Varjo : une réalité virtuelle Retina plus réaliste... à partir de 6 000 euros

Bastien Contreras Contributeur
24 février 2019 à 08h01
0
Casque Varjo VR-1
© Varjo

Cette semaine, l'entreprise Varjo a lancé la commercialisation de son nouveau casque de réalité virtuelle très haut de gamme. Sa promesse : atteindre un niveau de résolution comparable à celui de l'œil humain. Mais son prix le destine plutôt à un marché professionnel.

Soyons honnêtes : aujourd'hui, même les casques de réalité virtuelle les plus sophistiqués tendent plus vers le côté « virtuel » que « réalité ». L'image affichée n'atteint en effet jamais la finesse de celle généralement observée à l'œil nu. Mais l'entreprise finlandaise Varjo entend bien dépasser ces limites, avec son nouveau casque VR-1.

Affichage bionique

Nos confrères d'Ars Technica ont ainsi pu tester le nouvel appareil et ont paru bluffés par la qualité de l'image. Le VR-1 intègre deux écrans : un pour le centre du champ de vision et un pour la périphérie. Et c'est le premier qui présente des caractéristiques inédites.

Il s'agit d'un écran micro-OLED 1920 x 1080, dont la densité s'élève à 3 000 pixels par pouce, un niveau jamais atteint pour un casque de réalité virtuelle. Quand vous regardez devant vous, l'appareil vous offre alors une qualité d'image incomparable, dotée d'une finesse s'approchant de la vision humaine. Varjo a baptisé cette technologie Bionic Display (« affichage bionique »).

Sur les côtés, l'image est bien entendu moins nette, mais offre tout de même une résolution de 1440 x 1600, via un écran AMOLED. Pour un champ de vision s'étendant jusqu'à 87 degrés, ce qui est inférieur à d'autres appareils du marché. Mais la valeur du VR-1 réside, de toute façon, dans l'affichage central.

Un prix également très haut de gamme

Pour suivre votre regard, le casque de Varjo dispose d'un système d'eye-tracking. Celui-ci permet notamment de passer de l'écran micro-OLED à l'AMOLED, mais également d'afficher des informations contextuelles. Le journaliste d'Ars Technica y a toutefois relevé quelques défauts, peut-être dus à la présence de lunettes.

Le casque de réalité virtuelle se branche à un ordinateur via un câble USB-C long de 10 mètres, ce qui offre une certaine liberté de mouvement, et pèse 905 grammes. Il est compatible avec de nombreuses technologies, telles qu'Autodesk, Unity ou Unreal Engine.

Cependant, s'il est un autre domaine dans lequel le VR-1 bat des records, c'est au niveau du prix. Le produit est en effet commercialisé à 5 995 €, montant auquel s'ajoute une licence annuelle de 995 €. Un tarif quasi-prohibitif pour les particuliers. Mais d'après les cas d'usage présentés, Varjo vise plutôt les entreprises, notamment dans l'automobile, l'aéronautique ou l'architecture.

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top