Les futures voitures Nissan capables… de lire dans les pensées ?

04 janvier 2018 à 10h34
0
Les voitures électriques commencent à peine à devenir une tendance et les voitures autonomes sont encore loin de rouler sur les routes du monde entier que Nissan est déjà très loin. Le constructeur japonais, membre de l'alliance Renault, a annoncé qu'il présentera au CES 2018 de Las Vegas une toute nouvelle technologie d'interface cerveau-voiture.

Nissan est donc tout simplement en train de développer un système pour que la voiture de demain puisse lire dans les pensées de celui qui se tiendra à la place du conducteur.

Un casque relié à la voiture pour lire les pensées du conducteur ?

Nissan a publié une vidéo sur Youtube, le 3 janvier 2018, pour expliquer un peu mieux ce qu'elle entend pas un système capable de lire les pensées. Bien évidemment, il sera impossible de penser « voiture, tourne à droite » et voir se concrétiser l'effet de cette pensée. Il n'est pas question de permettre à quelqu'un de conduire une voiture par la simple pensée, ce qui est probablement impossible ou, tout du moins, nécessitera des dizaines voire des centaines d'années de développement.

Nissan veut surtout rendre la voiture autonome agréable et répondre à cette problématique : comment faire pour que le voyage soit agréable alors que le passager n'a que très peu de pouvoir sur la voiture lorsqu'elle est en conduite autonome ? Supposons par exemple qu'un autre automobiliste ait une conduite qui paraît dangereuse au passage de la voiture autonome : comment faire pour que la voiture se rende compte que son passager n'est pas à l'aise ?



Interpréter les signaux du cerveau pour adapter la conduite

Nissan semble se poser la question et pourrait avoir trouvé une réponse : l'interprétation des signaux du cerveau. Grâce à un casque porté par le passager, la voiture pourra interpréter les signaux du cerveau comme la peur ou l'inquiétude et adapter le style de conduite. La voiture pourrait alors accélérer, freiner voire décider de s'arrêter.

Bien évidemment, la technologie de Nissan, appelée B2V pour « Brain to Vehicle », en est encore à une phase de développement. Elle sera présentée au CES 2018 mais il est difficile de savoir si, et quand, elle sera implémentée un jour dans les voitures autonomes Nissan.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top