Le Japon a réussi à envoyer deux robots sur l’astéroïde Ryugu

Matthieu Legouge Contributeur
24 septembre 2018 à 14h43
0
Hayabusa 2

Atterrissage réussi pour les deux petits rovers japonais du projet MINERVA-II1. Envoyés par la sonde Hayabusa 2, c'est la toute première fois qu'un objet réussit à se poser sur la surface d'un astéroïde et à en capturer des images, un événement historique qui permettra peut-être de ramener quelques échantillons de Ryugu sur terre.

Ryugu : un corps céleste primitif qui recèle de secret

Lancés depuis la sonde Hayabusa 2 le 21 septembre, les rovers 1A et 1B ont réussi à se poser simultanément sur Ryugu. La sonde, dont le nom signifie « Faucon pèlerin » en français, avait quitté la Terre depuis décembre 2014, elle prend la suite de la première mission Hayabusa lancée en 2003 en direction de l'astéroïde Itokawa et qui avait connu de nombreux déboires.

Selon la JAXA (l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise) "Chacun des robots fonctionne normalement et a commencé l'examen de la surface de Ryugu". Les premières images de la surface de l'astéroïde ont d'ailleurs été dévoilées sur Twitter.



L'objectif de la JAXA est de réaliser des analyses minéralogiques du sol de Ryugu à la recherche d'éventuelles traces de matières organiques. Ryugu est en effet un astéroïde de type C similaire aux météorites chondrites, il est possible que ce soit un objet céleste primitif et que les matériaux qui le composent fassent partie des plus anciens du système solaire. L'étude de Ryugu pourrait donc permettre de « mieux comprendre l'apparition de la vie sur Terre ».

Le lancement des deux rovers (et de Mascot) est résumé dans cette vidéo de la JAXA



Des bonds de 15 mètres de haut

Les deux micro-robots de forme cylindrique de 17 cm de diamètre se déplacent d'une manière un peu particulière. Ils sont en effet dépourvus de roues, mais sont capables d'exécuter des sauts de 15 mètres de haut et de rester en lévitation dans l'espace durant 15 minutes. Équipés de capteurs, d'accéléromètres et de gyroscope pour se déplacer, ils embarquent également une charge utile constituée de 4 caméras, de photodiodes, de thermomètres et de cellules solaires produisant l'énergie nécessaire à leurs déplacements.

Chargés d'explorer la surface de l'astéroïde, les deux robots vont en outre pouvoir prélever des échantillons grâce au lancement le mois prochain d'un projectile qui, en frappant le sol de Ryugu, créera un cratère de 2 mètres de diamètre et soulèvera des poussières qui pourront être collectées.

En outre, Hayabusa 2 larguera, le 3 octobre prochain, un objet franco-allemand du nom de Mascot. Cet engin développé par l'agence spatiale allemande et le CNES est similaire à Philae de la mission Rosetta. Il se posera dans l'hémisphère sud de Ryugu et réalisera une série d'analyse de façon autonome, notamment grâce à un microscope infrarouge développé par l'IAS (Institut d'Astrophysique Spatiale, Orsay).

Si tout se passe comme prévu, Hayabusa 2 devrait nous rapporter des échantillons de Ryugu en décembre 2020.

Source : Ars Technica



Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Modifié le 03/10/2018 à 11h17
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top