Des employés de Microsoft auraient eu accès aux enregistrements audio des utilisateurs de Xbox

25 août 2019 à 19h04
0
Xbox One

C'est un nouveau scandale d'écoute dans le milieu de la tech, après les récentes affaires impliquant Apple, Amazon, Facebook ou encore Google. C'est cette fois-ci Microsoft qui est visée à travers sa console Xbox One. D'après les informations de Motherboard, ce sont des notamment des prestataires extérieurs de la firme américaine qui ont eu accès à ces enregistrements audio.

L'affaire est d'autant plus inquiétante que beaucoup de mineurs jouent sur la console Xbox One. C'est dès 2014 que ces écoutes illégales ont débuté d'après les employés (ou ex-employés) des prestataires extérieurs de Microsoft impliqués dans cette affaire.

Microsoft souhaitait améliorer la qualité du système de commande vocale

C'est une information émanant de Motherboard, branche dédiée à la tech de Vice. Selon le site, Microsoft a permis à ses prestataires extérieurs d'écouter les joueurs à travers Kinect, accessoire optionnel, dès 2014 sur la Xbox One. C'est ensuite à travers l'assistant vocal Cortana que les écoutes se sont prolongées.


Ce sont d'anciens et actuels employés des prestataires extérieurs qui ont communiqué ces informations à Motherboard. Ces derniers ont aussi bien eu accès à des échanges voulus, quand un joueur active la commande vocale, que d'autres plus privés alors que le dispositif était enclenché par erreur. Les employés évoquent par exemple des voix d'enfants entendues lors des écoutes. D'après Motherboard, l'écoute de conversations privées sans en informer les utilisateurs avait pour but l'amélioration de la technologie de Microsoft, comme dans les cas récents d'Amazon, Apple, Google et Facebook.

Microsoft se justifie face à cette révélation

Face à la grogne, Microsoft a décidé de réagir aux accusations. La firme reconnaît que certains de ses employés, mais aussi ceux des prestataires extérieurs, ont pu écouter des échanges privés à travers Kinect ou Cortana - le service de messagerie Skype était également concerné.

Mais comme expliqué précédemment, Microsoft se justifie en expliquant que le but est l'amélioration de la commande vocale, même au détriment de ses utilisateurs qui n'en sont pas informés.


Microsoft compte-t-elle mettre fin à ces écouteurs ? Pas vraiment, si l'on en croit la réponse donnée à Motherboard ! Histoire de nuancer les faits, la firme américaine annonce qu'elle sera plus transparente quant à cette pratique dans le futur. Cette dernière précise également vouloir préserver la vie privée de ses utilisateurs au mieux, même lorsque des écoutes ont lieu.

Source : The Verge
16
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top