Taxe GAFA : Bruno Le Maire défend son projet devant le Parlement européen

Alexandre Boero Contributeur
23 octobre 2018 à 11h19
0
Bruno Le Maire
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Le ministre de l'Économie et des Finances ne compte pas relâcher la pression. Il défend ce mardi son projet de taxation des géants du numérique devant le Parlement européen.

Deux salles, deux ambiances. Après un déplacement en Corse la veille, Bruno Le Maire prend la direction de l'Alsace ce 23 octobre où il doit défendre, devant le Parlement européen de Strasbourg, son projet de taxation des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). Le ministre de l'Économie et des Finances français avait déclenché les hostilités au mois de mars à Bruxelles, faisant de ce dossier « une priorité absolue » sur laquelle l'Union européenne doit se concentrer.

Des géants du net « sous-imposés »


À sa demande, Bruno Le Maire va être auditionné par les commissions de l'Économie et de la Taxation, avant de participer à une consultation citoyenne avec Margrethe Vestager qui devrait lui prêter une oreille attentive, elle qui est connue pour avoir, via son rôle de commissaire européenne à la concurrence, infligé des amendes records à Google et mené la lutte contre les abus d'autres géants du net.

La France essaie de se trouver des alliés pour mettre la pression sur les États réticents, l'unanimité des suffrages étant impérative en matière fiscale. « L'UE doit montrer qu'elle peut trouver un accord sur les questions qui les intéressent comme celle de la justice fiscale », précise l'entourage du ministre français, conscient de l'approche des élections européennes, qui tombent à point nommé pour mener cette « bataille » contre les géants du numérique. Aujourd'hui, les GAFA paient en moyenne 9% d'impôts sur les sociétés dans l'Union européenne, contre 23% pour le reste de l'économie. Un gouffre.

Est-on proche d'un accord ? Pas tout à fait...


Si des pays comme l'Autriche, les Pays-Bas et le Luxembourg penchent désormais du côté de la France, d'autres comme l'Irlande, le Danemark et la Suède penchent davantage vers un veto qui réduirait à néant les efforts consentis.

L'Allemagne, de son côté, a récemment suggéré l'idée d'une imposition minimale mondiale (contre une taxation à l'échelle européenne pour le projet de Bruno Le Maire) « valable dans le monde entier et dont aucun État ne puisse se soustraire ».

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top