Uber encourage ses chauffeurs à livrer pour Uber Eats pour compenser leurs pertes dues au confinement

26 mars 2020 à 11h54
0
Uber Eats

Les chauffeurs Uber pourront en un clic depuis l'application proposer leurs services pour livrer des repas à domicile, une activité qui reste disponible malgré le confinement actuellement en cours dans quelques états américains.

Les chauffeurs de VTC font partie des nombreuses professions dont l'activité est totalement à l'arrêt.

Uber invite ses chauffeurs VTC à passer à la livraison de repas

Uber tente de sauvegarder autant que possible l'activité de ses partenaires et expérimente dans une douzaine de villes américaines la possibilité pour ses conducteurs de livrer des commandes Uber Eats durant la période de confinement.

Comme l'explique le site officiel de l'entreprise, les chauffeurs ont reçu une notification via leur application Uber leur expliquant la marche à suivre. Un simple bouton à activer permet d'indiquer à Uber et aux restaurateurs à proximité qu'ils sont disponibles pour livrer des repas à domicile.

Cette initiative a convaincu pour le moment 15% des chauffeurs contactés qui ont livré leur première commande. L'initiative d'Uber devrait être généralisée à d'autres pays et capitales dans les prochaines semaines si ce premier essai est concluant.

Uber Eats enregistre une augmentation de son activité depuis l'instauration du confinement

La demande en livraison de repas à domicile a explosé dans les premiers jours du confinement. Uber indique avoir enregistré 10 fois d'inscriptions sur son service qu'en temps normal et cite Seattle ou San Francisco comme des villes où l'augmentation des livraisons est parmi les plus importantes.

Le service reste donc assuré mais Uber Eats, comme les autres services de livraison de repas, ont mis en place des mesures pour garantir la sécurité de leurs prestataires comme l'obligation de déposer la commande sur le pas de la porte pour éviter les contacts directs.

A l'inverse, le confinement a mis un coup d'arrêt à l'activité de transports de personnes. Les chauffeurs Uber, indépendants, ne pourront pas bénéficier de mesures de protection mises en place comme le chômage partiel généralisé par le gouvernement français durant cette crise sanitaire.

Uber indique toutefois que cette mesure ne sera pas la seule mise en place pour aider ses chauffeurs à affronter cette période difficile, sans donner plus de précisions.

Source : Uber
Modifié le 26/03/2020 à 11h55
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top