L'alternative chinoise au GPS sera prête en 2020

31 décembre 2019 à 14h00
0
Rendu d'artiste d'un satellite GPS

Le système de géolocalisation par satellite chinois Beidou va être lancé dans les semaines à venir et sera entièrement opérationnel au mois de juin prochain. Démarré en 2000, le projet constitue une alternative complète au GPS américain.

Il s'agira du concurrent le plus sérieux au système GPS, créé et maintenu par l'U.S. Air Force, tant en termes de potentiels utilisateurs que de couverture satellitaire mondiale. Plus de 70 % des smartphones chinois sont déjà prêts à utiliser le service, selon le Nikkei Asian Review.

35 satellites déployés pour une couverture totale

Depuis le lancement du projet Beidou en 2000, la Chine a déployé 33 satellites en orbite autour de la Terre. Deux autres seront envoyés en orbite avant le mois de juin pour compléter le réseau et assurer une couverture mondiale du système de positionnement chinois, a annoncé Ran Chengqi, porte-parole du Beidou Navigation Satellite System, à l'occasion d'une conférence de presse le 27 décembre. Le système GPS américain en utilise 30.

Avec Beidou, la Chine veut assurer son indépendance vis-à-vis du GPS - comme la Russie avec Glonass ou l'Europe, péniblement, avec Galileo - mais aussi entraîner dans son giron un certain nombre de pays comme « l'ASEAN, l'Asie du sud, l'Europe de l'Est, l'Asie de l'ouest et l'Afrique », a déclaré Ran Chengqi.


Les utilisateurs chinois n'auront pas à choisir entre un système de géolocalisation et un autre. Environ 70 % des smartphones chinois sont déjà prêts à utiliser Beidou et le feront d'office au lancement, tandis que 120 partenaires commerciaux sont déjà prêts à intégrer le système.

Le porte-parole du Beidou Navigation Satellite System a décrit des « indicateurs de performance élevés, des systèmes de nouvelles technologies, une localisation précise, un réseau de production de masse et un large éventail d'utilisateurs », auprès de la presse asiatique, comme le rapporte le Nikkei Asian Review. Le service sera amélioré avant la fin de la fin de l'année prochaine, notamment en ce qui concerne la précision du positionnement. Celui-ci devrait passer de cinq mètres à quelques centimètres, a souligné Ran Chengqi.

Le plan « Made in China 2025 »

Le domaine spatial est l'une des priorités de Pékin dans le cadre de son plan « Made in China 2025 » qui vise à accroître l'indépendance chinoise en termes de nouvelles technologies.


En parallèle de ce système de géolocalisation, la Chine a massivement investi dans le développement et le déploiement de son réseau 5G, lancé depuis la fin du mois d'octobre dernier. En parallèle, le pays cherche à devenir une puissance spatiale capable de rivaliser avec les États-Unis et souhaite terminer la construction de sa station spatiale avant 2022.

Source : Engadget
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Des ingénieurs tentent de battre le record de vitesse terrestre avec un véhicule zéro émission
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top