Waymo, filiale de conduite autonome de Google, lève 2,25 milliards de dollars

03 mars 2020 à 15h50
0
waymo-véhicule.jpg
© Waymo

L'entreprise portant le projet de voiture sans conducteur du géant américain, qui se prépare à déployer ses véhicules dans le monde, est parvenue à réaliser une levée de fonds colossale, la première provenant d'investisseurs extérieurs au groupe.

Waymo pourrait rapidement prendre une dimension internationale. L'unité autonome, désormais rattachée à la maison-mère de Google, Alphabet, a annoncé ce lundi 2 mars avoir bouclé une levée de fonds de 2,25 milliards de dollars provenant, et c'est une première pour l'entreprise, d'investisseurs tiers, parmi lesquels Silver Lake, un fonds américain ; Mubadala Investement Company, un investisseur situé aux Émirats arabes unis ; Canada Pension Plan Investment Board, un fonds de pension canadien ; ou encore Magna International, société canadienne spécialisée dans l'équipement automobile.


Un leader en puissance de la conduite autonome

La société de conduite autonome ne s'est pas privée de se féliciter de l'opération dans un communiqué : « Avec cette injection de capital et d'expertise, aux côtés d'Alphabet, nous allons accroître nos investissements dans nos salariés, notre technologie et nos opérations, qui aideront à soutenir le déploiement de Waymo Driver partout dans le monde ».

Née il y a 11 ans chez Google en tant que modeste projet, Waymo est désormais vu comme un leader du développement des technologies de conduite autonome, bien qu'il soit encore loin d'être considéré comme un géant. Cette levée de fonds XXL pourrait conduire à donner plus d'indépendance à la filiale, et peut-être même à envisager sa future vente. Cette levée de fonds fait en tout cas partie « d'un chemin évolutif que nous avions toujours imaginé », a commenté son PDG, John Krafcik.

waymo-one-via.jpg
© Waymo


Waymo multiplie les expériences en conditions réelles

Pouvant se projeter sur une expansion internationale, Waymo peut se targuer d'avoir parcouru plus de 32 millions de kilomètres sur des routes publiques et traversé 25 villes, outre les quelque 16 milliards de kilomètres avalés en simulation.

La société propose un service de taxi-robot, Waymo One, du côté de Phoenix, dans l'Arizona. Le principe est que si les véhicules sont autonomes, un humain reste présent sur le siège conducteur pour en récupérer le contrôle en cas de danger. Depuis plusieurs mois, la firme innove en proposant à ses clients des trajets sans humain à l'assistance cette fois, sur un axe à grande vitesse. Ce dernier service aurait déjà enregistré plusieurs milliers de passagers.

Outre Waymo One, la société est en train de développer un service de livraison de marchandises, Waymo Via.

Source : Waymo
Modifié le 03/03/2020 à 16h06
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top