Même les employés de Facebook ne lui font pas confiance pour gérer des données bancaires

04 décembre 2019 à 09h42
1
Facebook mécontent
© Shutterstock.com

Les GAFAM lorgnent de plus en plus sur la fintech, comme en témoignent les récentes tentatives de Facebook avec Libra, Apple avec Apple Card et Google avec ses futurs comptes en banque. Mais d'après un récent sondage, la confiance des utilisateurs n'est pas tout à fait acquise à ses entreprises. Pas même de la part des professionnels du numérique.

Via un sondage effectué par Blind — un réseau social permettant à des professionnels d'échanger de façon anonyme —, nous apprenons que les personnes travaillant dans le numérique ont un peu de mal à envisager un futur où les GAFAM auraient la mainmise sur leur compte en banque.

Les fuites de données en pagaille dont ces entreprises se sont rendues responsables auraient-elles eu un impact sur la confiance que leur portent les utilisateurs ? Les bras nous en tombent.

Les banques traditionnelles encore plébiscitées

Plusieurs questions ont été posées à quelque 5 138 professionnels utilisant le réseau social Blind. À la première, « Faites-vous davantage confiance aux Big Tech ou aux banques traditionnelles concernant vos données bancaires ? », la balance penche encore largement en la faveur des établissements traditionnels.

62% des professionnels jugent les banques plus dignes de leur confiance que les GAFAM au sujet des données bancaires et financières. Même constat pour un échantillon plus restreint, comprenant uniquement des personnes travaillant dans des entreprises technologiques : 57% continuent de préférer les établissements bancaires traditionnels. 67%, même, si l'on ne prend en compte que les professionnels du secteur de la finance.

N'en déplaise, la transformation de ces entreprises de la tech en banques qui ne disent pas leur nom paraît inévitable. Alors Blind de s'intéresser à la Big Tech qui pourrait sortir vainqueur de cette future bataille annoncée.

Apple jouit d'une forte confiance... contrairement à Facebook et Uber

Entre Apple, Google, Amazon, Facebook et Uber, c'est le premier qui remporte tous les suffrages. Sur 4 032 répondants au sondage de Blind, ils sont 44,45% à être confiants à l'idée de partager des données financières avec la firme de Cupertino.

Google s'en sort lui aussi avec les honneurs et récolte 34,03% des suffrages. S'ensuit Amazon, avec 17,35%, avant une sacrée dégringolade : Facebook (2,17%), et Uber (2%).

Des statistiques intéressantes s'il en est, que Blind a décidé de creuser davantage. Que pensent les personnes travaillant au sein des Big Tech de leur employeur ? Leur feraient-ils confiance pour gérer leurs données bancaires ?

Dans le cas d'Apple, 91% des personnes y travaillant lui accorderaient leur confiance en matière de banque et de finance. Google est une nouvelle fois en embuscade, avec 77,6% des employés enthousiastes à l'idée de lui partager des données bancaires. Amazon ne fait pas l'unanimité et récolte 46,7% des suffrages parmi ses employés.

Enfin, il semblerait que les employés de Facebook et de Uber soient très peu à accorder leur confiance à leur employeur pour ce qui est des données bancaires. Ils sont respectivement 21,78% et 16,67% à ne pas se poser de questions.

Source : Blind
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Samsung Galaxy Fold 2 serait beaucoup (beaucoup) plus abordable que son aîné
Withings vous permet de confronter votre activité physique aux millions d'utilisateurs de Strava
Halo : Reach sur PC ? C'est aujourd'hui !
Jeu concours : pour Noël, tentez de gagner 2 smartphones Alcatel 3X 2019 d'une valeur de 149,99€
Offrez un disque dur à votre Xbox avec ce Seagate 4 To à 99,90€ au lieu de 129,90€ chez Amazon
ProtonMail avertit sur les nouvelles propositions européennes concernant la collecte de données
Grève : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
Bon plan Free : nouvelle vente privée sur la Freebox Mini 4K et Netflix
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Haut de page