La Chambre des Lords britannique milite pour une "super-autorité" qui régulerait Internet

Alexandre Boero Contributeur
11 mars 2019 à 18h33
0
parlement-britannique.jpg
Pixabay

Avec les géants du numérique dans le viseur, les Lords britanniques veulent renforcer la réglementation en créant un super-régulateur qui protégerait le vaste monde du Web.

La chambre haute du Parlement du Royaume-Uni a rendu un rapport le 9 mars dans lequel elle constate que les douze régulateurs britanniques qui disposent d'un mandat couvrant le monde numérique n'exercent pas un contrôle complet du secteur, ce qui crée une fragmentation et des lacunes. Pour y remédier, les Lords appellent à la création d'une super-autorité axée autour de dix principes destinés à régir le monde numérique. Une bonne fois pour toutes.

Un contrôle devenu obsolète


La Chambre des Lords veut ainsi remplacer l'actuel système d'autorégulation de l'Internet défaillant en contraignant un peu plus les grandes compagnies technologiques. Elles « n'ont pas réussi à lutter de manière adéquate contre les dommages en ligne », indique la chambre, qui juge ce système désormais obsolète.

Le président du comité qui a dirigé le rapport, Stephen Gilbert (Lord Gilbert de Panteg), souhaite que le gouvernement se tourne vers l'avenir, cesse de « réagir aux gros titres de l'actualité » et mette en jeu la responsabilité du monde numérique « selon un ensemble de principes convenus ». Aujourd'hui, Stephen Gilbert fait le constat que « les plus grandes entreprises technologiques ont un contrôle de plus en plus grand sur les technologiques qui extraient des données personnelles et prennent des décisions qui ont un impact sur la vie des utilisateurs ».

Une autorité exercerait son rôle en continu


Pour mieux protéger les droits des internautes en ligne, tout en maintenant un Web ouvert à l'innovation et à la créativité, les Lords souhaitent la création d'une autorité numérique qui pourrait évaluer en continu la réglementation et jouer un rôle clé aussi bien dans l'opinion publique qu'auprès du parlement.

Parmi les dix principes à respecter dans la possible charte de la réglementation souhaitée du monde numérique, la Chambre des Lords veut inclure la responsabilité, la transparence, le respect de la vie privée et la liberté d'expression. Le but est de favoriser un environnement meilleur, à la fois plus respectueux et bénéfique pour tous sur Internet.

Pour une totale transparence des activités des collecteurs de données personnelles


Le rapport distille également quelques recommandations sur les points contraignants de cette potentielle autorité numérique. Ainsi, les Lords souhaitent renforcer le contrôle qu'ont les utilisateurs sur la collecte de leurs données personnelles en faisant de la sécurité maximale de la confidentialité un paramètre par défaut. Les membres de la Chambre haute veulent aussi que les responsables du traitement des données publient, chaque année, une déclaration de transparence des données personnelles.

14 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top