Après Cambridge Analytica, les demandes de téléchargement de données Facebook ont explosé

le 22 novembre 2018 à 18h24
0
Facebook piratage

Ces dernières semaines, de très nombreux utilisateurs de Facebook ont demandé à télécharger leurs données, recueillies au fil des ans par le réseau social. La demande est telle que le service connaît des ralentissements.

Vous l'ignoriez peut-être, mais Facebook offre la possibilité à chacun de télécharger ses informations (dans « Paramètres »), en vue d'une simple consultation, d'une sauvegarde ou d'une suppression du compte. En tout cas, il semblerait que de plus en plus d'utilisateurs soient au courant de cette fonctionnalité, car les demandes explosent.



Des retards à prévoir dans l'acheminement des informations


D'après des informations obtenues par le site Recode auprès de la plateforme, le nombre de requêtes aurait fortement augmenté durant ces deux dernières semaines. Par conséquent, Facebook a du mal à traiter l'ensemble de ces demandes, ce qui implique des retards dans la restitution des données, et en appelle à la patience de ses utilisateurs.

Il est cependant impossible de connaître précisément l'étendue de cette vague de requêtes. L'entreprise n'a pas communiqué de chiffres, pas plus qu'elle ne donne les statistiques habituelles de ce service.

Une image sérieusement écornée


Néanmoins, on est en droit de se poser la question sur les raisons qui poussent une grande quantité de personnes à télécharger leurs données. Ce qui semble certain, c'est que l'affaire Cambridge Analytica a joué un rôle, ne serait-ce que pour faire connaître cette fonctionnalité au grand public. En mars dernier, cette affaire, du nom d'une entreprise d'analyse de données, avait en effet révélé que des dizaines de millions de données personnelles avaient été exploitées à des fins politiques, sans le consentement de leurs propriétaires.

Mais des mois plus tard, d'autres facteurs entrent certainement en compte. Et la réputation du réseau social, fréquemment mise à mal, influence probablement ses utilisateurs. Rien que ce mois-ci, des infos ont fait état de la mise en vente de dizaines de milliers de messages privés, d'un bug offrant un accès à des données personnelles, ou encore d'une campagne de dénigrement qui aurait été orchestrée par la société.

C'est ce qu'on peut appeler une spirale infernale.
Modifié le 14/01/2019 à 14h15
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android
La RATP et Airbus travaillent ensemble à faire atterrir les taxis volants en France
Facebook modifie son algorithme pour mettre en avant davantage les contenus de nos amis
William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
scroll top