Après Cambridge Analytica, les demandes de téléchargement de données Facebook ont explosé

22 novembre 2018 à 18h24
0
Facebook piratage

Ces dernières semaines, de très nombreux utilisateurs de Facebook ont demandé à télécharger leurs données, recueillies au fil des ans par le réseau social. La demande est telle que le service connaît des ralentissements.

Vous l'ignoriez peut-être, mais Facebook offre la possibilité à chacun de télécharger ses informations (dans « Paramètres »), en vue d'une simple consultation, d'une sauvegarde ou d'une suppression du compte. En tout cas, il semblerait que de plus en plus d'utilisateurs soient au courant de cette fonctionnalité, car les demandes explosent.



Des retards à prévoir dans l'acheminement des informations

D'après des informations obtenues par le site Recode auprès de la plateforme, le nombre de requêtes aurait fortement augmenté durant ces deux dernières semaines. Par conséquent, Facebook a du mal à traiter l'ensemble de ces demandes, ce qui implique des retards dans la restitution des données, et en appelle à la patience de ses utilisateurs.

Il est cependant impossible de connaître précisément l'étendue de cette vague de requêtes. L'entreprise n'a pas communiqué de chiffres, pas plus qu'elle ne donne les statistiques habituelles de ce service.

Une image sérieusement écornée

Néanmoins, on est en droit de se poser la question sur les raisons qui poussent une grande quantité de personnes à télécharger leurs données. Ce qui semble certain, c'est que l'affaire Cambridge Analytica a joué un rôle, ne serait-ce que pour faire connaître cette fonctionnalité au grand public. En mars dernier, cette affaire, du nom d'une entreprise d'analyse de données, avait en effet révélé que des dizaines de millions de données personnelles avaient été exploitées à des fins politiques, sans le consentement de leurs propriétaires.

Mais des mois plus tard, d'autres facteurs entrent certainement en compte. Et la réputation du réseau social, fréquemment mise à mal, influence probablement ses utilisateurs. Rien que ce mois-ci, des infos ont fait état de la mise en vente de dizaines de milliers de messages privés, d'un bug offrant un accès à des données personnelles, ou encore d'une campagne de dénigrement qui aurait été orchestrée par la société.

C'est ce qu'on peut appeler une spirale infernale.
Modifié le 14/01/2019 à 14h15
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top