Point Godwin atteint par l'acteur Sacha Baron Cohen, qui attaque Facebook et Mark Zuckerberg

25 novembre 2019 à 11h54
0
the dictator
The Dictator / © Paramount Pictures

Selon l'interprète d'Ali G, Borat et du dictateur Shabazz Aladeen, Facebook favoriserait la haine en ligne.

La politique publicitaire de Facebook continue d'alimenter les polémiques. La semaine dernière, Sacha Baron Cohen a vivement dénoncé les positions du réseau social, en évoquant, au passage, un certain Adolf Hitler.


Haine raciale et génocide : la passivité de Facebook mise en cause

Côté provocation, il en connait un rayon. Jeudi 21 novembre, Sacha Baron Cohen n'a pas mâché ses mots pour dénoncer la politique publicitaire de Facebook... En décrochant au passage un point Godwin bien mérité.

« Si Facebook avait existé dans les années 30, il aurait laissé Hitler poster des publicités de 30 secondes sur sa "solution" au "problème juif" », a déclaré l'acteur britannique lors d'une conférence organisée par Anti-Defamation League, une association américaine de lutte contre l'antisémitisme.

« Les crimes de haine augmentent, tout comme les attaques meurtrières contres les minorités religieuses et ethniques » a-t-il poursuivi, avant de conclure : « C'est peut-être le moment de dire à Mark Zuckerberg et aux P.-D.G. de ces groupes : vous avez déjà permis qu'une puissance étrangère interfère dans nos élections, vous avez aussi facilité un génocide en Birmanie. La prochaine fois, c'est la prison ».

« Fake news ! » a rétorqué un porte-parole du réseau social, accusant Sacha Baron Cohen de déformer la politique de Facebook. « Les discours haineux sont bannis de notre plateforme. (...) Personne, y compris les personnalités politiques, ne peut défendre ou promouvoir la haine, la violence, ou les meurtres de masse sur Facebook, » a-t-il indiqué à l'AFP.

Facebook à rebours de Twitter et Google

Régulièrement critiqué pour son rôle dans la propagation de fake news et de contenus haineux, Facebook est encore une fois au centre d'une polémique qui ternit un peu plus son image. En septembre dernier, la firme de Mark Zuckerberg avait annoncé qu'elle ne soumettrait pas les publicités politiques au fact-checking, estimant qu'elle devait rester neutre en la matière.

À l'inverse, Twitter avait réagi quelques semaines plus tard en bannissant les publicités politiques du réseau social, exceptées celles ayant attrait aux causes telles que l'engagement civique, la croissance économique, la protection de l'environnement ou l'équité sociale.

Mercredi dernier, un autre géant du web s'est positionné en faveur d'un meilleur contrôle des publicités en ligne. Google a ainsi annoncé que sa plateforme publicitaire adoptait de nouvelles règles pour améliorer la transparence des annonceurs et combattre les fake news ou le ciblage ultra précis des électeurs en ligne.

Sources : The Guardian, CNBC, ADL

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Modifié le 25/11/2019 à 11h54
11
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top