Uber lance l'option "Medics", un service à tarif réduit destiné aux personnels de santé

27 mars 2020 à 13h40
0
Uber

Le service de VTC se mobilise en faveur des milliers de personnels des établissements de santé, qui pour beaucoup souffrent de difficultés à se déplacer et à se nourrir durant cette crise sanitaire.

Uber et Uber Eats ont lancé des initiatives pour faciliter le quotidien des personnels de santé partout en France, eux qui sont les premiers exposés dans la lutte contre le coronavirus. La firme américaine a fait plusieurs annonces, vendredi 27 mars, avec parmi elles le lancement d'Uber Medics, un service à tarif réduit proposé aux personnels de santé, mais aussi des milliers de trajets gratuits et la livraison, via Uber Eats, de repas gratuits outre des réductions pour les personnels de l'AP-HP.


Une option accessible sur simple demande pour les personnels de santé

L'option Uber Medics est accessible à tous les personnels des établissements hospitaliers qui en font la demande, et ce sans distinction. Les employés de centres de soins, les libéraux, les personnels soignants, les administratifs, etc., peuvent ainsi bénéficier de ce service dédié et profiter d'une réduction de 25 % comparé à des courses standard en UberX.

« Les chauffeurs VTC généreront, eux, le même revenu par course », prévient la plateforme. Ces derniers pourront avoir accès à l'option et verront qu'il s'agit de transport de personnel médical. Libre à eux ensuite d'intégrer l'option à leur service, celle-ci n'étant pas imposée.

Pour les personnels de santé, Uber Medics est accessible sur simple demande. Les membres de l'AP-HP peuvent s'inscrire via ce lien, ceux des autres personnels de santé en France peuvent procéder à leur inscription via cet autre lien. La compagnie de VTC n'exclut pas d'étendre le dispositif à d'autres établissements comme les EHPAD ou les instituts de recherche qui eux aussi sont à la fois mobilisés et exposés dans la lutte contre le Covid-19.


Des avantages aussi proposés chez Uber Eats

En plus de l'initiative Uber Medics, l'entreprise a annoncé vouloir offrir des milliers de trajets gratuits à plusieurs établissements de santé qui font état de difficultés certaines dans l'effort de lutte contre le coronavirus, où qui contribuent à aplatir la courbe épidémique.

Enfin, la plateforme californienne a décidé d'offrir tous les frais de livraison habituellement inclus dans les commandes Uber Eats. Des réductions de 10 euros sont aussi mises à disposition de tous les personnels de l'AP-HP, et ce, sans montant minimum de commande. Des repas gratuits seront encore livrés dans certains hôpitaux parisiens comme Saint-Joseph, la Pitié Salpêtrière et l'Institut mutualiste Montsouris.

« Qu'ils participent aux soins des malades ou permettent aux hôpitaux de continuer à fonctionner de façon optimale, tous les personnels des établissements de santé jouent un rôle critique. Nous avons souhaité mettre en place une option dédiée et inclusive pour les accompagner dans leurs trajets quotidiens. Nous tenions également à apporter un soutien renforcé à plusieurs établissements en leur offrant des milliers de trajets gratuits », a commenté Steve Salom, Directeur général Uber en France, Suisse et Autriche en marge de ces différentes annonces.

Source : Uber
Modifié le 27/03/2020 à 13h54
2
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top