La Chine ambitionne de construire une centrale solaire spatiale d'ici 2035

05 décembre 2019 à 13h55
24
Soleil Terre Espace
© Pixabay

En février dernier, la Chine a affirmé sa volonté de mettre au point une station spatiale solaire pour 2025, avec des objectifs de production allant jusqu'en 2050. Le pays réaffirme cette volonté, avec cette fois l'objectif d'une station prête en 2035.

Le concept, venu de la science-fiction, se rapproche finalement de la réalité, le pays ayant déjà entamé la construction d'une base test.

Produire un mégawatt spatial

Cette base se situe à Bishan, dans la région de Chongqing, au sud-ouest de la Chine. Lancée grâce à un investissement de 200 millions de yuan (environ 25,5 millions d'euros), les chercheurs doivent y mettre au point une technologie de transmission d'énergie, sans fil et plus performante, permettant un impact réduit sur son environnement.

L'objectif initial, qui prévoit de produire un mégawatt d'électricité dans l'espace d'ici 2030, a été repoussé. Désormais, l'échéance est fixée à 2035. À cette date, le pays souhaite disposer d'une station d'environ 200 tonnes. Selon Wang Li, un chercheur de l'institut CAST (China Academy of Space Technology), cette station devra être capable de « capter les rayons du Soleil qui n'atteindraient jamais la Terre ».

Ces rayons seraient ensuite convertis en micro-ondes avant d'être envoyés vers la Terre. Le chercheur déclare : « Les recherches dans ce domaine stimuleront la science spatiale et l'innovation du pays dans les industries émergentes telles que les transports spatiaux commerciaux ». Il ajoute que, « en comparaison des énergies fossiles traditionnelles, qui sont de plus en plus rares et à l'origine de graves problèmes environnementaux, l'énergie solaire spatiale est plus efficace et durable, offrant une solution d'alimentation fiable pour les satellites et les zones sinistrées ou isolées sur Terre ».

De la science-fiction à la réalité

L'idée d'une centrale solaire spatiale a été émise pour la première fois par Isaac Asimov, un auteur de science-fiction, en 1941. Elle a ensuite été évoquée en 1968 par l'ingénieur en aérospatiale américain, Peter Glaser, qui a commencé la rédaction du premier projet en la matière.

Depuis, d'autres pays s'y sont essayés. Le Japon a lancé un projet similaire en 2009. En 2010, Astrium, la filiale d'Airbus (alors EADS), a lancé un programme visant à rediriger les rayons solaires sur Terre grâce à des satellites.

La Chine, de son côté, n'en est pas à son coup d'essai. Depuis 2008, l'énergie solaire spatiale est même classée parmi ses principaux programmes de recherche, et le pays est déjà à l'origine de diverses avancées concernant la transmission d'énergie sans fil. L'installation d'une centrale solaire spatiale s'annonce cependant laborieuse, celle-ci nécessitant le lancement et l'installation de milliers de panneaux photovoltaïques.

Source : ECNS
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
12
linkin440
Que grand bien lui fasse…
Forennceur
Clairement l’objectif ce n’est pas le réchauffement climatique, vue qu’ils comptent récupérer de l’énergie en plus du Soleil, cela signifie donc encore réchauffer la planète …<br /> Niveau polluant là aussi je me pose la question entre la production de la station, sa mise en orbite et sa maintenance …
Fulmlmetal
Visiblement tu n’as pas du tout compris l’article.<br /> Le but est de placer une gigantesque station de panneau solaire dans l’espace, qui captera les rayons du soleil. L’energie ne pouvant etre envoyé sur terre par cable le sera par micro onde. Donc il n’y aura aucun impact négatif sur le réchauffement climatique, au contraire, on produira de l’énergie sans polluer.<br /> Le problème c’est que ces reve de centrale ne orbite envoyer l’énergie par micro onde c’est un reve dpeuis 40 ans, et techniquement c’est très très complexe, car très dangereux pour la population pour pourrait recevoir ce rayon en cas de problème de visée, voire meme ne cas de large spectre de diffusion. Déja qu’on se plein des ondes des antennes 4G alors là tu imagines.<br /> Ensuite, je ne suis pas certains qu el’éergie reçue soit formidable, il y aura une forte dépense d’energie et une forte perte, le gain serait probablement faible et pas rentable au vu effectivement des moyens pour mettre en oeuvre une telle structure et la maintenir en état.<br /> bref, comme d’hab la chine fait de la propagande, ça fait 20 ans qu’ils disent qu’ils vont aller sur la lune, y faire une base, faire une station spatiale comme ISS, etc … et pour le moment leur bilan montre qu’ils sont très loin d’y arriver.
Forennceur
Et bien je cite : cette station devra être capable de « capter les rayons du Soleil qui n’atteindraient jamais la Terre ».<br /> Effectivement, je sais que toute les rayonnements du Soleil ne rentre pas dans l’atmosphère à cause de la réflexion. Donc si on récupère cette énergie « perdue » en plus de l’énergie usuellement reçue, et qu’ils font en sortent de l’envoyer sur Terre, ça réchauffera la planète<br /> Après nous sommes d’accord une telle station ne verra pas le jour de notre vivant
twist_54
micro ondes… atmosphère… nuages… eau…<br /> Dans mon micro-onde si je mets de l’eau elle s’échauffe et bout…
nirgal76
Dans ton micro onde, ça se ballade dans tous les sens et réchauffe tout ce qui traine dedans. là ça parle d’envoyer une faisceau de micro ondes unidirectionnel dirigé vers une station sol qui va transformer ça et l’envoyer dans le réseau électrique. Rien à voir avec un micro onde. l’effet sera minimal sur le peu d’atmosphère que ça va traverser.<br /> C’est comme si tu disais qu’un faisceau laser qui traverse une pièce va l’éclairer autant qu’une ampoule parceque dans les 2 cas, c’est de la lumière.
LAE
J’ajouterais même que les « micro-ondes » (donc l’onde pas l’appareil) correspond à une longueur d’ondes particulière(entre 30cm et 1mm sauf erreur).<br /> L’appareil maintenant utilise une longueur d’onde particulière dans cet interval pour fonctionner mais il ne faut pas tout confondre @Forennceur… Toutes les micro-ondes(longueur d’onde) n’agissent pas pareil…
Fulmlmetal
Quand l’article parle de rayon solaire qui n’atteindront pas la Terre, il sous entend les rayons qui vont passé à coté. Pour une meilleure efficacité l’orbite devra etre très haute, voir meme sur une orbite à forte inclinaison pour maximiser le temps d’exposition solaire.<br /> après, je le répète, le fait d’envoyer cette énergie sur Terre n’aura aucun effet de réchauffement, au contraire il évitera les centrales actuelle qui sont très polluante.<br /> Y a pas à dire mais à force de bourrage et désinformation les francais ont une véritable obession maladive et paranoia du réchauffement climatique.
nirgal76
Ouais, c’est une véritable hystérie collective et savamment entretenue par les médias.<br /> Moi perso, j’en ai mais alors vraiment rien à battre
exoje
Je suis extrêmement déçu de votre réponse, en effet, mon micro-onde ne me permet pas de réchauffer entièrement ma purée de pommer de terre, je m’explique; Il y a plusieurs configurations possibles mais les ondes ne se baladent pas « dans tous les sens et réchauffe tout ce qui traîne » comme vous semblez si bien le dire, en tout cas pas avec mon équipement. Soit le dessus de la purée et parfaitement réchauffer, donc ni trop chaud ni trop froid, mais dans ce cas, le dessous est trop froid, soit le dessus est bien trop chaud pour être mangé dans la foulée mais le dessous est à une température convenable. Vous comprenez donc ma déception, la chaleur se propage grâce à l’assiette mais les ondes n’atteignent clairement pas le dessous de ma purée.
nirgal76
Les micro ondes agitent les molécules des aliments (d’eau surtout) et les chauffent, mais surement pas l’assiette qui elle est chauffée par l’aliment, c’est justement le contraire de la cuisine ordinaire ou l’on chauffent le support qui ensuite chauffe l’aliment. Vous n’avez rien compris au micro onde, à la cuisine en général même je crois.
exoje
Je suis effectivement peu entraîné en terme de cuisine, on pourrait donc, si je puis me permettre me qualifier de quiche. Votre réponse me convient, car elle émet un raisonnement qui me semble logique, j’embrasse votre expérience dans le domaine.
Ipoire
Impossible de ne pas penser a une utilisation militaire derriere, évidement ils n’avouront jamais
srochain
Non vous faites une erreur. Cette captation hors atmosphère relève des mêmes principes que celle au sol avec seulement en plus ce qui nous échappe en raison de la présence de l’atmosphère. Et cela ne s’ajoute pas puisque d’une part c’est une énergie qui remplacera celle que nous aurions extrait de la Terre (gaz, charbon, pétrole, uranium…. avec une dépense supplémentaire d’énergie pour l’extraction et la transformation) si nous ne la prenions pas directement du Soleil, et d’autre part, la captation du rayonnement par cette station hors atmosphère, c’est autant de moins qui vient réchauffer directement notre atmosphère et la surface du sol, c’est donc positif. En revanche, le gain est faible puisque le rayonnement solaire hors atmosphère est de 1400 W/m2 et environ 800/900 au sol en raison d’une imbrication de facteurs liés à la présence de l’atmosphère. Par exemple l’albédo (la capacité de réflexion) des nuages à différentes altitudes renvoie une partie du rayonnement reçu, le rayonnement traversant l’atmosphère ionise ses atomes ce qui provoque la diffusion qui rend l’atmosphère brillante et chaude, et nous empêche de voir les étoiles en journée, la partie non diffusée atteint le sol qui en absorbe une partie renvoyée sous forme d’infra rouge vers le ciel et une autre par réflexion optique est également renvoyé vers le ciel, mais à la rencontre des nuages elle est à nouveau renvoyée vers le sol…. tous le piégeage entre le sol et la couche nuageuse est ce que l’on appelle l’effet de serre qui n’est que la partie due au nuages, mais certains gaz de la haute atmosphère font la même chose avec une coquille de réflexion qui devient de plus en plus grande au fur et à mesure que ces gaz légers (GES) s’accumulent, bien au-dessus des couches nuageuses qui par comparaison ne sont que de toutes petites surfaces de réflexion.<br /> Mais pour en revenir au sujet, je doute aussi que l’investissement dans un tel engin puisse économiquement justifier la différence de gain, environ 600 W/m2, entre des PPV hors atmosphère et des PPV au sol.<br /> Serge Rochain
srochain
Ce n’est pas pour une meilleure efficacité que l’engin devra orbiter très haut, ce sera exactement à 36000 Km au dessus de la surface de la Terre car c’est altitude à laquelle doit se trouver un satellite de la Terre pour rester en permanence à la verticale d’un lieu de la Terre, sinon il tourne autour à une vitesse d’autant plus rapide qu’il est proche de la Terre, CF la trosième loi de Kepler, K=D cube sur T carré. K est une constante propre à la masse de la Terre qui est donc valable pour tout ce qui orbite autour de la Terre. Ce rapport est le même qu’il s’agisse de la Lune, de la station spatiale internationale, ou de n’importe quel satellite terrestre. Et 36000 Km est pour cette raison appelée l’orbite géostationnaire à laquelle circule par exemple les réémetteurs des chaines de télévision que vous captez avec une parabole. Si les satellites se trouvaient à d’autres altitudes vous devriez en permanence changer l’orientation en déclinaison de votre antenne pour suivre une émission jusqu’à la coupure de transmission lorsque le satellite passe sous l’horizon. Par ailleurs, les géostationnaires sont obligatoirement équatoriaux, sinon ils ne suivraient pas non plus la vitesse de rotation de la Terre. L’inclinaison de votre antenne dépend donc de votre position azimutale par rapport à la position du satellite a la verticale de son méridien. Une parabole TV aux Pôles serait orientée parfaitement à l’horizontale.<br /> Serge Rochain
srochain
Ce n’est que de la physique ordinaire au service de l’art culinaire.<br /> Mesurer une température c’est mesurer une agitation moléculaire.<br /> La fréquence de la micro-onde culinaire correspond à la fréquence de résonnance de la molécule d’eau. Comme tout ce que nous mangeons contient une très grande proportion d’eau, elles se mettent à osciller, donc à s’agiter, sous l’effet des petites poussées envoyées par le transducteur de l’appareil de cuisson (dont le nom n’est qu’un emprunt à la source d’énergie qui lui permet de fonctionner, la micro-onde), comme lorsque vous attendez le bon moment pour donner la pousser aux fesses de votre gosse sur la balançoire dont l’amplitude du balancement croit. Au bon moment, c’est-à-dire celui qui est l’énergie potentielle maximale du balancier, vous lui ajoutez une énergie cinétique additionnelle, ce qui fait que la prochaine amplitude en sera augmentée d’autant. Pour la flotte dans la casserole, c’est pareil, l’agitation croit à chaque poussée de l’arrivée d’une nouvelle micro-onde et ça fini par bouillonner…… le cours de cuisine aux micro-ondes est terminé…. A table les carottes sont cuites !<br /> Serge Rochain
gwlegion
tu peux conciderer les ondes des micro ondes comme des petites billes qui reagissent differement en fonction de la surface qu’elles touchent.<br /> l’emeteur en envoie dans tout les sens, et quand elles touchent une surface metallique, elle rebondissent sans perdre d’energie.<br /> Quand elle croisent un materiau contenant de l’eau, elle « penetrent » le materiau sur une certaine distance en liberant leur energie … fesant chauffer l’eau.<br /> ATTENTION : c’est une explication fausse … juste une image pour te representer un peu ce qu’il se passe … un raccourcis grossier.<br /> Du coup, si ta purée est trop epaisse, les ondes auront du mal a chauffer la partie la plus au centre … ca les rayons ne penetrerons pas assez profondement.<br /> Tu peux « applatir » ta purée … ou la mettre dans un bol permetant aux ondes de chauffer aussi au travers de la ceramique.
exoje
On peux être fière d’être entouré d’éléments prometteur comme vous tous, jamais la purée de pommes de terre n’a engendré autant de savoir et de bienfaisance dans une discussion. Bravo et merci au nom de tous les ignares.
gwlegion
faut pas croire … c’est un processus interessant au niveau physque (j’arrvie pas a determiner si votre reponse est sarcastique ou pas)
Fulmlmetal
oui une GEO permettrait un positionnement permanent au dessus d’un point cela dit c’est un endroit peu idéal pour un ensoleillement optimisé en temps. A la rugueur un point de Lagrange (L1 ou L2) sera plus efficace, de toute façon on est d’accord qu’une telle station ne pourrait pas envoyer en permanence son rayons sur la Chine, ou alors il faudrait plusieurs station solaire.<br /> Mais la complexité et le cout fera que ce projet ne restera à ce stade.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Cinq nouvelles banques françaises seront compatibles Apple Pay dans quelques semaines
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Idée cadeau de Noël : jeu physique et numérique Lego
La sonde OSIRIS-REx en pleine phase de sélection de son futur site d'atterrissage
YouTube dévoile quelques indices sur son Rewind 2019
Le célèbre jeu de société Terraforming Mars s'offre une version mobile sur Android et iOS
La Chine va vers un éclatement de la bulle des véhicules électriques, les investisseurs s'inquiètent
Pour l'agence européenne à l'environnement, l'UE n'atteindra pas ses objectifs énergétiques en 2020
Pirelli planche sur des pneus capables de communiquer avec le réseau 5G
Haut de page