Contenus haineux : les réseaux sociaux seront soumis aux mêmes règles de l'UE que les diffuseurs

03 juillet 2020 à 13h52
9
commission européenne.jpg

YouTube, Facebook ou encore Twitter vont devoir suivre les mêmes règles en matière de contenus préjudiciables que les médias audiovisuels, après l'adoption de nouvelles lignes directrices par la Commission européenne, officialisée jeudi.

La Commission européenne a adopté, le jeudi 2 juillet, une nouvelle version de la directive « Service de médias audiovisuels » initialement adoptée en 2018, dont le but est de renforcer la protection des utilisateurs, surtout celle des mineurs, contre certains contenus audiovisuels en ligne qui pourraient être illégaux, violents et/ou préjudiciables. Bruxelles a décidé d'étendre son champ d'application aux fournisseurs de plateformes de partage de vidéos, incluant de fait les réseaux sociaux les plus populaires.

Une uniformisation des règles réclamée par le lobby des diffuseurs

Les lignes directrices adoptées par la Commission européenne en ce début de mois de juillet permettront, d'abord, d'assurer la promotion des œuvres européennes dans les médias (les services de vidéo à la demande comme Netflix devront consacrer au moins 30% de leur catalogue à des contenus européens), en favorisant la diversité culturelle et en proposant un plus large choix aux consommateurs.

Mais surtout, elles sont particulièrement intéressantes dans le sens où elles vont permettre une meilleure protection des utilisateurs des plateformes de vidéo à la demande et des réseaux sociaux, à la fois contre les discours haineux et les contenus préjudiciables, l'idée étant de protéger un maximum les mineurs, soumis au harcèlement et à la violence en ligne.

Il s'agit d'une victoire pour le lobby des diffuseurs, qui militait pour une uniformisation des obligations entre ces derniers et les acteurs du web.

Une volonté de protéger les mineurs contre les contenus haineux et préjudiciables des plateformes et des réseaux sociaux

La balle est désormais dans le camp des États membres, qui ont jusqu'au 19 septembre 2020 pour transposer la directive « Service de médias audiovisuels » dans leur droit national. Ils devront veiller à ce que les fournisseurs de plateformes prennent les mesures appropriées pour protéger les mineurs des contenus qui pourraient les heurter, et de faire obstacle à tous les contenus pouvant être affiliés au racisme, à la xénophobie, au terrorisme ou à la pédopornographie.

« Nous tirons le meilleur parti de notre secteur dynamique des médias audiovisuels dans l'intérêt de tous, particuliers, entreprises, créateurs et auteurs, en orientant notre industrie des médias vers des services plus innovants, en promouvant notre culture européenne dans les catalogues à la demande et en protégeant nos enfants et les autres utilisateurs vulnérables contre les contenus en ligne illicites et préjudiciables », a réagi Thierry Breton, commissaire au Marché intérieur de l'Union européenne.

Si les lignes directrices ne sont pas contraignantes (ce qui signifie qu'elles ne peuvent donner directement lieu à une sanction de la Commission), elles pourraient avoir un impact sur la réglementation appliquée par les États envers les plateformes de partage de vidéos et les réseaux sociaux comme YouTube, Facebook, Twitter ou Instagram. « Les plateformes en ligne doivent prendre des mesures pour lutter contre les contenus signalés qui incitent à la violence, à la haine et au terrorisme et garantir l'innocuité de la publicité et du placement de produits dans les programmes destinés aux enfants », a insisté la Commission.

Modifié le 03/07/2020 à 14h19
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
6
nirgal76
Bah encore une fois, on demande à un tiers de juger. J’suis désolé mais c’est le role de la justice de dire si un contenu est conforme ou non au droit (même si ce dernier dérive de plus en plus vers la morale). Sinon, c’est un non respect de la présomption d’innocence. L’Europe trouve encore un bon moyen de museler l’expression des opinions, d’obliger à du contenu médiocres européens et d’imposer la diversité. La question n’est pas de savoir si la cause est juste ou pas. La noblesse d’un but n’excuse jamais l’infamie des moyens.
paulposition
Mettre un juge pour surveiller( et ensuite instruire) Facebook et autres réseaux « sociaux », c’est impossible; Vu les délais avant qu’une simple affaire ne soit jugée, je pense que les temps de « réactions » seraient si grand, qu’ils en deviendraient obsolètes; Je crois que c’est la solution « la moins pire » qui a été choisie
Thoach
Quand il est question de lutter contre un ennemi politique, les « valeurs de la République » se sont plus aussi sacrées que ça. La justice est tellement pourrie de l’intérieur qu’aucun magistrat ne s’insurge contre cette dérive totalitaire flagrante.
nirgal76
Ce n’est pas parce que la justice est lente et manque de moyen qu’il faut s’en passer ou la shunter. J’appelle ça une dangereuse dérive.
paulposition
Je n’ai jamais dit qu’il fallait se passer de la justice, ni la shunter: J’appelle ça de la fausse interprétation!
nirgal76
De la mauvaise interprétation, pas de la fausse. Ca peut arriver si on manque de précision
paulposition
C’est pas faux
Yorgmald
Et quand ce sont ces même mineurs que l’«&nbsp;on&nbsp;» souhaite protéger qui sont responsable du contenu haineux?<br /> Ensuite il faudrait définir un contenu haineux qui sera véritablement neutre et non affilié à une castre de personnes.
Popoulo
Ca sera pas compliqué. Ne pas dire du mal du peuple élu ainsi que des «&nbsp;chances pour l’europe&nbsp;». Le reste, osef.
nirgal76
«&nbsp;Parfois, on a pas l’choix, faut sacrifier les jeunes, c’est l’grand qu’a dit&nbsp;»
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

NVIDIA : les GeForce Ampere finalement basées sur le procédé 8 nm de Samsung ?
Cooler Master se met au boitier pour Raspberry Pi
La RTX 3080 Ti ROG Strix d'ASUS fuite en photo
The Settlers : le reboot de la franchise repoussé
Des photos du Samsung Galaxy Note 20 Ultra et du S-Pen fuitent (et ils sont vraiment classes)
Sans surprise, Lasso, concurrent de TikTok par Facebook, est un échec
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Marshall présente un magnifique Jukebox à un prix... qui va vous faire déchanter
Forfait mobile B&You : attention à la hausse de tarifs qui s'applique tacitement !
Haut de page