Facebook lance le Deepfake Detection Challenge, pour améliorer la détection des vidéos truquées

3
Deepfake Detection Challenge couv.jpg
© DFDC - Facebook

Le réseau social va utiliser une base de données de plusieurs dizaines de milliers de vidéos conçues pour le défi.

Le deepfake est devenu un phénomène mondial parfois difficile à contrôler. Fonctionnant grâce à l'IA, ce genre de vidéo peut poser problème dans le sens où il est vecteur de tromperies et de fausses informations diverses. Si des réseaux sociaux comme Snapchat s'en amusent, des pays comme la Chine prennent la pratique très au sérieux. L'empire du Milieu interdira la diffusion des vidéos truquées à compter du 1er janvier 2020, pour préserver l'ordre social et l'intérêt général. Facebook a décidé, de son côté, de contrer le phénomène à sa manière.

Facebook veut renforcer la détection des deepfakes

Le réseau social a officiellement annoncé, mercredi 11 décembre, le lancement du Deepfake Detection Challenge (DFDC), un défi ouvert destiné à renforcer la lutte contre les deepfakes par le prisme de l'accélération du développement de nouvelles technologies, capables de détecter les vidéos truquées et manipulées.


Le challenge a démarré à la NeurIPS, une conférence majeure dans le domaine de l'IA, qui se tient à Vancouver, au Canada, jusqu'au 14 décembre. Facebook fournit aux participants la version complète d'un nouvel ensemble de données composé de plus de 100 000 vidéos créées spécialement pour aider à traquer les deepfakes.

Des travaux partagés avec la communauté

Les chercheurs du monde entier vont pouvoir rivaliser et comparer leurs résultats, en créant de nouveaux modèles destinés à mieux détecter les contenus manipulés. Les participants seront notés sur leur efficacité. Les vidéos mises à disposition gratuitement mettent en vedette des acteurs rémunérés mis en scène dans des scénarios réalistes, « avec des étiquettes d'accompagnement décrivant si les vidéos ont été manipulées avec l'IA », précise Cristian Canton Ferrer, le responsable de la recherche sur l'intelligence artificielle de Facebook.


Les équipes IA de Facebook ont utilisé différentes techniques pour générer des échanges de visages et des altérations de voix en se basant sur des vidéos originales. Tout a été prévu donc pour pousser les travaux des participants le plus loin possible, tout en précisant que ceux-ci devront être ouverts et consultables par tous les membres de la communauté, l'idée étant de renforcer les outils de détection.

C'est sur la plateforme web spécialisée dans l'accueil des compétitions en science des données, Kaggle, que le défi se déroulera jusqu'au mois de mars 2020, en proposant un million de dollars de dotation. Au moment où nous écrivons ces lignes, plus de 150 équipes étaient déjà inscrites.

Source : Facebook
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (3)

linkin440
Les jeunes ne sont pas près de revenir sur ce réseau social avec cette mesure.
Vanilla
Pour la photo d’exemple, ça se voit que la photo de droite a été retouchée.<br /> Les yeux, la bouche et les narines.<br /> Sinon, elles sont toutes les deux fausses. Personne sur terre ne porterait une chemise pareille!
Popoulo
lol. Excellente conclusion ^^
Voir tous les messages sur le forum