La région Île-de-France va lancer une application regroupant tous les modes de transport

10 octobre 2019 à 17h29
0
Bus électrique RATP

Valérie Pécresse, Présidente de la région Île-de-France, a annoncé le lancement d'une nouvelle application mobile, en 2020, qui mettra en avant toutes les alternatives de transport à la voiture individuelle. Et il sera possible d'y acheter directement ses titres de transport.

Les transports franciliens poursuivent leur digitalisation. Après la dématérialisation des tickets de métro, désormais intégrés dans l'application Android Vianavigo, la région Île-de-France va mettre en place une plateforme multimodale à destination des usagers.

Une application multimodale à 40 millions d'euros

L'outil, dont le lancement est prévu d'ici 2020, sera accessible depuis les smartphones et agrégera l'ensemble des moyens de transport proposés sur le territoire. On y retrouvera bien sûr les trains, bus, métros, tramways, mais également les services de VTC, de taxis, de vélos, de trottinettes électriques, de covoiturage, d'autopartage... De plus, la solution offrira la possibilité d'acheter directement ses titres de transport dématérialisés et de trouver le meilleur itinéraire. Le but de l'application : devenir « le véritable passeport de la mobilité en Île-de-France », selon les termes de la Présidente de la région.


Pour son développement, Île-de-France Mobilités, établissement public gérant les transports sur le territoire, prévoit d'investir 40 millions d'euros. Cette somme servira notamment à regrouper les différents services existants dans « un bloc cohérent et simple à exploiter ». À cet effet, l'organisation va faire appel à plusieurs partenaires, dont la SNCF.

En accord avec le projet de loi mobilités

Ce projet fait écho aux solutions mises en place par certains acteurs privés, à commencer par Uber. En effet, le géant américain du VTC ne cache pas sa volonté de transformer son application en plateforme multimodale, aux États-Unis. Cette année, l'entreprise y a ainsi ajouté un service dédié aux transports en commun, après avoir déjà intégré des vélos et trottinettes électriques.


Par ailleurs, cette initiative louable de la région n'en est pas totalement une. En réalité, il s'agit plutôt d'anticiper l'adoption par le Parlement du projet de loi d'orientation des mobilités. L'article 11 de ce dernier incite en effet les gestionnaires des transports publics à mettre à disposition des usagers une plateforme multimodale. Pour l'Île-de-France, ce devrait donc être le cas dès l'année prochaine.

Source : L'Usine Digitale
Modifié le 11/10/2019 à 08h37
13
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top