Des employés de Microsoft auraient eu accès aux enregistrements audio des utilisateurs de Xbox

Nassim Chentouf Contributeur
25 août 2019 à 19h04
0
Xbox One

C'est un nouveau scandale d'écoute dans le milieu de la tech, après les récentes affaires impliquant Apple, Amazon, Facebook ou encore Google. C'est cette fois-ci Microsoft qui est visée à travers sa console Xbox One. D'après les informations de Motherboard, ce sont des notamment des prestataires extérieurs de la firme américaine qui ont eu accès à ces enregistrements audio.

L'affaire est d'autant plus inquiétante que beaucoup de mineurs jouent sur la console Xbox One. C'est dès 2014 que ces écoutes illégales ont débuté d'après les employés (ou ex-employés) des prestataires extérieurs de Microsoft impliqués dans cette affaire.

Microsoft souhaitait améliorer la qualité du système de commande vocale

C'est une information émanant de Motherboard, branche dédiée à la tech de Vice. Selon le site, Microsoft a permis à ses prestataires extérieurs d'écouter les joueurs à travers Kinect, accessoire optionnel, dès 2014 sur la Xbox One. C'est ensuite à travers l'assistant vocal Cortana que les écoutes se sont prolongées.


Ce sont d'anciens et actuels employés des prestataires extérieurs qui ont communiqué ces informations à Motherboard. Ces derniers ont aussi bien eu accès à des échanges voulus, quand un joueur active la commande vocale, que d'autres plus privés alors que le dispositif était enclenché par erreur. Les employés évoquent par exemple des voix d'enfants entendues lors des écoutes. D'après Motherboard, l'écoute de conversations privées sans en informer les utilisateurs avait pour but l'amélioration de la technologie de Microsoft, comme dans les cas récents d'Amazon, Apple, Google et Facebook.

Microsoft se justifie face à cette révélation

Face à la grogne, Microsoft a décidé de réagir aux accusations. La firme reconnaît que certains de ses employés, mais aussi ceux des prestataires extérieurs, ont pu écouter des échanges privés à travers Kinect ou Cortana - le service de messagerie Skype était également concerné.

Mais comme expliqué précédemment, Microsoft se justifie en expliquant que le but est l'amélioration de la commande vocale, même au détriment de ses utilisateurs qui n'en sont pas informés.


Microsoft compte-t-elle mettre fin à ces écouteurs ? Pas vraiment, si l'on en croit la réponse donnée à Motherboard ! Histoire de nuancer les faits, la firme américaine annonce qu'elle sera plus transparente quant à cette pratique dans le futur. Cette dernière précise également vouloir préserver la vie privée de ses utilisateurs au mieux, même lorsque des écoutes ont lieu.

Source : The Verge
16 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top