulier pour la Commission européenne. Cette dernière va en effet être en charge de traiter le dossier afin d'éviter un manque de réglementation en matière de trafic spatial.

Les projets qui se développent étant, en grande partie, nord-américains, il devient essentiel pour l'Europe de réagir si elle ne veut pas, au final, se retrouver confronter à une gestion imposée par la FCC, l'agence fédérale américaine de régulation des télécommunications.

La gestion de ce dossier, encore peu exploré par la Commission européenne, intervient après que Bruxelles a alarmé les industriels et opérateurs européens à propos des normes américaines envisagées.

En effet, Washington proposerait d'établir un registre des débits spatiaux, avec un accès payant. Or les termes d'un tel registre participeraient à favoriser la domination américaine en matière de gouvernance spatiale, quitte à nuire à l'accès à l'espace dont dispose l'Europe.


Bientôt un code de l'espace ?

Ariane 5 envoyait il y a peu deux satellites en orbite autour de la Terre ; de son côté, SpaceX veut en envoyer 12 000 à 550 km de la Terre, dans le cadre de son projet Starlink, alors qu'Amazon a postulé pour en expédier plus de 3 000.

La FCC a d'ores et déjà autorisé SpaceX à envoyer au moins un tiers de ses satellites, et prévoit un système d'engagements volontaires pour gérer le trafic de l'espace. Selon l'agence fédérale américaine de régulation des télécommunications, ce serait ainsi le marché lui-même qui ferait le tri entre les opérateurs intègres ou non.

La Commission européenne a désormais une nouvelle tâche : réagir avant que la législation de la FCC ne pénalise réellement l'industrie spatiale européenne.

Source : Les Echos
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
16
obyoneone
les usa…un accès à l’espace payant, mais pour payer qui ou quoi. Et le plus riche s’achète la voie lactée, tant qu’on y est.<br /> Déjà que l’homme s’accapare la terre en soulignant que c’est SA propriété, mais de quel droit ?<br /> La propriété c’est du vol, non pas QUE pour les humains, mais pour la faune, la flore et le reste de l’univers.<br /> Rien n’est à moi, rien n’est à vous, c’est le miracle de cet univers complexe qui fait que les hommes existent (combien de temps ?).<br /> Il faut tout rendre et partager le nécessaire.<br /> Une utopie ?<br /> non, ce mot n’existe que dans la bouche des propriétaires et des gens qui ont peur de perdre leurs biens avec le classique “tu laisses rentrer n’importe qui chez toi alors ?” : trop facile…<br /> Je répondrais, non, ici c’est chez moi car c’est mon foyer, j’ai tout ce qu’il faut, ceci dit, je t’en prie, construits ta maison et crée ton foyer sur le bout de terrain que je n’utilise pas.
titus72
“La FCC a d’ores et déjà autorisé SpaceX a envoyé …” s’écrit "La FCC a d’ores et déjà autorisé SpaceX à envoyer … "
raymond_raymond
Le titre est trompeur et n’a rien à voir avec l’article, je pensais à un nettoyage de satellites qui gravitent autour de la terre parce que la bizarrement personne ne s’en plaint de cette pollution spatiale tous les débris et les collisions c’est une vraie poubelle tout autour, je pense qu’on devrait envoyer à la place tous ces idiots de Bruxelles en orbite ils finiraient plus de tourner tellement ils sont bêtes
jzh25z
“…après que Bruxelles ait alarmé…” ici, on ne doit pas utiliser le subjonctif après la locution “après que” mais l’indicatif, c’est à dire: “…après que Bruxelles a alarmé…”. C’est une erreur souvent commise - et admise - mais ici, nous sommes dans le cadre d’un article écrit par un journaliste (ou un contributeur) qui se doit de respecter au maximum les règles de la langue française ; c’est pourquoi je me permets donc de la signaler, en toute amitié.
Megg57
Je m’attendais à un programme ou une réflexion sur le recyclage des satellites et des débris spatiaux au vu du titre, je suis déçu.
Rumpelstiltskin
Ferait mieux de s’inquiéter pour ce qui se passe en moment sur terre …
Daeneroc
Et si il préfère ton bout de terrain à toi paske la vue est plus jolie ? Il peut le prendre puisque ce n’est pas ta propriété. Ou c’est plus la loi de la propriété mais la loi du premier arrivé premier servi qui s’impose ? Quel monde
obyoneone
en effet, si tu enlèves le facteur partage et que tu y ajoutes le facteur bêtise humaine, ça marche pô…
Yvonne
@titus72 @jzh25z Effectivement, grand merci à vous deux, j’ai laissé passer cela…
srochain
"un domaine jusque là inexploré : celui des satellites en orbite autour de la planète. "<br /> Inexploré ? Par la commission européenne qui se réveille 20 ans après les autres, certainement. mais dans le milieu du spécial et de l’astronomie, ce sujet est “exploré” depuis longtemps, tant au risque qu’à la gène, et aux conséquences à long terme.<br /> Cela fait 60 ans que l’on a commencé à envoyer des objets tourner autour de la Terre et que l’on sait que cela pose un problème de propreté de l’environnement de la planète.<br /> Dire qu’il y a un problème est facile, le résoudre est une autre affaire.
Urleur
c’est comme pour la planète fallait s’y prendre il y a 20 ans, pas maintenant.
philouze
“Il faut tout rendre et partager le nécessaire.<br /> Une utopie ?<br /> non, ce mot n’existe que dans la bouche des propriétaires”<br /> Réflexion touchante d’adolescent. j’imagine que j’ai du penser ça un jour aussi <br /> Si, des temps le plus reculés, dans absolument toutes les civilisations de Sumer aux Mayas, les deux seules choses dont on retrouve les traces administratives sont les comptabilités commerciales et… les cadastres, ce n’est pas pour rien.<br /> “Je répondrais, non, ici c’est chez moi car c’est mon foyer, j’ai tout ce qu’il faut, ceci dit, je t’en prie, construits ta maison et crée ton foyer sur le bout de terrain que je n’utilise pas.”<br /> mais bien sûr…
philouze
" je pense qu’on devrait envoyer à la place tous ces idiots de Bruxelles en orbite ils finiraient plus de tourner tellement ils sont bêtes"<br /> vous n’avez qu’à postuler s’ils sont si “bêtes”, Bruxelles c’est nous, c’est vous. Le parlement européen est une des rares institutions à proportionnelle directe. Les gens que vous y voyez sont donc directement ceux que nous élisons.
philouze
“Je m’attendais à un programme ou une réflexion sur le recyclage des satellites et des débris spatiaux au vu du titre, je suis déçu.”<br /> En fait comme l’article l’explique, le problème actuel est négligeable : le cumul de tous les sat actuels sur 40 ans représente à peine une seule constellation.<br /> Autre problème, énormément de gros “vieux” sat sont géostationnaires, par définition ils ne bougent pas par rapport à la terre ni les uns par rapport aux autres, et à 36 000 kms ils occupent quelques mètres sur un périmètre de 226 000 kms et d’un milliard trois cent millions de km 2 !<br /> Donc oui les vidéos qui représentent en fausse grandeur la “poubelle spatiale” sont impressionnantes mais très trompeuses.<br /> Le problème est devant nous : des constellations en orbite ultra basse qui filent à très haute vitesse par pack de 10 000 sats ou cube-sat chacune, en compétition sur les mêmes orbites ou presque.<br /> Et bien sûr, sur ces orbites on trouve déjà des trucs proches façon Iridium, Galileo, GPS, sat espions…<br /> Jusqu’aux constellations, légiférer était à peu près inutile
carinae
et encore moins si tout le monde va au même endroit … une migration quoi …<br /> De surcroît … pour être propriétaire … en général il faut bosser … Tu ne travailles pas … tu n’as rien, normal.
obyoneone
Amusant d’entendre ceux qui ont peur d’un changement, rabaisser systématiquement les idées qui les effraient. Là, “utopiste” et remplacé par “adolescent”… Il y a toujours moyens de descendre avec des termes péjoratifs : ado, utopiste, gauchiste, bouzeux…Cela évite de réfléchir et permet d’enterrer les idées alternatives sans trop se fatiguer.<br /> Se baser sur des systèmes ancestraux sans les faire évoluer s’appelle le conservatisme, attitude qui tend vers la régression. Il suffit d’observer notre société.
Popoulo
Ce sont de jolies idées que tu as là mais dans le monde réel, ça ne fonctionne pas comme cela.
carinae
dans l’absolu tu n’as pas forcement tord. Ceci étant, entre la théorie et la pratique il y a un monde … Changer le système oui … mais pour quoi ? comment ? quels seront les impacts , pour qui ? un très bon exemple … le capitalisme … on sait parfaitement qu’il favorise certains au détriment des autres … On peut le remplacer oui … mais par quoi ?<br /> Bref que ça soit pour une société, un pays ou une entreprise l’éternel problème … sur le papier les projets sont beaux, propres … mais la mise en pratique est souvent … nettement plus compliquée qu’escompté au départ …
nirgal76
eh oui, longue liste de mots pour discréditer les divergeance d’opinion, ça devient inquiétant ce totalitarisme. on peut aussi ajouter complotiste, climatoseptique, populiste etc…, bref, tous ceux qui gênent, hop, un vilain mot et on écarte des discussions pour eviter de soulever les problèmes qui fachent. et tous les “camps” font ça, tous.
obyoneone
lol, ça continue, là c’est monde réel, donc je sui un doux rêveur utopiste. Quand on flippe , on se cache, ici, derrière des mots simples.
Wowbagger
" Washington proposerait d’établir un registre des débits spatiaux, avec un accès payant."<br /> Serait-il possible de développer un peu cette notion?<br /> Cela veut à la fois tout dire et rien dire.
inkbreton
MErci, je me demandais si quelquu’n allait se poser la question de la pollution de tous les pays qui tentent une aventure en dehors de notre atmosphère. L’espace proche de notre planète est devenu une poubelle et le nettoyer couterait trop chère … FRANCHEMENT TROP CHÈRE !??
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

On en sait (enfin) un peu plus sur les TV de OnePlus
Pour l'Institut Montaigne, la transition énergétique passera par les efforts du secteur du bâtiment
🔥 Fibre Internet : les promos du moment sur les offres Fibre chez RED et Free
Des scientifiques ont créé une langue artificielle capable de détecter les mauvais whiskies
L’application d’analyse de statistiques Apple Music For Artists est disponible sur iOS
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page