Volkswagen plancherait sur une nouvelle sportive électrique basée sur son châssis MEB

26 février 2020 à 15h44
0
Batterie Volkswagen
© Volkswagen

L'année passée, l'ID.R a explosé les records de vitesse d'un véhicule électrique. La sportive a ensuite été sacrée voiture électrique de l'année à l'Essen Motor Show.

Volkswagen entend désormais utiliser le châssis MEB qui a servi à la conception de l'ID.R pour développer une nouvelle sportive électrique haut de gamme, rapporte Autocar.

Retenir les leçons de l'ID.R

La plate-forme MEB (Modularer E-Antriebs-Baukasten, Plateforme modulaire électrique) fait partie des châssis « en skateboard ». Cette solution est choisie par Volkswagen pour le stockage de ses batteries - on la trouve sur l'ID.3 -, mais aussi chez d'autres acteurs de l'automobile électrique. Récemment, nous avions croisé des châssis similaires sur les véhicules électriques d'Arrival et sur les modèles de Rivian.


Selon Autocar, qui a interviewé Sven Smeets, le P.-D.G. de Volkswagen Motorsport, c'est également cette plate-forme qui sera utilisée pour le développement d'une nouvelle sportive destinée au grand public. Il a déclaré : « Nous commençons à travailler sur les premières batteries à destination des sportives en utilisant l'équipe dédiée à l'ID R, il y aura donc un lien direct entre elles ».

Illustration ID.R Volkswagen Autocar
Une illustration présentant comment le média Autocar imagine la future ID.R électrique © Autocar

De la course à la route

Peu d'autres caractéristiques techniques sont officiellement connues concernant ce véhicule, qui fera donc le trait d'union entre la course automobile et le grand public. « Conçu à la fois comme un coupé et un roadster », il devrait s'agir d'un modèle biplace dont la motorisation sera proche de celle de l'ID.4, le SUV dont la présentation a été repoussée au printemps prochain. « On dit également qu'il adoptera une nouvelle architecture cell-to-pack (CTP) apportant une plus grande efficacité et des avantages esthétiques », ajoute le site.


De son côté, Jost Capito, le directeur du département de la gamme « R » du groupe a déclaré : « Nous avons différentes cellules, différentes façons de construire, et tous nos apprentissages techniques du sport automobile. Il y a des exigences différentes sur une voiture de course et sur une voiture de tourisme, et nous examinons chaque aspect pour déterminer ce que nous pouvons faire avec cette technologie. Nous avons vu comment cela fonctionne dans l'ID.R, et nous voulons maintenant voir à quoi cela ressemblera dans un véhicule de tourisme ».

Si le site d'information britannique ne donne pas de nom sur le futur véhicule, il précise que celui-ci « doit entrer en production d'ici le milieu de la décennie ».

Source : Autocar
Modifié le 26/02/2020 à 16h28
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top