Des abonnements streaming ? Oui, mais pas pour plus de 10 euros par mois alors !

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 23 juin 2021 à 08h54
© DANIEL CONSTANTE / Shutterstock.com
© DANIEL CONSTANTE / Shutterstock.com

Le nombre d'aficionados du streaming vidéo a augmenté depuis le début de la crise de la Covid-19. Mais pour autant, les consommateurs ne sont pas encore prêts à enquiller les abonnements, comme l'indique la dernière étude de The Trade Desk.

Si le streaming semble avoir définitivement pris son envol avec la pandémie, les Français ne sont pourtant pas prêts à multiplier les abonnements. C'est le constat que l'on peut faire après avoir découvert l'étude menée par l'institut Appinio pour The Trade Desk, qui voulait comprendre les habitudes de visionnage des consommateurs et leur évolution avec la crise sanitaire.

S'il a la cote, le streaming ne représente pas encore une grande part des dépenses

Aujourd'hui, le streaming, quand il n'est pas un allié, est un vrai poison pour les chaînes de télévision et diffuseurs historiques. Et la vidéo en ligne prend chaque année un peu plus de poids, plus que jamais même depuis ces 15 derniers mois. 59 % des Français interrogés déclarent avoir eu davantage recours au streaming ou au replay au cours de l'année écoulée. Cet essor du streaming gagne même du terrain dans le monde du sport, portant ultra dominé par la télévision ces dernières années.

Mais si le nombre de Français sensibles au streaming est en progression, le modèle économique des abonnements, lui, est en train d'atteindre son plafond. En effet, selon les chiffres issus de l'étude, seuls 51 % des Français, soit à peine 1 sur 2, sont prêts à consacrer plus de 10 euros par mois au total à ces différents services en ligne. Il y a un an, au plus fort de la crise, la proportion était plus faible, autour de 40 %.

Un budget mensuel de 11 à 15 euros pour le streaming est jugé comme « acceptable » par 1 Français sur 5 (23 %), contre 1 sur 4 l'année dernière (27 %).

La publicité, plutôt que l'abonnement ?

Et si l'alternative à l'abonnement (il faut parfois souscrire plusieurs abonnements streaming pour avoir accès à l'ensemble ses contenus favoris) était la publicité ? C'est la question que se pose The Trade Desk, et celle-ci fait mine de rien son trou chez les Français, qui sont 2 sur 3 (66 %) à se dire ouverts aux publicités, si et seulement si ils peuvent regarder un épisode entier de leur série sans coupure.

Pour Xavier Le Ray, Directeur général France et Belgique de The Trade Desk, le streaming financé par la publicité (AVOD ou Ad-based Video on Demand) « a de grandes chances de séduire un nombre croissant de spectateurs ». Mais pour cela, la qualité de l'expérience publicitaire devra être améliorée, « autrement dit, que les publicités ne soient ni trop nombreuses, ni inappropriées et qu'elles s'intègrent parfaitement à l'expérience utilisateur », conseille le dirigeant. En outre, les annonceurs pourraient peut-être y trouver leur compte s'ils décident de lâcher les chevaux sur la télévision connectée. L'attention y est en effet beaucoup plus grande, tout comme l'engagement. 7 % des personnes interrogées seulement déclarent être distraites sur leur smartphone, contre 53 % des téléspectateurs devant la TV traditionnelle.

Mais comme un Alejandro Valverde qui, à 41 ans, brille toujours dans le peloton cyclisme professionnel, la télévision a encore de beaux restes. 84 % des Français indiquent l'avoir regardée autant voire plus depuis un an. Évidemment, la consommation est différence selon les cibles, les jeunes se tournant historiquement plus vers les plateformes de streaming que le reste de la population. Le petit écran n'a pas encore tiré sa révérence.

Source : The Trade Desk / Appinio

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
rsebas3620

non mais c’est hors de question de la pub !! encore une etude qui tente de faire basculer le consommateur en « vous ne payez pas cher donc on peut mettre de la pub » si tu paye et que tu as en plus de la pub a quoi bon rester, personnellement ca sera la fin de mon abonnement

MisterDams

Le problème c’est la valeur du service… En ce moment Netflix a peu de contenus qui me tentent, alors 15,99€ pour 2 séries ça fait cher. Par contre à certaines périodes j’ai eu 5 ou 6 séries en cours, ce qui justifie déjà plus l’abonnement.

Et alors qu’un Blu Ray coûte quand même le double, est-ce qu’un film vu dans le mois ne permet pas finalement d’être gagnant ?

LeToi

Le problème c’est de payer 10 euros pour Un service vidéo et 10 pour un service de musique et pour un service de sport et pour Canal etc.
Seul Amazon prime regroupe quelques avantages, mais au final on peut payer facilement 50 euros par mois voire plus pour plusieurs abonnements

darkneo2976

Je paye déjà la redevance pour plus de 10€/mois alors que je regarde rien, ni la radio.
Pour les pubs, il faudrait laisser le choix, gratuit avec pub, payant sans pub, comme Youtube et Spotify je crois?

dante0891

Pour la TV traditionnel, je la regarde seulement les reportages, ou quelques émissions, sinon que ce soit film ou série, ça fait longtemps que je ne regarde plus la TV pour ça :confused:

Stef_R

Je suis de ton avis. On paie pour ne pas avoir de Pub et des annonces de la chaine.
Nos chères chaines de la TNT font durer un épisode de 40 minutes facilement le double avec les coupures pub/annonces.
L’avantage est également de choisir l’heure à laquelle on veut se poser devant notre téléviseur. Et comme dit @darkneo2976, payer une redevance pour des programmes que l’on ne regarde pas… je suis également de ton avis.

GRITI

Personnellement, je trouve les tarifs abordables. D’autant plus que l’on peut facilement résilier.
Combien coûtait la location de plusieurs K7/DVD à l’époque des vidéo-clubs sur un mois? Sans compter qu’il fallait y aller deux fois pour prendre et rendre.
Il y a un moment où il faut choisir et être cohérent et lucide. Tous ces services ont un coût (produire, acheter les droits, payer les salaires, les serveurs etc). Les gens ne veulent pas payer un certain prix, ne veulent pas de pub, veulent énormément de choix etc… Ils veulent être augmenter au niveau salaire mais ne veulent pas que les prix augmentent (les autres n’ont pas le droit de voir leur salaire augmenter?)
Il y a un moment où ce n’est juste pas possible.
Alors oui je suis d’accord sur le fait que le cumul des abonnements fait beaucoup:

  • abonnement portable
  • abonnement internet
  • streaming: vidéo, musique, jeux vidéos

Mais si on n’a pas l’argent pour tout avoir, on ne prend pas tout. Et il y a déjà de quoi faire. Et puis on alterne les plateforme ou les périodes avec ou sans abonnements en fonction des finances.

Popoulo

Abonnement internet suffit. Et oui…

dante0891

La redevance ne paie pas que France Télévision :slight_smile:
Elle paie également les radios, INA (archive télévisuel) et finance même la création de film :slight_smile:

Certes payer les 135€ (on croirait le montant d’un amende) par an à l’Etat peut faire chier mais au moins on sait où va cette argent XD

dante0891

On revient de loin avec le piratage à outrance. Le petit film avi, le mp3…
En réalité l’offre arrive assez tard et on garde encore l’héritage du DL illégal (le gratuit tout de suite).

Les personnes ayant 0-20 ans auront déjà cette notion d’abonnement contrairement au plus âgés (+25 ans).
Même dans le JV il y a les abo, pour l’instant je ne suis pas chaud, mais ça sera l’avenir. L’achat de jeu sera également has been comme l’achat d’un Blu-ray ou d’un CD musical.
L’abonnement mensuel (pour tout et pour rien) commence à rentrer dans les moeurs.

Je connais des personnes ne voulant pas payer Canal+ alors que c’est 45€ par mois et dedans est compris les films récents, 1 abo netflix, le catalogue OCS, 1 abo Dinsey+.
Après oui, on est à la solde de Canal, si on résilie, on perd tout mais je pense que ça reste le plus complet (et eux était déjà présent depuis bien plus longtemps que Netflix).

Un abonnement cinéma (Pathé/Gaumont) c’est 35€ par mois pour 2 personnes.
Ne pouvant plus aller au ciné, je me suis résigné à prendre Canal+ pour profiter du récent et éviter le illégal (mais ça ne m’empêche pas d’y aller tout de même de temps en temps).

Tarif abordable ou pas, c’est à voir :slight_smile: personnellement le Netflix à 16€ par mois seul, je trouve ça quand même onéreux d’un coté et au final pas cher si on compare à une place de ciné par exemple ^^ (le mec dis ça mais il a un abo Canal à 40€ par mois XD).