L’IA qui sait pour qui vous votez sur la base de votre voiture

29 novembre 2017 à 11h19
0
On se souvient encore des publicités de Renault pour sa Clio avec le slogan « signe extérieur de richesse intérieure ». Si on ne va pas juger de cette assertion, il semblerait que la voiture soit un « signe extérieur d'opinions politiques » selon les chercheurs de l'Université de Stanford en Californie. En tout cas aux Etats-Unis, où le bipartisme rend plus simple la distinction.

Les chercheurs ont développé une Intelligence Artificielle capable de dire si un quartier vote plutôt Républicains ou Démocrates, en ne se basant que sur des photos prises par Google Street View.

50 millions de photos Google Street View analysées par l'IA



La recherche est menée par le professeur Fei-Fei Li, spécialisée dans l'Intelligence Artificielle et directrice du Stanford Artificial Intelligence Lab et du Stanford Vision Lab. Avec ses équipes, elle a développé une intelligence artificielle capable d'analyser les photos prises par Google Street View, afin de reconnaître les modèles de voiture en circulation depuis 1990 dans 200 villes américaines.

L'Intelligence Artificielle a appris toute seule à reconnaître ces voitures, en se basant sur plus de 50 millions de photos prises par le service Google Street View. Elle a ensuite recoupé les résultats avec les études statistiques disponibles auprès du American Community Survey, qui réalise des sondages et des statistiques sur les communautés américaines. Ces statistiques, similaires à celles de l'Insee, portent sur l'âge, l'ethnie, le niveau d'éducation, le niveau de revenus ou encore les opinions politiques.

01F4000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


Un lien direct entre les voitures et le vote



Les chercheurs, dans un article publié le 28 novembre 2017 dans la revue Proceedings of the National Academy Sciences, ont découvert qu'il existait une corrélation assez simple et claire entre les opinions politiques et le modèle de voiture acheté par les Américains. L'université de Stanford, dans un post publié sur son blog officiel, donne un exemple : si les berlines sont plus nombreuses que les pick-ups dans un quartier donné, alors ce quartier a 88 % de chances de voter pour le parti Démocrate. À l'inverse, là où les pick-ups sont plus nombreux, ils y a 82 % de chances pour que le quartier vote Républicains.

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour que l'IA, qui a analysé les photos en deux semaines à peine, réussisse à identifier les quartiers votant pour le Parti Démocrate et ceux votant pour le Parti Républicain. À l'avenir, ça pourrait aider les campagnes électorales, puisque les Américains font encore beaucoup de porte-à-porte.
Plus globalement, l'IA pourrait, à terme, réduire le coût des sondages et études menées par l'American Community Survey, qui coûtent près de 250 millions de dollars par an, tout en réduisant le temps de traitement des informations.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top