Uber encourage ses chauffeurs à livrer pour Uber Eats pour compenser leurs pertes dues au confinement

26 mars 2020 à 11h54
1
Uber Eats

Les chauffeurs Uber pourront en un clic depuis l'application proposer leurs services pour livrer des repas à domicile, une activité qui reste disponible malgré le confinement actuellement en cours dans quelques États américains.

Les chauffeurs de VTC font partie des nombreuses professions dont l'activité est totalement à l'arrêt.


Uber invite ses chauffeurs VTC à passer à la livraison de repas

Uber tente de sauvegarder autant que possible l'activité de ses partenaires et expérimente, dans une douzaine de villes américaines, la possibilité pour ses conducteurs de livrer des commandes Uber Eats durant la période de confinement.

Comme l'explique le site officiel de l'entreprise, les chauffeurs ont reçu une notification via leur application Uber leur expliquant la marche à suivre. Un simple bouton à activer permet d'indiquer à Uber et aux restaurateurs à proximité qu'ils sont disponibles pour livrer des repas à domicile.

Cette initiative a convaincu pour le moment 15 % des chauffeurs contactés qui ont livré leur première commande. L'initiative d'Uber devrait être généralisée à d'autres pays et capitales dans les prochaines semaines si ce premier essai est concluant.


Uber Eats enregistre une augmentation de son activité depuis l'instauration du confinement

La demande en livraison de repas à domicile a explosé dans les premiers jours du confinement. Uber indique avoir enregistré 10 fois d'inscriptions sur son service qu'en temps normal, et cite Seattle ou San Francisco comme des villes où l'augmentation des livraisons est parmi les plus importantes.

Le service reste donc assuré, mais Uber Eats, comme les autres services de livraison de repas, a mis en place des mesures pour garantir la sécurité de ses prestataires, comme l'obligation de déposer la commande sur le pas de la porte pour éviter les contacts directs.

À l'inverse, le confinement a mis un coup d'arrêt à l'activité de transports de personnes. Les chauffeurs Uber, indépendants, ne pourront pas bénéficier de mesures de protection mises en place par le gouvernement français durant cette crise sanitaire, comme le chômage partiel généralisé.

Uber indique toutefois que cette mesure ne sera pas la seule mise en place pour aider ses chauffeurs à affronter cette période difficile, sans donner plus de précisions.

Source : Uber
Modifié le 26/03/2020 à 12h06
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
cirdan
« Les chauffeurs Uber, indépendants, ne pourront pas bénéficier de mesures de protection mises en place comme le chômage partiel généralisé par le gouvernement français durant cette crise sanitaire. »<br /> Des mesures ont quand même été annoncées pour les indépendants. Même si ça ne sera jamais assez, votre affirmation n’est pas exacte.
Blues_Blanche
Et ils sont où ceux qui disent qu’on a rien compris à l’évolution de la société et pour qui ces personnes ne sont pas des employés ?<br /> Il ont le choix ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Marshall Uxbridge : une mini-enceinte connectée au design rock
Confinement : les prochaines émissions Late Night avec Conan O'Brien, via un iPhone et Skype
La fusion Peugeot-Fiat Chrysler pourrait être menacée par la crise due au coronavirus
Microsoft gèle les mises à jour facultatives de Windows durant la pandémie COVID-19
L'union sacrée des télécoms européens qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La manette Xbox One sans fil pour console et PC est en promotion sur Amazon
L'iPhone 11 a prix cassé avec deux codes promos exclusifs
Le phishing est en pleine recrudescence pendant la crise sanitaire : voici les pièges à éviter
L'iPhone 12 serait retardé de plusieurs mois à cause du coronavirus
Haut de page