La suppression de cette fonctionnalité va décevoir certains propriétaires de Tesla

21 mai 2024 à 08h42
10
Une fonctionnalité appréciée des geeks disparaît des Tesla... © Tesla
Une fonctionnalité appréciée des geeks disparaît des Tesla... © Tesla

Deux ans après l'introduction de la plateforme Steam sur les Model X et Model S, le constructeur Tesla ferme le service, laissant les conducteurs les plus geeks déçus. La faute à une réduction drastique des coûts ?

Tesla, l'un des leaders mondiaux des voitures électriques, a récemment pris une décision qui pourrait décevoir de nombreux amateurs de jeux vidéo : la suppression de la plateforme Steam sur ses nouveaux modèles.

Cette fonctionnalité, introduite avec enthousiasme il y a près de deux ans par le P.-D.G. Elon Musk, permettait aux conducteurs et passagers de jouer à divers titres populaires directement depuis leur véhicule. Cependant, cette décision semble s'inscrire dans une stratégie plus large de réduction des coûts pour l'entreprise.

Il ne sera plus possible de jouer dans les nouvelles Tesla © Tesla
Il ne sera plus possible de jouer dans les nouvelles Tesla © Tesla

Steam, c'est déjà fini

En 2021, Elon Musk avait révélé l'intégration de Steam dans les modèles phares de Tesla, à savoir les Model S et Model X. Cette fonctionnalité permettait aux utilisateurs de profiter de jeux exigeants tels que Cyberpunk 2077 grâce aux puissants processeurs AMD Ryzen équipant ces voitures. Les Tesla étaient ainsi présentées non seulement comme des moyens de transport innovants, mais aussi comme des centres de divertissement mobiles.

Cependant, des rapports de propriétaires indiquent que Tesla a commencé à informer les clients en attente de livraison que leurs nouveaux véhicules ne supporteront pas Steam. Un message envoyé par Tesla déclare : « Tesla met à jour l'ordinateur de jeu de votre Model X, et votre véhicule n'est plus capable de jouer aux jeux Steam. Toutes les autres fonctionnalités de divertissement et d'application ne sont pas affectées. » Ce changement concerne apparemment uniquement les nouveaux véhicules, laissant les propriétaires actuels dans l'incertitude quant à la durée de maintien de cette fonctionnalité.

Les actuels propriétaires de Tesla ne savent pas si la fonctionnalité va rester ou pas © Tesla
Les actuels propriétaires de Tesla ne savent pas si la fonctionnalité va rester ou pas © Tesla

Une rationalisation des coûts

Plusieurs raisons semblent motiver cette décision. D'une part, la fonctionnalité Steam était considérée comme une niche, avec une popularité incertaine parmi les propriétaires de Tesla. Les forums en ligne tels que Reddit regorgent de spéculations sur les causes possibles de cette suppression, allant des faibles taux d'utilisation aux préoccupations concernant l'épuisement de la batterie.

De plus, Tesla a entrepris d'importants efforts de réduction des coûts ces derniers mois, incluant des licenciements significatifs et en réduisant ses effectifs de 10 %. Dans ce contexte de rationalisation des opérations, il semble que l'intégration de Steam ait été jugée non essentielle.

Voitures électriques : nos tops de l'année 2023 !
A découvrir
Voitures électriques : nos tops de l'année 2023 !
27 déc. 2023 à 08:55
News

Pour de nombreux passionnés de la marque, cette décision pourrait être perçue comme un recul. L'intégration de Steam avait été vue comme un pas vers un futur où les voitures offriraient un divertissement complet à bord, particulièrement dans le cadre de la conduite autonome et des services de robotaxi envisagés par l'entreprise. Cependant, les récentes actions de Tesla suggèrent une réorientation vers des fonctionnalités de base, peut-être en réponse aux pressions financières et aux défis opérationnels.

Les futures Tesla remiseront-elles sur le divertissement ? © Tesla
Les futures Tesla remiseront-elles sur le divertissement ? © Tesla

Les modèles de Tesla équipés de Steam utilisaient des processeurs AMD Ryzen, capables de performances comparables à celles des consoles de jeux modernes. Ces véhicules pouvaient afficher des jeux avec des graphismes détaillés et une fluidité de jeu appréciable grâce à des processeurs graphiques puissants atteignant jusqu'à 10 teraflops. Cette capacité permettait de jouer à des titres exigeants comme The Witcher 3.

Cependant, cette puissance de calcul avait un coût en matière d'énergie, et la fonctionnalité n'était pas parfaite. Le service se déconnectait par exemple automatiquement lorsque les portes étaient ouvertes et n'était pas exempt de bugs. Le constructeur pourrait en échange travailler sur de nouvelles fonctionnalités comme une synthèse vocale améliorée et de nouveaux rétroviseurs caméras. Il est néanmoins un peu dommage que Tesla supprime Steam, d'autant plus que d'autres constructeurs ont décidé d'étendre leur fonctionnalité d'infodivertissement comme BMW, Hyundai, ou encore BYD et Polestar, qui intègrent désormais des services de cloud gaming avec Geforce NOW.

Steam
  • Magasin varié et régulièrement mis à jour.
  • Nombreuses fonctionnalités sociales.
  • Chat vocal satisfaisant sur le multijoueur.

Steam est une plateforme de distribution de contenu en ligne, de gestion des droits et de communication développée par la société Valve et disponible depuis 2003. Permettant le téléchargement de jeux vidéo et d'autres logiciels, elle offre aux utilisateurs une interface conviviale pour gérer leur bibliothèque de jeux et interagir avec la communauté.

Steam est une plateforme de distribution de contenu en ligne, de gestion des droits et de communication développée par la société Valve et disponible depuis 2003. Permettant le téléchargement de jeux vidéo et d'autres logiciels, elle offre aux utilisateurs une interface conviviale pour gérer leur bibliothèque de jeux et interagir avec la communauté.

Fred Delavie

Journaliste auto-moto, spécialiste des nouvelles technologies et de leur usages. Je décortique au quotidien l'actualité des constructeurs et analyse les tendances des nouveaux acteurs de la mobilité d...

Lire d'autres articles

Journaliste auto-moto, spécialiste des nouvelles technologies et de leur usages. Je décortique au quotidien l'actualité des constructeurs et analyse les tendances des nouveaux acteurs de la mobilité dans un monde en transition. Aime trop conduire et drifter pour laisser ça à une voiture autonome.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (10)

ivico
Franchement, quel appareil nous appartient aujourd’hui? Suis-je le seul a être offusqué par ces modifications, que dis-je, ces régressions fonctionnelles abstraites?<br /> Certes c’est une fonctionnalité de niche, mais supprimer des fonctionnalités majeures c’est donner le sentiment que rien ne t appartient.<br /> A quand un os open source pour voiture? J’ai hâte!
Laurent_Marandet
Pour ma part, je vais perdre sur deux voitures électriques la fonction sos call (en cas d’accident) ainsi que le contrôle de climatisation et suivi recharge dès l arrêt de la 3G. Mercedes et Smart ne proposeront pas d upgrade du modem et diront: vous n’avez qu’à racheter une voiture !
MisterDams
C’est une tendance généralisée du «&nbsp;as a service&nbsp;». Tu payes chaque mois le service proposé sur le mois en question.<br /> Là pour le coup, c’est effectivement compliqué dans le sens où t’as acquis un véhicule avec des fonctionnalités et qu’ils en enlèvent en cours de route.<br /> Cela dit c’est pas les premiers dans l’automobile, sur ma VW de 2016, ils ont changé je ne sais pas combien de fois de logiciel (l’outil pour la localisation, le suivi d’entretien, etc.) , je sais même pas s’il en existe toujours un compatible vu la clarté des mails d’information transmis.<br /> Si ça devient rétroactif, Tesla est susceptible de se prendre une class action (à voir les CGV du contrat de vente).<br /> Au Royaume-Uni, Asus s’est récemment pris un procès car ils avaient indiqué sur les réseaux sociaux qu’ils permettraient prochainement de débloquer le bootloader de leurs smartphones, mais l’outil n’est jamais sorti : ils ont dû rembourser les appareils des plaignants, puisqu’ils indiquaient avoir acheté l’appareil dans ce but.<br /> Chez Tesla, ça peut être contesté aussi, en considérant que c’était un argument décisif pour ne pas se tourner vers la concurrence (ça permet de patienter pendant la charge, d’occuper les enfants, etc.).<br /> Mais à mon avis, c’est surtout que pas grand monde s’en servait… Il faudrait plutôt essayer d’intégrer les plateformes de Cloud Gaming (et vendre un forfait «&nbsp;Connexion Ultra&nbsp;» au lieu du Premium actuelle pour assurer la conso de data)
Jolan
Les voitures vont avoir une durée de vie d’un téléphone portable au lieu de 15 ou 20 ans pour les vieilles thermique. Tant pis pour l’écologie.<br /> Malgré tous les inconvénient de la location, il va devenir complètement déraisonnable d’acheter une voiture, tant obsolescence devient rapide et le maintient des logiciels intégré très aléatoire.<br /> Et je ne parle pas de Steam, mais du logiciel intégré qui fait fonctionner toute la voiture.<br /> La société ReVolt à Nantes et obligé de faire de retro-ingenering sur certaines vielles électriques car personne n’est plus capable de les maintenir (sauf eux).
MisterDams
C’est un peu différent, c’est pas le constructeur qui décide arbitrairement de désactiver la fonction, c’est la norme qu’elle utilise qui disparait et l’empêche de fonctionner.<br /> C’est comme si on décidait de rendre les panneaux de vitesse verts, en forme de losange avec indiquée en miles/heure, puis qu’on reprochait au software de lecture des panneaux d’une Renault de 2020 de plus savoir les lire correctement.<br /> En revanche oui, il va falloir prendre en compte l’obsolescence automobile sur ces sujets, c’est difficilement admissible qu’on rende une fonctionnalité obligatoire en 2018 (dont le protocole officielle n’incitait apparemment pas à la 4G à l’époque) puis qu’on arrête la technologie sur laquelle elle repose 10 ans après, alors que le parc automobile a une douzaine d’année (en France), en moyenne. La filière estime qu’il faudrait maintenir le réseau jusqu’à 2035…
Daeneroc
Du moment qu’ils touchent pas aux prouts spatialisés, rien d’insurmontable.
OliverS
J’attends avec impatience le jour ou le CEO Melon aura mal pris un commentaire d’un de ses clients sur X et qu’il va désactiver toutes les Teslas à distance… Un peu comme il l’a fait avec son équipe gérant les superchargers quîl a viré en intégralité juste parce que la responsable du département lui a dit «&nbsp;je ne virerai pas plus de personnes pour vous faire plaisir car on a du boulot&nbsp;».
TNZ
« C’est un peu différent, c’est pas le constructeur qui décide arbitrairement de désactiver la fonction, c’est la norme qu’elle utilise qui disparait et l’empêche de fonctionner. »<br /> Mouais … je dirais plutôt que Tesla ne veut pas maintenir une équipe de mise en compatibilité de la plateforme au fil de son évolution.
cmoileena
Sur une voiture on peut changer un moteur mais pas un modem 3G ? Bref
Werehog
Encore un triste exemple de ce que se permet Tesla avec ses clients, que d’autres n’osent faire… (pour le moment)<br /> On me rappelle le coût d’un Tesla X ?
Nmut
Ce n’est pas vraiment la même chose. Un moteur se remplace par un modèle équivalent (en stock ou toujours fabriqué).<br /> Là c’est un nouvel élément mais cela a un cout important que les constructeurs ne veulent pas assumer pour des modèles qui n’existent plus. Soit une loi les y oblige et le changement va surement nous couter une blinde, soit ils ne font rien…
MisterDams
cmoileena:<br /> Sur une voiture on peut changer un moteur mais pas un modem 3G ? Bref<br /> On peut changer le moteur par un moteur identique, mais ça reste la même pièce. Par contre ton moteur ça sera le même qu’au départ, il aura pas plus de puissance, une meilleure conso et il passera pas à la norme Euro 7 au passage.<br /> Le coût pour concevoir et industrialiser le nouveau module, mettre à jour le code du véhicule (et on se parle pas de softwares type Tesla OS dérivé de Linux ou Android Automotive…) auquel plus personne n’a touché depuis des années, mettre à jour les outils permettant d’appliquer la mise à jour, former les équipes techniques à la manipulation et à la mise à jour… le tout pour voir débarquer 3 propriétaires chez les concessionnaires qui seront prêts à payer pour ça, c’est une hérésie.<br /> Le discours est certes partisan, mais d’après un article publié sur Univers Freebox :<br /> le maintien des réseaux 2G reviendrait en moyenne à 46.1 millions d’euros par pays de l’UE chaque année selon la PFA. Mais changer les systèmes actuels eCall reviendrait pour sa part à 13 milliards d’euros, toujours pour le syndicat automobile.<br /> eCall a été conçu en parallèle de LTE niveau timing, et clairement l’Europe s’est pas posée la question d’imposer la dernière norme en vigueur lors de son intégration, ce qu’elle aurait dû faire si elle n’a pas en parallèle la main sur les obligations de maintien des réseaux par les opérateurs. Je serais pas surpris qu’il y ait eu un gros lobbying du secteur automobile pour ne pas imposer la 4G, en raison des coûts du hardware à l’époque et de la mauvaise couverture réseau.<br /> Apparemment le premier Draft sur l’eCall a été publié en 2012, le déploiement de la 4G a débuté massivement autour de 2013 et apparemment la révision qui intègre LTE ne datent que de 2014.<br /> Sachant qu’un constructeur met environ 7 ans pour concevoir et commercialiser un véhicule, que le sujet de l’eCall doit se retrouver quelque part en route sur cette roadmap, que le véhicule est vendu neuf pendant environ 7 ans va rester plus de 10 ans sur la route, ça reste de toute façon difficile de tout synchroniser.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet