Facebook met en place une hotline pour ses modérateurs traumatisés

04 mars 2019 à 08h58
0
Facebook
Denys Prykhodov / Shutterstock.com

Suite à un rapport révélant les conditions de travail ingrates et traumatisantes des modérateurs de Facebook, la firme lance une hotline destinée à faire sortir du silence toute une communauté de travailleurs sous-payés et traumatisés

Modérateur Facebook, le pire métier du monde ? Au vu d'un rapport publié dans The Verge, cela en a tout l'air. Modérant chaque minute des contenus pédophiles, sanglants et criminels, la majorité des 15 000 modérateurs Facebook font quotidiennement face à une expérience mentalement traumatisante. Mais les conditions de travail évoquées ne font qu'accentuer ce trauma.

Des modérateurs traumatisés et malades

« Les crises de panique ont commencé après que Chloé a vu un homme mourir » : à travers le portrait de Chloé, nouvellement modératrice chez Facebook, The Verge dépeint le quotidien de modérateurs sujets à des contenus violents : messages de haine, pédophilie, meurtres. Supprimer ou non le contenu affiché sur leur écran, tel est le travail de 15 000 modérateurs souvent indécis sur la bonne décision à prendre. Certains, comme Chloé, développent des crises d'angoisse quotidiennes, d'autres démissionnent mais feront l'objet de symptômes post-traumatiques que ni Facebook ni le sous-traitant ne pourront prendre en charge.

Au-delà du travail lui-même, ce sont surtout les conditions de travail qui sont décriées. Payés 15$ de l'heure, sous pression, victimes de licenciement abusifs ou encore certaines fois interdits d'aller aux toilettes pendant leurs pauses, les modérateurs - qui ne sont même pas employés par Facebook lui-même - critiquent des conditions de travail intolérables. En signant une clause de confidentialité, les employés ne peuvent même pas parler de leur travail à leurs proches. Certains s'en évadent en fumant du cannabis, en faisant de l'humour noir ou finissent par adhérer aux messages qu'ils modèrent (négationnisme, complotisme, etc.).

Une hotline pour soulager les modérateurs, mais rien de plus

Justin Osofsky, l'un des vice-présidents de Facebook, a encouragé ces « employés-partenaires » à se rapprocher des équipes RH ou à contacter directement la hotline que la firme vient de mettre en place.

A cette occasion, Facebook a rappelé l'importance de ces partenariats avec ses contractuels, sans jamais s'engager à changer le quotidien de ses modérateurs ou, a minima, à augmenter leurs salaires. Pour rappel, un employé de Facebook gagne en moyenne 240 000 $ par an.
12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top