Télévision : un décret autorise la publicité ciblée et assouplit les règles de diffusion de films

Deux nouveaux décrets, entérinés ce jeudi 6 août, visent à remettre sur
un pied d'égalité la télévision et le secteur publicitaire avec les
plateformes de SVOD . Ils visent également à soutenir la création audiovisuelle française, au risque de favoriser les grosses productions au détriment des indépendantes.

Ces deux nouveaux décrets, très attendus par le PAF, portent principalement sur deux points : la possibilité pour les chaînes TV de diffuser des publicités ciblées aux téléspectateurs, d'une part, et l'autorisation de diffuser des films tous les soirs, y compris le vendredi et le samedi, ce qui était prohibé jusque là.

La publicité « segmentée » autorisée à la télévision française

Le premier décret porte donc sur la publicité ciblée, ou segmentée, sur les chaînes de télévision françaises. Il leur sera désormais possible de diffuser des spots publicitaires en fonction de certains critères, notamment géographiques ou liés au profil des spectateurs. Les données seront transmises par l'intermédiaire des box des fournisseurs d'accès à Internet.

Ce décret autorise également les publicités en faveur du cinéma.
Interdites jusqu'à aujourd'hui pour ne pas défavoriser les productions indépendantes face aux grosses productions, notamment américaines, elles seront désormais autorisées mais pour une sorte de « période test » de 18 mois, au terme de laquelle sera évaluée la probité de la mesure et son impact sur le secteur cinématographique, en particulier français.

Des films diffusés en clair le mercredi, vendredi et samedi soir

Justement, le deuxième décret publié au Journal Officiel porte également sur le secteur du cinéma. Au grand dam du PAF, les chaînes de télévision ne pouvaient pas, jusqu'ici, diffuser en clair des films certains soir, comme le mercredi, le vendredi et le samedi, afin de protéger le cinéma et de favoriser l'affluence dans les salles obscures. Or, à nouveau, ces limites ne s'appliquaient pas aux services de SVoD.

Il sera donc désormais possible de regarder des films à la télévision, en clair, durant les soirs cités précédemment. Il s'agit bien, pour le gouvernement, d'encourager le développement des recettes publicitaires et de mettre la télévision sur un pied d'égalité avec Netflix , Amazon Prime et consorts.

Source : Le Monde

Modifié le 06/08/2020 à 15h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Aircall, spécialiste de la téléphonie d'entreprises dans le Cloud, nouvelle licorne française
Tesla détient le cinquième supercalculateur le plus puissant au monde, destiné à former l'IA à la conduite
Les députés de La France Insoumise veulent mettre fin à l'HADOPI
OnlyFans cherche un milliard de dollars et s'éloigne des contenus sexuels
La Ligue des droits de l'Homme dépose une plainte contre Uber auprès de la CNIL
Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Haut de page