Valve fait des coupes sur la réalité virtuelle : 13 employés licenciés

le 08 mars 2019
 0
Steam VR
Crédits : Valve

À l'approche du printemps, c'est opération nettoyage chez Valve. L'entreprise, manifestement plus prompte à se séparer de ses salariés qu'à bannir des jeux faisant l'apologie du viol de sa boutique Steam, a récemment mis un terme au contrat de 13 collaborateurs.

« Circulez, il n'y a rien à voir ». C'est en substance ce que répond Valve aux inquiets après le renvoi de 13 personnes assignées au développement de jeux et d'applications en réalité virtuelle.

« Aucun changement majeur »


« Le mois dernier, 13 employés à temps plein ont été licenciés et une partie de nos contrats de sous-traitance résiliée », confirme Doug Lombardi, le porte-parole de Valve dans les colonnes de Variety. « Business is business », embraye presque l'intéressé, avant d'assurer que ce dégraissage plutôt sévère ne représente en soi aucun changement majeur dans l'entreprise.

Remercié pour ses services aux côtés de 12 de ses collègues, Nat Brown a été témoin d'un élan de solidarité et de nombreux messages de soutien sur Twitter. Cet ingénieur dévoué au développement de la réalité virtuelle était en poste chez Valve depuis 2015, et a vu naître les plus gros projets de l'entreprise en la matière : la plateforme SteamVR ainsi que le casque de réalité virtuelle HTC Vive.

Un changement de stratégie pour Valve ?


Mais si Valve assure que le départ précipité de 13 employés est sans incidence sur son agenda, difficile de ne pas y voir un certain renoncement. L'entreprise de Gabe Newell a beau avoir fait montre de son enthousiasme pour la technologie il y a de ça quatre ans, peu de projets ont en réalité été concrétisés.

Pour l'heure, Valve n'a d'ailleurs publié qu'une seule application concrète en réalité virtuelle : The Lab, une compilation d'expériences VR pour possesseurs d'Oculus Rift, HoloLens ou HTC Vive. Le Vive qui, comme son nom l'indique, est co-développé par le constructeur taïwanais HTC, lequel a récupéré depuis peu la pleine paternité du projet.

Une somme d'indices qui laisse à penser que Valve est tout simplement déçu du décollage tardif d'une technologie en laquelle il a placé beaucoup de billes. Ou pas ? Comble de l'ironie : Valve a récemment mis en ligne une offre d'emploi pour un ingénieur software et hardware dédié à la réalité virtuelle. Au moins, le ou la futur(e) candidat(e) sait à quoi s'en tenir.

Source : The Verge

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top