Netflix, Prime Video et Disney+ vont reverser jusqu'à 25 % de leur chiffre d'affaires à la production audiovisuelle française

25 juin 2021 à 14h00
23
NDA streaming

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot l'avait annoncé fin 2020, c'est désormais chose faite : à partir du 1er juillet 2021, les plateformes de streaming vidéo seront tenues de participer au financement du cinéma français.

L'annonce était fermement attendue par l'industrie du cinéma français. Netflix , Amazon Prime Video et Disney+ , pour ne citer qu'eux, vont désormais devoir vont devoir verser une part du chiffre d'affaires qu'ils génèrent en France. Le décret SMAD, pour « services de médias audiovisuels à la demande », entrera en vigueur ce 1er juillet. Cette mesure aura à cœur de rebattre les cartes en forçant les géants américains à financer la fiction française à la télévision et au cinéma. En effet, l'exécutif français veut rééquilibrer le rapport de force entre les plateformes, les chaînes télé et les salles de cinéma.

Au moins 20 % du chiffre d'affaires reversé

Ainsi, les plateformes de streaming devront reverser au minimum 20 % de leur chiffre d'affaires annuel à l'audiovisuel français. Cette part peut monter à 25 % dans le cas où la plateforme diffuse un film de moins de 12 mois. Une refonte donc de la chronologie des médias, qui obligeait les plateformes de SVoD à attendre 36 mois avant de pouvoir diffuser un film sorti au cinéma. On se rapproche alors des huit mois que doivent respecter Canal+ et OCS pour diffuser leurs films.

Le communiqué précise que cette loi découle d'une directive européenne, qui permet depuis 2018 aux États membres de l'Union européenne d'appliquer un régime de contribution aux services étrangers.

Priorité aux petites et moyennes productions

En décembre 2020, Roselyne Bachelot estimait la contribution de Netflix entre 150 et 200 millions d'euros grâce à l'application de ce décret. Pour autant, le ministère de la Culture souhaite qu'une majeure partie de cette manne financière aille d'abord vers les petites et moyennes productions.

« Une part importante de la contribution (trois quarts en cinéma, deux tiers en audiovisuel) sera fléchée vers la production indépendante […]. Des clauses de diversité sont prévues pour éviter que la contribution soit concentrée sur des œuvres à gros budget ou sur certains genres plutôt que d’autres (ex : animation) », peut-on lire dans le communiqué de presse lié à la publication du décret SMAD.

Ce décret est le coup d'envoi d'une large modernisation des règles régissant l'audiovisuel français, comme l'annonce le ministère dans sa conclusion : « Il constitue le premier volet d’une réforme ambitieuse du régime de financement de la création audiovisuelle et cinématographique. Il sera complété d’une réforme des obligations de financement applicables aux services de télévision et d’une modernisation de la chronologie des médias ».

Source : Culture.gouv

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
19
Keoden
Chouette, les abonnements vont augmenter de 20% pour des films que je ne regarde pas …
Yorgmald
Ce raquette…<br /> Déjà certains salaires pourraient baisser, ça donnerait plus de budget sans faire de raquette comme ça. Déjà qu’il y a la redevance.
nicgrover
Chouette «&nbsp;Poubelle la vie&nbsp;» va encore durer au moins 20 ans… Vive la création franchouille…
trollkien
Financer «&nbsp;l’exception culturelle française&nbsp;» des bobos et leurs compères avec le CA des netflixiens français qui ne s’y intéressent pas…
Theodri
J’ai honte …
jlbiset
Un vrai scandale. C’est de l’impôt forcé pour soutenir une filière qui n’existerait plus.<br /> C’est le contribuable français qui paie les «&nbsp;intermittents&nbsp;» du spectacle, c’est à dire des saltimbanques travailleurs temporaires payés à plein temps, c’est le contribuable français qui paie les multiples subventions de «&nbsp;soutien à la création&nbsp;», en gros qui finance à 80 % les productions de cinéma françaises, qui n’ont aucun soucis de rentabilité, et qui, maintenant, paiera une taxe détournée française pour pouvoir échapper à la publicité et profiter de programmes que l’on peut qualifier d’originaux.<br /> Pas d’accord…
komawok
La «&nbsp;production audiovisuelle française&nbsp;» ne produit pas qu’uniquement des «&nbsp;bouses&nbsp;» françaises, mais aussi des «&nbsp;bouses&nbsp;» réalisées dans d’autres pays ou coproduites, vous en faites pas ça va bien se passer <br /> Quelqu’un sait pourquoi ces plateformes n’ont pas le droit aux 8 mois comme C+ ou OCS du coup ?
Francis7
Tiens, je pensais que c’était déjà en cours : que les plate-forme de streaming finançaient les artistes.
Proutie66
C’est au contraire très bien et cela devrait être mis partout.<br /> Oui ça me fait chier de payer plus cher.<br /> Mais In Fine, c’est 210 000 employés.<br /> Seul grief : Il faut chercher l’excellence. Les «&nbsp;ptites productions&nbsp;» moisies, devraient être plus limité.<br /> Le résultat est là :<br /> Dans les 3 plus gros succès du cinéma en France, on a 2 productions française.<br /> L’intérêt est également idéologique. Les USA controlent la «&nbsp;pensée&nbsp;». (affaire récente CNN / Nucléaire français en Chine, mode LGBT, mode black power).<br /> Note finale :<br /> Je rappelle, si nécessaire, qu’on a le droit de vote. Et c’est pas les partis qui manquent.
Un.compte.standard
Je suis totalement pour si c’est pour financer du cinéma ou série indépendant, mais si c’est juste pour financer les futurs films de Dany Boon non merci…
Arkan
Surpris des réactions.<br /> Lupin, Ovni, Family business des séries fr récentes que j’ai vu et qui sont de très bonne qualité.
Arkan
« En thérapie » également une excellente série fr.
Boboxxx
Pensez vous que plus de subvention permettra de produire des films Français de meilleurs qualités? J’ai des doutes…
AtomosF
Ca me dégoute cette obligation de financer autant cette soit disant «&nbsp;exception culturelle&nbsp;», 25% c’est gigantesque. Il va y avoir une inondation de film sans intérêt pour les abonnés.
Keoden
Hum, c’est bien ce que je disais, je risque de payer plus cher pour financer des trucs que je regarde pas
nicgrover
Oui à condition de ne pas être difficile… C’est vraiment raz les pâquerettes…<br /> Avec entre autres un Omar Si qui cabotine, un «&nbsp;OVNI&nbsp;» où j’ai zappé après la première saison, «&nbsp;En thérapie&nbsp;» qui est le remake d’un remake, si c’est cela la création française non merci…
Arkan
Vous êtes prompt à juger au « ras des pâquerettes » <br /> On n’a pas dit qu’on cherchait des séries exigeantes intellectuellement. Y’a des moments pour tout pour apprécier des choses différentes. bref … Dans tous les cas, résumer les productions fr à « plus belle la vie » ou « Mimie Maty » est assez réducteur, vous en conviendrez.
cyrano66
Perso j’aimerais mieux qu’il mettent une partie des 25% dans des vidéos françaises financées par Netflix production que 25% de taxes.<br /> Parce que Netflix a les moyens de financer des mega prod et de les diffuser all over the World (exemple la casa del papel)<br /> Et parce que les Français, quand on s’en donne la peine, on est plutôt bons en scénarios.<br /> Par contre en photo, lumière, son, décors, costumes et effet spéciaux le cinéma Français c’est plutôt en général nouvelle vague revival avec un arrière goût des années 70.
nicgrover
Quand on voit le programme de la production française en général je ne trouve pas cela réducteur du tout. Reste les 1 ou 2% de production de qualité mais ça n’est pas Mme Michu ou Kevin supporter ou encore Jessica lectrice de Girls qui les regarderont…<br /> Si certains se complaisent dans ce type de télé poubelle entre deux match de foot, grand bien leur fasse…
Nmut
Oui, mais Netflix, Amazon ou Disney vont choisir leurs productions (et probablement produire pour eux) et attendre un retour sur investissement. C’est toujours mieux qu’une taxe qui peut potentiellement (voir même facilement) financer n’importer quoi.
dancod
Bouffez de la merde française, c’est bon pour vous. La loi Toubon vous avait déjà obligé d’ingurgiter des «&nbsp;artistes&nbsp;» français qui auraient pris des tomates dans laGGle si ils chantaient en rue, maintenant on va voir la pollution des plateformes de streaming par des trucs de M.<br /> Contrairement à ce que j’ai lu ci-dessus, Netflix choisit de produire des shows de qualité (Lupin, et consorts), mais les obliger à faire 25% de français, c’est la garantie de ne plus leur laisser le choix de la qualité.
luck61
Les films et séries françaises sauf quelques exceptions sont nuls… Cette connerie va faire exploser le prix des abonnements… Tout le monde n’a pas le salaire de Roselyne Bachelot
Ritsuki
C’est triste de voir que quand ça concerne des entreprises qui «&nbsp;mettent en péril la culture cinématographique&nbsp;», aucun problème à prélever des taxes, par contre ça marche moins bien quand il s’agit de taxer d’autres grosses entreprises (pharmaceutique, énergie, telecom, etc…) pour essayer de sauver des vies et des emplois…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le microphone HyperX est à moins de 40€ aujourd'hui chez Amazon
L'incroyable tablette Samsung Galaxy Tab S8 Ultra est à moins 20% !
Vous cherchez un smartphone à petit prix ? Vous êtes au bon endroit
Au Nebraska, Facebook transmet à la police les messages privés d'une jeune fille suspectée d’avortement illégal
Avec ce code promo ce PC portable devient encore moins cher
Voilà un prix plus qu'intéressant pour ce SSD Crucial de 1To
Le clavier sans fil Logitech POP Keys profite d'une belle promotion en ce moment
L'offre de RED sur son forfait mobile 80Go est toujours disponible !
Xiaomi présente lui aussi son robot humanoïde, mais dans quel but ?
Cet antivirus constitue une belle opportunité de protéger votre Mac !
Haut de page