L’IA qui sait pour qui vous votez sur la base de votre voiture

le 29 novembre 2017
 0
On se souvient encore des publicités de Renault pour sa Clio avec le slogan « signe extérieur de richesse intérieure ». Si on ne va pas juger de cette assertion, il semblerait que la voiture soit un « signe extérieur d'opinions politiques » selon les chercheurs de l'Université de Stanford en Californie. En tout cas aux Etats-Unis, où le bipartisme rend plus simple la distinction.

Les chercheurs ont développé une Intelligence Artificielle capable de dire si un quartier vote plutôt Républicains ou Démocrates, en ne se basant que sur des photos prises par Google Street View.

50 millions de photos Google Street View analysées par l'IA



La recherche est menée par le professeur Fei-Fei Li, spécialisée dans l'Intelligence Artificielle et directrice du Stanford Artificial Intelligence Lab et du Stanford Vision Lab. Avec ses équipes, elle a développé une intelligence artificielle capable d'analyser les photos prises par Google Street View, afin de reconnaître les modèles de voiture en circulation depuis 1990 dans 200 villes américaines.

L'Intelligence Artificielle a appris toute seule à reconnaître ces voitures, en se basant sur plus de 50 millions de photos prises par le service Google Street View. Elle a ensuite recoupé les résultats avec les études statistiques disponibles auprès du American Community Survey, qui réalise des sondages et des statistiques sur les communautés américaines. Ces statistiques, similaires à celles de l'Insee, portent sur l'âge, l'ethnie, le niveau d'éducation, le niveau de revenus ou encore les opinions politiques.

01F4000008210664-photo-intelligence-artificielle-artificial-ai-ia-ban.jpg


Un lien direct entre les voitures et le vote



Les chercheurs, dans un article publié le 28 novembre 2017 dans la revue Proceedings of the National Academy Sciences, ont découvert qu'il existait une corrélation assez simple et claire entre les opinions politiques et le modèle de voiture acheté par les Américains. L'université de Stanford, dans un post publié sur son blog officiel, donne un exemple : si les berlines sont plus nombreuses que les pick-ups dans un quartier donné, alors ce quartier a 88 % de chances de voter pour le parti Démocrate. À l'inverse, là où les pick-ups sont plus nombreux, ils y a 82 % de chances pour que le quartier vote Républicains.

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour que l'IA, qui a analysé les photos en deux semaines à peine, réussisse à identifier les quartiers votant pour le Parti Démocrate et ceux votant pour le Parti Républicain. À l'avenir, ça pourrait aider les campagnes électorales, puisque les Américains font encore beaucoup de porte-à-porte.
Plus globalement, l'IA pourrait, à terme, réduire le coût des sondages et études menées par l'American Community Survey, qui coûtent près de 250 millions de dollars par an, tout en réduisant le temps de traitement des informations.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
scroll top