Orange et France Télévisions scellent un accord sur la "publicité TV adressée" (ou ciblée)

22 juillet 2020 à 15h38
0
© Pixabay

La régie publicitaire France TV Publicité et l'opérateur historique ont signé un partenariat, officialisé mercredi, portant sur la pub TV adressée en linéaire. Ou plus clairement la publicité ciblée.

C'est un accord d'importance qui a été confirmé dans un communiqué de presse publié ce mercredi 22 juillet, avec la signature d'un partenariat entre Orange et France TV Publicité, la division pub du groupe France Télévisions, portant sur la publicité TV adressée, qui doit représenter l'expérience publicitaire de demain, à la fois pour les téléspectateurs et les annonceurs. Mais il faudra encore patienter pour en voir les effets les écrans, réglementation oblige.

Une pratique qui attend la révision d'un décret pour démarrer sa diffusion

La publicité adressée, qui n'est pas encore officiellement autorisée, désigne des campagnes de publicité télévisées ciblées, voire personnalisées, qui seront basées sur une correspondance des données fournies par les opérateurs, qui aideront à la géolocalisation et à la pertinence des annonces, avec celles du profil d'un individu ou d'un foyer.

La réforme de l'audiovisuelle étant provisoirement tombée à l'eau en raison de la crise de coronavirus, les annonceurs, diffuseurs et opérateurs attendent désormais que les autorités entérinent la révision du décret publicité du 27 mars 1992, censée autoriser la TV adressée dans l'Hexagone.

Alors avant de pouvoir lancer leurs expérimentations, Orange et France Télévisions vont devoir encore patienter quelques semaines, peut-être quelques mois. Elles pourront bien démarrer une fois le décret publié par les autorités.

Pas de publicité TV adressée sans consentement du téléspectateur

Mais de quoi s'agit-il exactement ? Avec cet accord, Orange apportera à France TV Publicité, régie publicitaire de France Télévisions, son savoir-faire technologique et surtout son poumon de données, avec un potentiel de 7 millions de décodeurs TV. L'idée est ainsi de proposer aux abonnés à la TV d'Orange des publicités adaptées, personnalisées, « dans le strict respect de la réglementation des données personnelles », prévient-on du côté de l'opérateur qui sera, cela ne fait aucun doute, étroitement surveillé par les autorités compétentes une fois que la pratique sera inscrite dans la réglementation.

C'est ainsi que la publicité ciblée ne pourra être possible que dans le cas où l'abonné Orange fournit son consentement pur et simple.

Avec cette évolution, l'ensemble des acteurs pourront proposer aux téléspectateurs, clients, prospects et abonnés des annonces à la fois plus pertinentes et riches en services, sans avoir à augmenter la pression publicitaire. « Cet accord illustre une vision commune de l'évolution de la consommation des médias. Dans un contexte de forte concurrence audiovisuelle, il contribuera au développement et à l'attractivité d'une offre nationale ».

Reste toutefois une question en suspens : une fois qu'elle sera introduite, la publicité ciblée parviendra-t-elle à stopper ou au moins à ralentir la fuite des téléspectateurs vers les plateformes numériques et les réseaux sociaux ? On n'oserait pas lancer les paris.

Modifié le 22/07/2020 à 16h05
7
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top