Orange bank : notre avis sur la banque en ligne

Pierre Crochart Contributeur
11 janvier 2019 à 16h03
0

Capture d’écran 2019-01-29 à 16.02.16.png

La plus hybride des néobanques de ce comparatif est aussi la plus récente. Hybride, car la banque lancée en novembre 2017 par l'opérateur de télécoms Orange lorgne avec emphase du côté des banques en ligne, grâce à une étendue de produits financiers autrement plus conséquente que chez la concurrence.

Bâtie notamment grâce au réseau Groupama Banque (dont Orange a acquis 65 % du capital en 2016), Orange Bank ne manque pas d'ambition pour révolutionner le secteur bancaire en France. Mais vous vous en souvenez si vous étiez intéressé pour y souscrire : le lancement d'Orange Bank n'a pas vraiment été une sinécure. Mise sur le marché avec six mois de retard, les premiers mois d'Orange dans le secteur bancaire ont été émaillés d'innombrables bugs informatiques des plus gênants.

Après des excuses publiques en bonne et due forme, et quelque 200 000 clients plus tard que vaut Orange Bank, un an après son lancement ?

Le compte courant Orange Bank


L'ouverture et la gestion de son compte courant Orange Bank sont 100 % gratuites. Tout comme l'est la cotisation à la carte Visa incluse. Un « avantage » face à des banques traditionnelles, qui ne nous surprend nullement dans un comparatif de néobanques.

Mais il ne faut pas se laisser attirer par son offre d'ouverture particulièrement généreuse (80 € + 80 € si vous êtes client Orange ou Sosh). En effet, Orange Bank indique aussi clairement sur son site que la non-utilisation de la carte bancaire au moins trois fois par mois sera facturée 5 €. Un sacré montant, surtout lorsque l'on se cherche une néobanque en tant que banque secondaire et que, donc, on n'utilisera pas forcément son compte tous les mois.

En fouillant un peu, on se rend compte qu'Orange Bank est le spécialiste des frais additionnels sur des services que d'autres proposent à des tarifs beaucoup plus doux, sinon gratuitement. La néobanque propose notamment le « virement urgent » à 15 € ! La même somme sera également prélevée en cas de réception d'un virement non SEPA et celle-ci grimpe à 25 € dans le cas d'une émission de virement non SEPA.

Malgré tout, il faut lui reconnaître d'être la seule néobanque vous faisant bénéficier d'un chéquier et d'une autorisation de découvert (aucune commission d'intervention n'est prélevée), la rapprochant ainsi davantage d'une banque en ligne que d'une néobanque.

De plus, Orange Bank propose à ses clients de placer leur argent sur un Livret d'épargne disponible, rémunérant à hauteur de 1 % brut par an. Un produit assez peu attractif, d'autant que celui-ci n'est pas proposé en complément d'un Livret A ou d'un LDD, par exemple.

En supplément, Orange Bank offre un service assez inédit dans les banques mobiles : le prêt personnel. Vous pouvez en effet contracter un emprunt entre 5 000 et 25 000 € sur une période allant de 12 à 60 mois pour vos projets. Un crédit de 12 mois vous fera bénéficier d'un TAEG fixe de 0,95 %, ce qui est tout à fait honorable.

Retour au menu

La carte bancaire Orange Bank


Orange Bank a choisi Visa pour ses cartes bancaires. Contrairement aux deux précédentes banques évaluées, la néobanque n'impose pas de limite de retraits en distributeur. Vous pouvez ainsi retirer vos espèces sereinement, quelle que soit la banque dans laquelle vous le faites. Du moins, en euros.

Pour les retraits et paiements en devises, Orange Bank prélèvera 2 % du montant de la transaction. Impossible, néanmoins, d'obtenir une information claire quant aux plafonds de retrait et de paiement. Ceux-ci sont fixés « selon la situation du client » et ajustables depuis l'application, nous informe-t-on en ligne.

La carte Visa Orange Bank est compatible avec Orange Cash, la solution de paiement mobile maison se substituant à Apple Pay ou les services similaires sur Android. En ce qui concerne les assurances incluses, elles se limitent à la portion congrue des garanties Visa. En option, vous pourrez opter pour la souscription à une assurance couvrant les moyens de paiement.

Enfin, et c'est un élément à porter au crédit (c'est le cas de le dire) de Orange Bank : la banque vous propose sa carte Visa en débit immédiat ou différé, sans surcoût.

Retour au menu

L'application Orange Bank


En dépit de l'expertise du FAI en matière de télécommunication, Orange Bank ne peut pas se targuer d'avoir une application irréprochable. Notée 3,1/5 par 2 300 personnes sur iOS, l'application ne fait guère mieux sur le Play Store de Google avec 3,1/5 pour 3 500 notes. On reproche souvent à l'application des soucis de stabilité et des fonctionnalités absentes.

On y retrouve les indispensables volets de consultation et d'administration de son compte, avec possibilité de catégoriser ses dépenses afin d'avoir une vision plus claire de son budget.

L'ajout de bénéficiaires et de virements peut se faire directement depuis le volet idoine, et l'envoi d'un virement aussi bien classique que par SMS peut être réalisé sans autre forme de procès. Précisons d'ailleurs que le SAV de Orange Bank semble particulièrement réactif pour répondre aux commentaires laissés par les utilisateurs Android sur le Play Store.

Un onglet dédié à la carte bancaire est présent et permet de gérer facilement les plafonds de retrait et de paiement. On peut également bloquer momentanément sa carte ; pratique lorsqu'on est pris d'un doute sur sa localisation. Il est aussi possible de faire opposition en quelques clics.

Orange Bank bénéficie, en supplément de son service client et des agents mobilisés en boutique, d'un robot gérant intégralement le chat, accessible depuis n'importe quelle fenêtre de l'application. Une sorte de FAQ mobile, pratique si l'on se sent un peu perdu.

Retour au menu


Orange Bank : l'avis de Clubic



Si les débuts d'Orange Bank ont été tumultueux, on peut considérer que la division bancaire du célèbre opérateur de télécoms est désormais sur les bons rails.

Lorgnant davantage du côté des banques en ligne que des néobanques, Orange Bank souffre de cet entre-deux. D'un côté, son ancrage résolument mobile l'empêche de proposer des produits financiers dignes de ce nom (même si la présence d'un livret et d'un prêt personnel est un net avantage) et de l'autre, sa volonté de se muer en véritable banque en ligne l'empêche de proposer des produits mobiles véritablement performants.

S'ajoutent au constat des frais assez gonflés, notamment en cas d'inutilisation de la carte bancaire.

Autant d'éléments qui pêchent face à une concurrence des plus rudes, et qui ne nous permettent pas, en l'état, de faire entrer Orange Bank dans le peloton de tête.


Note : 6/10

Est-ce vraiment si avantageux de quitter ma banque traditionnelle pour une solution 100% en ligne ?

Modifié le 29/01/2019 à 16h24
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top