Impôts : avec le prélèvement à la source, les tentatives de phishing s'intensifient

le 25 janvier 2019
 0
finances-publiques-logo.jpg

L'impôt à la source est une trop grande tentation pour les fraudeurs, qui multiplient les tentatives de phising depuis le début de l'année.

L'administration fiscale devait s'y attendre... Les salariés et les fonctionnaires vont petit à petit commencer à constater, après les indépendants et les retraités, les effets du fameux prélèvement à la source, en vigueur depuis le 1er janvier 2019, sur leur fiche de paie. Certains ont même reçu d'étonnants mails qui s'apparentent à une tentative de phishing en bonne et due forme.

Méfiez-vous des demandes de remboursement


Plusieurs contribuables (parfois étrangers !) ont signalé avoir reçu des courriels frauduleux sur Twitter, en prenant le soin de taguer le compte des Finances publiques. La plupart du temps, les messages électroniques sont présentés sous la forme d'un remboursement d'une part de l'impôt auquel aurait droit l'internaute.

Celui-ci est alors invité à cliquer sur un lien (avec le petit coup de pression du délai en plus pour vous pousser à cliquer rapidement) qui permettra aux fraudeurs, en cas de clic, de récupérer vos données personnelles et bancaires, et d'usurper votre identité.






L'impôt à la source... un terrain de jeu pour fraudeurs


Ces tentatives de phishing (ou hameçonnage) paraissent être assez nombreuses et le démarrage officiel du prélèvement à la source semble être une opportunité de choix pour les escrocs du Web, qui parviennent régulièrement à faire mouche. Et les tentatives pourraient désormais être répétées tout au long de l'année, contrairement à l'ancien système d'imposition sur le revenu, dont les arnaques sévissaient surtout au printemps.

Sur Twitter le 11 janvier dernier, les Finances Publiques avaient prévenu les Français, via les réseaux sociaux, que « l'administration fiscale ne procède à aucun remboursement par mail ni ne demande d'informations personnelles par téléphone », tout en conseillant de ne pas répondre à des mails, SMS ou appels de ce type. Au moindre doute, n'hésitez pas à appeler votre centre des finances publiques

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top