Est-ce de nouveau la course à la Lune ? Pence veut que les US y retournent d'ici 2024

Thibaut Popelier Contributeur
28 mars 2019 à 07h38
0
Nasa Lune

Les États-Unis n'ont jamais caché leur souhait de retourner sur la Lune dans un avenir plus ou moins proche. Sous la présidence de George W. Bush, l'objectif d'un nouvel atterrissage sur le satellite était fixé à 2020. Hélas, cette vaste expédition a été repoussée à la fin de la prochaine décennie, mais Donald Trump et son entourage ne semblent pas satisfaits de cette échéance.

C'est cette année que nous fêterons le cinquantenaire de l'arrivée de Neil Armstrong et de son équipage sur la Lune. Pour fêter l'événement, le vice-président des USA Mike Pence a fait une annonce tonitruante ce mercredi 27 mars ! Il a précisé que les États-Unis souhaitent envoyer des astronautes sur l'unique satellite de la Terre d'ici 2024, soit quatre ans plus tôt que ce qui était prévu.

Un peu plus de quatre ans avant de retourner sur la Lune ?


Donald Trump n'a jamais caché son ambition dans la conquête spatiale et il souhaite toujours réaliser cet exploit avant la fin de son hypothétique second mandat.

Pence est bien conscient du peu de temps disponible pour assurer les préparatifs, mais le vice-président explique que la mission Apollo 11 a également été mise en œuvre très rapidement. Selon lui, c'est une preuve de l'efficacité des USA lorsque le pays « est motivé ». Histoire de donner toujours plus de fil à retordre à la NASA, Pence n'a pas exclu l'idée de recourir à « tous les moyens nécessaires » dans le but d'assurer cet objectif ambitieux.

Le budget risque de poser problème...


Ainsi, les États-Unis pourraient avoir recours à des fusées privées comme Space X (Elon Musk) et Blue Origin (Jeff Bezos). Si la NASA travaille actuellement sur une capsule capable d'envoyer des hommes sur la Lune (et prochainement sur Mars), la première véritable expérimentation n'est pas attendue avant 2023. Ce « moyen de transport » ne devrait pas être prêt pour 2024 comme le désire la Maison-Blanche, la NASA pourrait donc se retrouver sur la touche.

Enfin, la question budgétaire se pose également. Même si le budget fédéral américain a clairement augmenté au fil des décennies, le coût des voyages dans l'espace a fait de même. Comme l'astrophysicienne Katie Mack l'explique sur Twitter, le budget alloué à la NASA vers la fin des années 60 représentait jusqu'à 4 % du budget fédéral total. En 2017, il était à peine de 0,5 %. Le président Donald Trump risque de devoir massivement investir s'il veut que son rêve se réalise.

Source : Engadget

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top