🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)

10 novembre 2019 à 12h24
35
volvo4.jpg

Alors que Tesla ne cesse de nous aguicher avec l'arrivée prochaine de son Cybertruck, Volvo vient de mettre en vente, ce vendredi 8 novembre, ses premiers camions électriques.

Les camions électriques du constructeur suédois arriveront sur les routes européennes dès le début de l'année 2019, a annoncé l'entreprise.


Plusieurs modèles tout électriques

Il y a un an à peine, Volvo Trucks, filiale du groupe, annonçait la commercialisation future d'une série de camions 100 %électriques. En septembre 2018, le constructeur a dévoilé son premier camion électrique et autonome, Vera, ayant la particularité de ne pas posséder de cabine pour le conducteur.

volvo1.jpg

L'entreprise a ensuite annoncé un camion-poubelle électrique capable de réaliser une distance de 200 km avant rechargement. Le Volvo FE Electric est un camion 16 tonnes destiné au « transport citadin lourd ». S'en est suivi, au mois d'octobre, le Volvo FL Electric, un camion de 16 tonnes capable de rouler 300 km grâce à différentes batteries allant de 100 à 300 kWh.

volvo3.jpg

Le FE Electric et et le FL Electric sur les routes européennes

Le Volvo FE Electric et le Volvo FL Electric seront les deux premiers modèles de ce nouveau line-up à se déplacer sur les routes européennes.

« La globalisation de l'urbanisation demande une logistique urbaine et des camions de transport avec zéro émissions et moins de pollution sonore (...). Avec le Volvo FE Electric et le Volvo FL Electric, nous sommes capables de répondre à la forte demande environnementale tout en conservant l'exigence commerciale de nos clients », a commenté l'entreprise au moment de l'annonce.

volvo2.jpg

Les camions seront commercialisés dans les pays scandinaves, mais aussi en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas et en France. La production en série commencera en mars 2020, mais les commandes sont déjà ouvertes.

Source : Electrek.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
35
19
benben99
Ils vont devoir faire leurs preuves…
yalefeu
Les camions électriques du constructeur suédois arriveront sur les routes européennes dès le début de l’année 2019, a annoncé l’entreprise.<br /> euh , on n’est pas déjà à fin 2019 ???<br />
chaton51
c’est interessant toutes ces machines autonomes quelque soit le domaine… On va voir les répercussion sur l’emploi, surtout que quand on parle de revenu universel certains crient qu’on va pas payer des fainéants a rien faire… Vivement que tous ces gens soient au chomdu s’il existe encore poussés par l’automatisation de toutes les professions, on va rire.
chaton51
petite précision : C’est bien de vouloir faire des IA et des machines pour remplacer l’homme mais sans reflechir a ce qu’on fait des emplois jetés à la poubelle c’est juste du gros caca.
Blackalf
La problématique du camion électrique est différente de celle de la voiture particulière<br /> Dans l’article on parle de camion-poubelle, là ok : un camion de ce type fait sa tournée entre 6 h et 14 h* et peut ensuite rester en charge jusqu’au lendemain<br /> Mais pour un camion de livraison, c’est une autre histoire…arrivé à une destination, que fait-il pour le trajet de retour ? il perdra des heures à recharger ses batteries (si c’est possible, déjà) ? pas sûr que pour la firme qui en est propriétaire ce soit acceptable, un camion qui ne roule pas n’est pas rentable <br /> Changer les batteries sur place ? ça impliquerait que chaque client ou presque devrait investir dans une infrastructure dédiée, et là aussi pas sûr qu’ils soient prêts à le faire<br /> Bref, le transport routier est encore très loin de passer à l’électrique…ça marchera peut-être pour les petits camions qui pourront livrer pendant le jour puis être rechargés pendant la nuit, mais pour les transports aux long cours, là aussi c’est une autre histoire ^^<br /> je me réfère au fonctionnement de l’intercommunale de gestion des déchets pour laquelle j’ai travaillé quelques années ^^ (je ne conduisais pas les camions de la collecte, mais ceux qui s’occupaient des containers dans les déchetteries)<br />
dieuestamour
On a une idée du prix ?
uniclass
véhicule électrique et véhicule autonome sont 2 choses bien différentes
uniclass
le marché des véhicules qui rentrent à leur dépôt chaque jour est déjà bien vaste…(messagerie, transports locaux, etc) A l’heure ou des municipalités envisagent de freiner l’accès des moteurs thermiques, cette mise sur le marché semble opportune.<br /> Daimler (Mercedes) ne devrait pas tarder à proposer les siens
Blackalf
uniclass:<br /> le marché des véhicules qui rentrent à leur dépôt chaque jour est déjà bien vaste…(messagerie, transports locaux, etc) A l’heure ou des municipalités envisagent de freiner l’accès des moteurs thermiques, cette mise sur le marché semble opportune.<br /> Dans l’absolu, c’est tout à fait vrai, mais ça implique quand même d’énormes investissements pour remplacer une flotte, on ne peut pas zapper l’aspect financier de la transition…prenons l’exemple des véhicules communaux, balayeuses, saleuses, camions divers, etc… : de nombreuses communes ont de plus en plus de mal à équilibrer leur budget, elles n’ont tout simplement pas les moyens de consacrer des dizaines voire des centaines de milliers d’€ au remplacement de leur parc de véhicules <br /> Seule solution, le faire au coup par coup : remplacer un VT hors service par un électrique, mais ça risque de s’étaler sur des dizaines d’années ^^
gdepre
Toute nouvelle technologie amènera inexorablement de nouveaux emplois. Cela dit je te rejoins dans l’idée où ce ne sont pas les futurs chômeurs qu’elles vont créer qui auront ces nouveaux jobs…<br /> Alors là vraie question est : ne faut il pas constamment se former face aux technologies qui arrivent ?<br /> Tout emploi actuel va nécessiter de nombreuses formations pour que chacun s’adapte à ses innovations numériques… À méditer
megadub
+1 je ne crois pas des masses en du transport à grande échelle en électrique… d’autant que les consommations sont de plus en plus basse.
zoup01
Pour les dessertes terminales en centre ville, c’est plutôt bien…<br /> Pour la longue distance, le train sera bien plus efficient.
Cdoric
Volvo a depuis très longtemps fait ses preuves dans le tracteur poids lourd. Là c’est juste la même chose avec des batteries et des moteurs électriques
uniclass
et les décideurs ne prendront ces décisions que si le rapport économique est favorable…(dans le (très gros) groupe dans lequel je travaille, les entités qui fabriquent des véhicules divers ont rajouté (et les vendent) des versions électriques à leur offre (balayeuses, tracteurs de piste, engins de manutention…)<br /> Ce qui n’empêche en rien que le remplacement va prendre du temps, au gré des technologies et des cultures
leacgo
A ma connaissance un camion qui arrive à destination ne repart pas dans les 30 / 60 minutes. Il y a de la paperasse, le déchargement, contrôle de réception du matériel livré et parfois rechargement avec tout ce qui va avec.<br /> Tout ce temps perdu est le temps nécessaire pour le chargement électrique de la prochaine course.<br /> Maintenant bien entendu nous devons arrêter de penser qu’un camion doit faire des longs longs trajets et changer notre façon de voir les choses. Utilisons comme dit le train, les fleuves pour faire ces trajets et la proximité par ces camions.<br /> Tout comme la voiture électrique, chacun de nous doit voir plus loin que son nez et oublier ce qu’on a toujours fait jusqu’à présent pour aller de l’avant.
Blackalf
leacgo:<br /> A ma connaissance un camion qui arrive à destination ne repart pas dans les 30 / 60 minutes. Il y a de la paperasse, le déchargement, contrôle de réception du matériel livré et parfois rechargement avec tout ce qui va avec.<br /> Si on ne se base que sur des camions de livraison, possible…mais il n’y a pas qu’eux ^^<br /> J’ai travaillé quelques années comme chauffeur de camion porte-containers dans des déchetteries, on restait 10 à 15 minutes dans le parc le temps de retirer un container plein et en placer un vide, on partait vers l’une ou l’autre décharge où là aussi on restait 10 à 15 minutes<br /> C’était des camions d’un poids total en charge de 26 tonnes et perso je faisais 300 kms/jour et certains de mes collègues encore plus, parce que leurs parcs étaient plus éloignés des différents centres de recyclage…bref une pollution considérable, et pas question d’avoir des camions électriques dans ces conditions <br /> Et bien d’autres types de camions sont également soumis à des impératifs qui empêchent de perdre des heures à recharger
aladin_78
Hum, de tous les temps, la mécanisation du travail a pose des problèmes d’emploi aux moins diplômés. Ca va être le cas encore une fois avec les véhicules autonomes.<br /> Les jeunes aujourd’hui ont besoin d’une solide formation pour trouver leur place demain. Quand on voit la baisse catastrophique de niveau des chaines TV aujourd’hui, ou regne la bêtise la plus totale et la violence, il est fort a craindre que cette tache d’education ne soit pas aisee. Les medias ne sont pas contrôlés et l’état ne joue plus du tout son role de régulateur et de censeur.<br /> Le problème d’emploi est donc avant tout societal. Voulons nous une société d’idiots justes bons a jouer au foot??
pascalreedsmith
Ces camions sont gérés au travers d’une application mobile qui permet de vérifier qu’en fonction des conditions (trafic, météo, quantité de fret et d’autres trucs moins évidents comme la gestion des accessoires du véhicule), le camion peut faire le programme prévu.<br /> donc EN THEORIE pas de panne de courant à l’horizon.
megadub
leacgo:<br /> Tout ce temps perdu est le temps nécessaire pour le chargement électrique de la prochaine course.<br /> Oui alors, j’imagine mal quand même le client s’emm*rder à mettre des bornes de recharge et se taper la gestion de la facturation avec un transporteur.
Blackalf
Oui, c’est bien ce que je disais, je vois mal des sociétés investir dans des bornes de recharge puissantes pour camions (parce que j’imagine que leurs batteries sont tout autres que celles des voitures électriques, c’est pas 2 tonnes qu’il y a à déplacer, là) parce que les sociétés qui les livrent ont décidé d’utiliser des camions électriques ^^<br /> Ou alors il faut un arrangement entre livreurs et livrés si les deux sociétés sont très régulièrement en rapport <br /> Edit : erreur de réponse, c’est à Megadub juste au-dessus que je répondais, pas à aladin_78
srochain
« Les camions électriques du constructeur suédois arriveront sur les routes européennes dès le début de l’année 2019, a annoncé l’entreprise. »<br /> Dans un article du 10 novembre 2019, il était temps de prédire le passé….
srochain
Quoi qu’il arrive l’avenir se fera…… vous avez entendu parler des canuts de Lyon ?
srochain
Rep a chaton51<br /> Vous n’avez rien compris, pour sauver la planète il faut éliminer la cause de la pollution…… donc nous.
chaton51
ah bah si j’ai bien compris moi t’inquiete, c’est les écolos qui n’ont rien compris
ioman_1999
Sincèrement, il est indéniable qu’il faille avancer vers ces technologies…<br /> Sans se voiler la face tout de même…<br /> Car une question subsiste :<br /> Si effectivement les engins électriques n’émettent pas de CO2 dans nos mégas cités, qu’en est il de l’emprunte carbone de la construction de ces énormes batteries et du complet renouvellement de notre parc auto / camion / moto ?<br /> moins de CO2 dans nos villes pour en créer ailleurs ne fait que déplacer le problème de la pollution…<br /> je me pose réellement ces questions car je ne voudrais pas être dans la masse pronant le tout electrique sans avoir réfléchis a son impact « global »…
olivierEric
Le gros (très) de ces camions électrique est qu’un camion gasoil tourne 24h/24h, en effet un chauffeur va le prendre dans un créneau horaire, arrivé a la fin de ces heures, un autres chauffeur va le prendre pour faire la nuit. La plupart des sociétés de transport ont leurs station essence en leurs lieux, le second problèmes ne vient pas de la nature du carburant mais bien de la durée du plein, un chauffeur fait en moyenne 550 km par jours, un chauffeurs !! Pas deux ou trois. A partir du moment ou le plein se fera en moins d’une heure, ce genre de véhicule a but commercial pourra être rentable.
Blackalf
ioman_1999:<br /> moins de CO2 dans nos villes pour en créer ailleurs ne fait que déplacer le problème de la pollution…<br /> je me pose réellement ces questions car je ne voudrais pas être dans la masse pronant le tout electrique sans avoir réfléchis a son impact « global »…<br /> Et c’est l’attitude intelligente, à l’opposé de ceux qui se disent « j’ai un VE, je ne pollue plus dans ma ville » sans chercher plus loin ^^
srochain
En réponse à chaton51<br /> Rien de nouveau sous le Soleil, la formation c’est toute la vie, et déjà depuis longtemps dans certains métiers. J’ai 78 ans, j’ai commencé à bosser dans l’informatique en 1959 quand ce mot et celui d’ordinateur n’existaient pas, bien que la chose exista même si personne n’en avait entendu parlé. Vous ne croyez pas que j’ai dû me former toute ma vie pour survivre ? Je n’en suis pas mort, et ne le regrette surtout pas, j’ai eu une vie de plaisir sans cesse renouvelé. Ceux qui ont, de temps à autre, voulu se reposer en s’asseyant sur un banc au bord du chemin, ne se sont jamais relevés.
srochain
Il y a pas mal de temps que le dernier spécialiste en taille de hache de pierre s’est rendu compte qu’il lui fallait changer de métier…. vous toujours pas semble-t-il vous préférez rester dans votre …… gros caca.<br /> Serge Rochain
chaton51
srochain:<br /> au sous le Soleil, la formation c’est toute la vie, et déjà depuis longtemps dans certains métiers. J’ai 78 ans, j’ai commencé à bosser dans l’informatique en 1959 quand ce mot et celui d’ordinateur n’existaient pas, bien que la chose exista même si personne n’en avait entendu parlé. Vous ne croyez pas que j’ai dû me former toute ma vie pour survivre ? Je n’en suis pas mort, et ne le regrette surtout pas, j’ai eu une vie de plaisir sans cesse renouvelé. Ceux qui ont, de temps à autre, voulu se reposer en s’asseyant sur un banc a<br /> je parle de metiers supprimés , pas de formation… en ce moment il y a environ 40 000 emploi de routiers non pourvu, ca vous donne une idée du nombre de personnes que ce secteur embauche… quand tous ces boulots seront fait par des machines vous pourrez former qui vous voulez a ce que vous voulez, ces emplois là ne seront pas remplacé et dans le monde qui vient, sauf a etre rester dans vos théories de vieux, il n’y aura pas de place pour tout le monde. jouez pas au plus fin
megadub
Suffit juste de revoir l’histoire, on ne vit pas la première révolution technologique, les métiers changent mais les hommes restent.<br /> Et puis, si être agressif soigne peut-être un complexe d’infériorité mal vécu, ça n’aide pas le débat, ce serait pas mal que tu baisses d’un ton
Elrix
Je ne sais pas si tu trolles ou si tu es sincère dans tes questions, mais ces problèmes ont été évoqués des milliards de fois ici-même, c’est à dire sur chaque discussion liée directement ou non aux véhicules électriques.<br /> Bref, en ultra-résumé, l’emprunte carbone des véhicules électriques sur leur durée de vie est très largement inférieure aux véhicules thermiques, même dans le pire des cas où l’électricité est au charbon.
srochain
@chaton51 qui me dit « je parle de metiers supprimés , pas de formation… en ce moment il y a environ 40 000 emploi de routiers non pourvu, ca vous donne une idée du nombre de personnes que ce secteur embauche… quand tous ces boulots seront fait par des machines vous pourrez former qui vous voulez a ce que vous voulez, ces emplois là ne seront pas remplacé et dans le monde qui vient, sauf a etre rester dans vos théories de vieux, il n’y aura pas de place pour tout le monde. jouez pas au plus fin »<br /> Mon cher chaton51, je crains que ce ne soit vous qui agitiez une « théorie de vieux », celle des canuts, et autres tailleurs de hache de pierre qui voulaient s’opposer au changement au prétexte qu’ils ne voulaient pas eux même évoluer.<br /> Tous ces emplois qui disparaissent seront soit remplacés par autre chose de même finalité et utilisant d’autres moyens pour y parvenir, soit ils disparaitront avec le besoin auquel ils répondaient si ce besoin a lui-même disparu. Mais dans tous les cas, les hommes qui y officiaient devront se former aux outils qui rendent les mêmes services de façon plus efficiente, ou de nouveaux services répondant à des besoins nouveaux. Depuis qu’il est sur Terre l’homme a dû s’adapter à l’évolution de son milieu de vie et prétendre le contraire ne relève que d’une théorie irréaliste qui est souvent la théorie des vieux qui sont restés trop longtemps dans une phase d’immobilisme, croyant qu’il passeraient à travers le filtre des obligations imposés par l’évolution, en croyant la jouer…… au plus fin.
ioman_1999
je ne troll absolument puisque c’est une question que je me pose.<br /> Au dela du débat, aurais tu des sources fiables dénuées de fake news apportant la preuve de ce que tu précises ?<br /> des sources de recherches provenant par exemple de theses. fr ou sciencedirect… ou provenant de l’open access…<br /> je suis vraiment curieux de voir de vrais résultats d’études.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés
Protégez votre vie numérique grâce aux offres VPN chez CyberGhost, ZenMate et Surfshark
Airbus entre au capital d'Amprius, un spécialiste américain des batteries lithium-ion
🔥 Etui pour Nintendo Switch à moins de 14€ avec un code promo chez Amazon
Samsung SSD interne 860 EVO 2.5
Daymak Beast 2.0 : un excentrique vélo électrique destiné, pour l'heure, au Canada
Deux nouvelles séries françaises pour Amazon Prime... et deux programmes de télé-réalité
Lancée en 2003, la sonde spatiale Mars Express a célébré sa 20 000e orbite autour de Mars
Haut de page