D'après Argo, les premiers taxis autonomes ne seront probablement pas électriques

26 février 2020 à 15h12
0
Voiture autonome Argo

Dans une interview, le P.-D.G. de la start-up Argo a confié qu'il lui semblait difficile d'envisager des taxis 100 % autonomes à l'heure actuelle. Pour des raisons de limites technologiques et de rentabilité, le dirigeant miserait davantage sur des véhicules hybrides, dans un premier temps.

À l'image de Toyota, de nombreux constructeurs automobiles misent de plus en plus sur les systèmes de conduite autonome. Habituellement, ce futur mode de transport paraît indissociable de l'électrification. Mais ce n'est pas l'avis d'un acteur majeur du secteur.

Les voitures autonomes gourmandes en énergie

Argo AI possède en effet un certain poids dans l'industrie. Développant des solutions de conduite autonome, la start-up compte parmi ses investisseurs deux constructeurs incontournables : Ford et Volkswagen.


Son P.-D.G., Bryan Salesky, a récemment accordé une interview à nos confrères de The Verge, dans laquelle il exprime ses doutes sur l'arrivée prochaine de taxis à la fois autonomes et 100 % électriques. Selon lui, le problème viendrait notamment de l'alimentation du véhicule, « car la technologie nécessaire à la conduite automatique d'une voiture requiert une grande quantité d'énergie ».

La solution hybride

En l'état actuel, il faudrait donc recharger fréquemment l'automobile, ce qui pèserait lourdement sur la rentabilité d'un service de taxis. « Tout le temps passé en charge est autant de temps durant lequel la voiture ne permet pas de gagner de l'argent », explique Salesky.

Une solution pourrait alors consister à recourir à un système de charge rapide, mais d'après le dirigeant, cela a tendance à user rapidement la batterie. Par conséquent, il serait nécessaire de « remplacer plus fréquemment la batterie, ce qui n'est pas non plus bénéfique pour l'environnement », déplore Bryan Salesky.


Pour lui, le salut viendrait donc des moteurs hybrides, qui représenteraient « un bon équilibre ». Une solution provisoire qui n'empêcherait pas de poursuivre les recherches en vue de taxis autonomes électriques : « De notre point de vue, l'hybride est pertinent à très court terme, puis à mesure des progrès technologiques des batteries, nous pourrons embarquer de plus en plus de puissance, ce qui donnera plus d'autonomie aux véhicules capables de supporter cette technologie. Nous pourrons ainsi introduire progressivement des véhicules entièrement électriques ».

Source : Electrek
Modifié le 26/02/2020 à 15h34
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top