Hayabusa-2 pourrait devenir la 2e sonde à rapporter de la poussière d'astéroïde sur Terre

Matthieu Legouge Contributeur
17 janvier 2019 à 10h54
0
Hayabusa 2 survole Ryugu
Vue d'artiste sur Hayabusa-2 survolant Ryugu © Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (DLR)

Lancée en 2014, la sonde spatiale japonaise Hayabusa-2 doit collecter, dans les semaines qui viennent, des échantillons de l'astéroïde Ryugu. Si cette mission est une réussite, ce sera seulement la deuxième fois que de la poussière d'astéroïdes prendra le chemin de la Terre afin d'y être étudiée.

À l'instar de la Chine et du CNSA, l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) possède elle aussi de sérieuses ambitions notamment en ce qui concerne l'étude d'astéroïdes.

Une mission cruciale pour la JAXA

Après sa première mission de retour d'échantillons collectés sur l'astéroïde Itokawa (Hayabusa 1re du nom, lancée en 2003 et revenu sur Terre en 2010), qui a permis d'étudier pour la première fois des échantillons de sol d'un astéroïde, la JAXA s'apprête à réitérer cet exploit avec Hayabusa-2.

La sonde spatiale, entrée en orbite autour de Ryugu en juin 2018 et qui a déposé ses petits rovers à la surface de l'objet courant septembre, s'apprête en effet à tenter sa première collecte d'échantillons grâce à un système de prélèvement repensé et censé être bien plus performant que celui de la première mission Hayabusa. Cette dernière avait en effet permis de rapporter ses prélèvements sur Terre, mais dans une quantité extrêmement limitée puisque pas plus de 1 500 grains d'une taille inférieure à 10 micromètres ont pu être récupérés par les chercheurs.

Ce nouveau système de collecte en forme de cône comprend désormais trois chambres de collecte au lieu de deux, mais l'amélioration la plus frappante est celle de l'impacteur. Le petit impacteur SCI - Small Carry-on Impactor - est muni d'une charge d'explosifs qui viendra frapper le sol de l'astéroïde à plus de 2km/s et ainsi créer un cratère de 2 mètres de diamètre et soulever une grande quantité de matériaux qui pourront ainsi être récupérés par la sonde.

Un premier essai en février ?

À l'occasion d'une conférence de presse le 8 janvier, Takashi Kubota, l'un des responsables du projet, a déclaré : « Le moment est enfin venu [...]. Nous allons mener à bien notre mission avec audace ».

Entre le 18 et le 23 février, Hayabusa-2 devrait en effet débuter sa série de trois touchers sur le sol de l'astéroïde, comme le suggère le tweet de la JAXA ci-dessous.


Initialement prévu pour octobre, le prélèvement d'échantillons s'était finalement vu repoussé en raison de contraintes liées à la nature du sol de Ryugu, l'astéroïde qui parcourt l'Univers depuis près de 4,6 milliards d'années. L'analyse des échantillons collectés pourrait aider à mieux comprendre les origines du système solaire et même, pourquoi pas, les conditions de l'apparition de la vie sur Terre - s'ils contiennent des éléments organiques ou des traces d'eau. Le retour sur Terre d'Hayabusa-2 est prévu en décembre 2020.

Ryugu
Image capturé par Hayabusa-2 lors du largage des deux rovers MINERVA © JAXA, University of Tokyo & collaborators

Dans la même optique, OSIRIS-REx, la sonde spatiale de la NASA, pourrait bien rapporter des échantillons de l'astéroïde Bennu avec un retour sur Terre planifié en 2023.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top