Bollinger présente sa plateforme destinée à ses imposants véhicules électriques

0
Bollinger chassis plateforme
© Bollinger Motors

Bollinger Motors, la startup que l'on a croisée au LA Auto Show 2019, a présenté sa plateforme devant être utilisée pour le développement de ses futurs véhicules électriques.

Cette plateforme est décrite par le constructeur comme « la première et la seule plateforme électrique de classe 3 au monde ».


Développer un autre segment du « tout électrique »

Cette « classe 3 » correspond à une catégorie de poids total autorisé en charge (PTAC), les États-Unis regroupant les véhicules à travers huit catégories. Dans le cas présent, la classe 3 regroupe les modèles dont le PTAC est compris entre 4,536 et 6,350 tonnes. Selon le communiqué de presse de Bollinger, les véhicules à venir utilisant ce châssis feront donc partie de cette catégorie.

Bollinger B1
Le Bollinger B1 © Bollinger Motors

Pour le P.D.-G. de la marque, Robert Bollinger, il s'agit désormais d'étendre les applications commerciales de l'enseigne. Celle-ci a déjà dévoilé le B2 et le B1, deux modèles dont le prix de départ se situe autour de 125 000 dollars. Le B1 rappelle par ailleurs certains modèles de Jeep. Mais la plateforme sera aussi proposée séparément. Robert Bollinger a déclaré : « Lorsque nous avons construit notre B1 Class 3 pour la première fois, nous savions que la plateforme aurait un aspect commercial. Pas seulement les châssis-cabines, mais (aussi) des carrosseries [...] entièrement nouvelles pouvant s'adapter à notre châssis électrique, et aidant à propulser le monde beaucoup plus rapidement vers le tout électrique ».


En route pour l'Europe

En plus d'équiper les futures versions du B1 et du B2 (qui peuvent être réservées sur le site de la marque avec un acompte de 1 000 dollars), Bollinger proposera donc son E-châssis à d'autres constructeurs à partir de 2021. Selon les données techniques publiées par le constructeur, le châssis inclurait un pack de batteries de 120 kWh et un second, optionnel, de 180 kWh. La charge utile maximale est indiquée à 5 000 livres, soit 2,268 tonnes. La plate-forme disposera aussi d'un chargeur intégré AC d'une puissance comprise entre 5 et 15 kW. Bollinger indique un temps de charge de l'ordre de 75 minutes.

Selon Electrive, la plateforme est « facilement adaptable à différents empattements », celle-ci étant dotée d'une suspension hydropneumatique avec mise à niveau automatique. Elle dispose également d'une suspension hydraulique et d'un contrôle électronique de traction. Mais à l'heure actuelle, toutes ces fonctionnalités doivent encore passer le stade de l'homologation. Outre les États-Unis, Bollinger cherche aussi à faire homologuer sa plateforme en Europe.

Source : Electrek
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Volkswagen travaille sur l'ID.1,  une électrique au
Covid-19 : Disney+ n'avancera pas sa date de lancement en France
Kodi 19 dira au revoir à iOS 32 bits, mais bonjour à tvOS !
Les téléviseurs 8K de Samsung sont compatibles avec le Wi-Fi 6, qu'est-ce que cela va changer ?
WiSA se met à jour et devient compatible avec le Dolby Atmos
Samsung : les nouvelles puces mémoire UFS 3.1 de 512 Go arrivent
Les serveurs de Nintendo inaccessibles depuis 11h00
Amazon veut recruter 100 000 agents pour faire face à la demande durant la pandémie
Le nouveau lanceur chinois CZ-7A rate son vol inaugural
Confinement Jour 2 : Michel & Michel survivent sur Call of Duty®: Warzone
Haut de page