D'après Argo, les premiers taxis autonomes ne seront probablement pas électriques

26 février 2020 à 15h12
2
Voiture autonome Argo

Dans une interview, le P.-D.G. de la start-up Argo a confié qu'il lui semblait difficile d'envisager des taxis 100 % autonomes à l'heure actuelle. Pour des raisons de limites technologiques et de rentabilité, le dirigeant miserait davantage sur des véhicules hybrides, dans un premier temps.

À l'image de Toyota, de nombreux constructeurs automobiles misent de plus en plus sur les systèmes de conduite autonome. Habituellement, ce futur mode de transport paraît indissociable de l'électrification. Mais ce n'est pas l'avis d'un acteur majeur du secteur.

Les voitures autonomes gourmandes en énergie

Argo AI possède en effet un certain poids dans l'industrie. Développant des solutions de conduite autonome, la start-up compte parmi ses investisseurs deux constructeurs incontournables : Ford et Volkswagen.


Son P.-D.G., Bryan Salesky, a récemment accordé une interview à nos confrères de The Verge, dans laquelle il exprime ses doutes sur l'arrivée prochaine de taxis à la fois autonomes et 100 % électriques. Selon lui, le problème viendrait notamment de l'alimentation du véhicule, « car la technologie nécessaire à la conduite automatique d'une voiture requiert une grande quantité d'énergie ».

La solution hybride

En l'état actuel, il faudrait donc recharger fréquemment l'automobile, ce qui pèserait lourdement sur la rentabilité d'un service de taxis. « Tout le temps passé en charge est autant de temps durant lequel la voiture ne permet pas de gagner de l'argent », explique Salesky.

Une solution pourrait alors consister à recourir à un système de charge rapide, mais d'après le dirigeant, cela a tendance à user rapidement la batterie. Par conséquent, il serait nécessaire de « remplacer plus fréquemment la batterie, ce qui n'est pas non plus bénéfique pour l'environnement », déplore Bryan Salesky.


Pour lui, le salut viendrait donc des moteurs hybrides, qui représenteraient « un bon équilibre ». Une solution provisoire qui n'empêcherait pas de poursuivre les recherches en vue de taxis autonomes électriques : « De notre point de vue, l'hybride est pertinent à très court terme, puis à mesure des progrès technologiques des batteries, nous pourrons embarquer de plus en plus de puissance, ce qui donnera plus d'autonomie aux véhicules capables de supporter cette technologie. Nous pourrons ainsi introduire progressivement des véhicules entièrement électriques ».

Source : Electrek
Modifié le 26/02/2020 à 15h34
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
cirdan
« Une solution pourrait alors consister à recourir à un système de charge rapide, mais d’après le dirigeant, cela a tendance à user rapidement la batterie. »<br /> Merci de le dire ! Un argument marketing dont on n’évoque jamais les problèmes.
rexxie
Argo c’est Ford, et Ford n’a pas d’électrique décente, alors ils parlent de ce qu’ils ont… Ça frise la fausse nouvelle.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

IBM annonce l'édition 2020 du Call For Code Challenge, axé sur le changement climatique
Amazon ouvre son premier magasin Amazon Go grandeur nature
Volkswagen plancherait sur une nouvelle sportive électrique basée sur son châssis MEB
Coronavirus : les organisateurs du Computex sont confiants quant à la bonne tenue du salon
Le moteur de recherches de Steam s'enrichit
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
La version PC de Horizon: Zero Dawn se précise
Samsung et Hoyst collaborent pour proposer le premier écran LED de cinéma en Australie
Le streaming a représenté 80% des revenus de l'industrie musicale en 2019
Haut de page