L'UE veut réaliser un audit complet de Facebook... qui peut s'y opposer

31 octobre 2018 à 08h02
0
parlement européen strasbourg.jpg

Le Parlement européen a adopté, le 25 octobre à l'issue d'une séance plénière, une résolution visant à réaliser un « audit complet » des organes de l'UE sur Facebook.

L'Union européenne est décidée à frapper fort et à faire plier les géants du numérique. Outre les amendes à répétition adressées à Google, les institutions de l'UE ont décidé de prendre les choses en main s'agissant de Facebook, qui paie toujours le prix du scandale Cambridge Analytica. Il y a quelques jours, les députés européens ont demandé un audit des organes de l'Union sur la société de Mark Zuckerberg. Mais rien n'est fait, puisque légalement, Facebook peut refuser.



Facebook peut-il vraiment refuser l'audit réclamé par les députés ?

Après le scandale Cambridge Analytica à la suite duquel les données personnelles de quelque 87 millions d'utilisateurs ont été abusivement récoltées, Facebook est dans le viseur dans l'Union européenne. Et c'est sur ce point de droit que les députés se fondent pour demander cet audit de la firme américaine. Pour l'UE, Facebook n'a pas seulement violé la confiance des citoyens de l'Union et leur vie privée, mais « en réalité, le droit de l'Union. » Les députés réclament ainsi que Facebook entre en conformité avec la législation en matière de protection des données des utilisateurs de la zone.

Cependant, comme l'attachée de presse de l'UE Lina Lietzén a pu le confirmer à nos confrères de The Next Web, « un audit sur Facebook par les agences de l'UE nécessiterait l'approbation de Facebook, ce que le Parlement demande dans sa résolution. »

L'UE soumet de nombreuses propositions à Facebook

Vous l'aurez compris, en réalité, Facebook est tout à fait en droit de refuser cet audit. Mais si le réseau social de Mark Zuckerberg venait toutefois à accepter, notamment pour soigner son image et recréer un lien de confiance avec ses utilisateurs déçus, il lui faudrait satisfaire tout un tas de mesures proposées par les députés, comme l'interdiction du profilage à des fins électorales ; la simplification de l'identification des publicités politiques payées en ligne ; l'étiquetage du contenu partagé par les robots ; l'accélération du processus de suppression des faux comptes ; ou encore la collaboration avec des vérificateurs et universités pour lutter contre la désinformation.

Modifié le 14/01/2019 à 14h14
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Huawei va implanter une usine en France
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Aux États-Unis, l'éolien dépasse l'hydroélectrique pour la première fois
Tesla Roadrunner : un projet de batterie électrique qui augmente l'autonomie tout en faisant baisser les prix ?
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top