Facebook attaque quatre sociétés chinoises en justice accusées d'avoir vendu des faux comptes

le 04 mars 2019
 0
Facebook piratage

Le réseau social a décidé de porter plainte contre plusieurs entreprises de l'Empire du Milieu pour avoir marchandé des faux comptes, mais aussi des likes et des abonnés sur différentes plates-formes, Facebook et Instagram en tête.

Las de certaines pratiques, Facebook a fait le choix de sévir contre celles et ceux qui marchandent des activités sur sa plateforme. Le 1er mars 2019, la société de Mark Zuckerberg a annoncé avoir saisi la justice américaine pour les agissements de quatre entreprises et trois personnes basées en Chine. Facebook les accuse d'avoir encouragé la vente de faux comptes, de « j'aime » et d'abonnés supplémentaires.

Des fraudes répandues parmi les plus grosses plateformes numériques


Facebook a précisé que les fraudeurs sévissaient non seulement sur deux de ses réseaux sociaux (Facebook et Instagram) mais aussi sur d'autres plateformes, parmi lesquelles Amazon, Twitter, LinkedIn, Google et Apple. Les accusés seraient des fabricants de matériels électronique et informatique, et des fournisseurs de logiciels et de services de publicité en ligne.

Les quatre sociétés, Xiu Network Science and Technology Company, Xiu Feishu Science and Technology Company, Xiufei Book Technology Co., et Home Network (Fujian) Technology Co, ainsi que les trois autres individus, auraient « exploité une série de sites web promouvant la vente de faux comptes (en utilisant par exemple de faux noms) et de comptes non authentiques », selon la plainte.

Facebook supprime des comptes grâce à l'IA


Dans le document déposé au tribunal fédéral américain, Facebook indique avoir fait appel à l'intelligence artificielle pour désactiver 2,1 milliards de profils non authentiques entre le mois de janvier et le mois de septembre 2018.

Officiellement, le réseau social réclame 100 000 dollars de dommages-intérêts pour les six plateformes touchées. La firme demande également à la justice d'empêcher la création et la promotion de la vente de faux comptes, de likes et d'abonnés, et de bloquer toute tentative d'utilisation de noms de domaine de marque Facebook pour exploiter des sites web frauduleux.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Les bots malveillants représentent plus de 20% du trafic web
Cybersécurité : plusieurs ambassades européennes auraient été victimes de pirates russes
Ouch ! La TV 8K haut de gamme de Sony coûtera pas moins de 70 000$
Les Brave Rewards débarquent officiellement sur Android
Des employés de Microsoft appellent à soutenir la révolte de travailleurs chinois sur GitHub
Tesla dévoile son nouvel ordinateur de bord pour véhicule autonome
Malgré les tumultes, Huawei a vu son chiffre d'affaires bondir au premier trimestre 2019
Selon cette enquête, les femmes progresseraient plus vite que les hommes à Dota 2
Découvrez IA4EU, la plateforme européenne collaborative sur l'intelligence artificielle
See You Yesterday : Netflix dévoile la bande-annonce du film de Spike Lee
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
Pour iCloud, entre autres, Apple verse plus de 30 millions chaque mois à AWS
Hideo Kojima, créateur de Metal Gear, tease un gros projet lié au cloud gaming
scroll top