Sous son manteau, la Lune est plus chaude que ce qu'on pensait

4
moon-lune.jpg

Une scientifique a mené une expérience permettant d'évaluer la température à l'intérieur de la Lune, à la limite entre son manteau et son noyau. Et les résultats obtenus correspondent à la tranche haute des estimations établies jusqu'à présent.

Les recherches ont été menées par Ananya Mallik, professeure assistante en géosciences à l'université de Rhode Island (États-Unis). Les conclusions de l'étude permettent d'en savoir un peu plus sur le satellite naturel de la Terre.

Une expérience reproduisant les conditions à l'intérieur de la Lune

Avant ces travaux, il avait déjà été établi que la Lune possédait un noyau liquide, principalement composé de fer (comme celui de notre planète), à une température d'environ 1 500 °C. De plus, de précédentes recherches à partir de données sismiques, avaient permis de conclure qu'à la limite entre le manteau et le noyau de l'astre, 5 à 30 % du matériau se trouvait à l'état liquide ou fondu.

C'est sur ce résultat qu'Ananya Mallik a fondé son étude. Elle a utilisé un dispositif présent à l'Institut de recherche bavarois en géochimie expérimentale et en géophysique (Allemagne), capable de simuler les conditions à l'intérieur du satellite. Elle a ainsi exposé un échantillon de matériau, similaire à celui trouvé sur la Lune, à une pression équivalente à celle rencontrée à la limite entre le manteau et le noyau, soit 45 000 fois celle de l'atmosphère terrestre. Parallèlement, elle a augmenté la température, via un élément chauffant en graphite, jusqu'à obtenir une fusion de 5 à 30 % de la matière.

Connaître la température pour comprendre la structure interne

Les résultats obtenus ont ainsi mis en évidence une plage de températures, entre 1 300 et 1 470 °C, qui correspondrait à celle à la frontière entre le manteau et le noyau lunaires. Cet intervalle se situe dans la partie haute des précédentes estimations, qui étaient, de surcroît, moins précises (il s'agissait alors d'une plage de 800 °C).

Ces conclusions vont permettre aux scientifiques de mieux connaître la structure interne de la Lune. Les chercheurs disposent désormais de deux estimations de référence : une à la limite manteau-noyau, et une à la surface, où la température est d'environ -20 °C. Ce qui aidera à créer un profil de température à l'intérieur de l'astre, une caractéristique essentielle pour comprendre l'état et la composition de ses différentes couches.

Source : ScienceDaily

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sony Mobile : 860 millions de perte et fermeture de son usine chinoise de smartphones
Baromètre ANFR : Orange solide en 4G, SFR renforce ses expérimentations 5G
Qu'est-ce que Simplon.co, l'école des métiers du web qui a levé 12 millions d'euros ?
Chrome : bientôt un bouton d'installation pour les Progressive Web Apps
Des chercheurs en sécurité ont dupé l'Autopilot de Tesla avec de petits stickers rouges
Fairphone annonce avoir vendu la totalité de ses Fairphone 2
Facebook lance une consultation publique afin de créer son Conseil de surveillance
Fibre : SFR n'obtiendra pas les 3,5 milliards d'euros qu'il réclamait à Orange
ASUS ROG lance un nouvel écran 34'' ultra large et incurvé 120 Hz
Borderlands 3 serait exclusif à l'Epic Game Store
Haut de page